La Colombie c’est loin, mais comment ne pas s’émouvoir du sort des novilleros colombiens en grève de la faim depuis 22 jours pour le retour de la tauromachie à la Santa Maria la magnifique arène du centre de Bogota. Deux d’entre eux David Rodriguez et Diego Torres ont été évacués en ambulance dans la journée grave. Le premier est atteint d’une grave lésion nasale, le second urine du sang.
Gustavo Petro le maire de Bogota un ex-guerillero recyclé dans la politique et accusé de nombreuses corruptions a, contre toute légalité et contre toutes les décision de justice, de la cour suprême notamment, interdit la Santa Maria à la tauromachie et il menace, pour faire bon poids, de raser ce monument qui appartient au patrimoine de la capitale au centre d’un quartier très typique et très taurin. Petro qui sans doute est une pièce importante dans la négociation entre le pouvoir et les FARC s’assoit sur toutes les considérations. Il fait une fixation sur la tauromachie et, on le sait, cet émule des Farc n’est pas un grand humaniste: peu lui chaud la situation de quelques misérables grévistes de la faim.
Ceux-ci ont obtenu le soutien de tout le milieu taurin colombien César Rincon en tête. Il est allé les rencontrer pour les soutenir dans leur action. La population locale adhère elle aussi à ce combat de désespérés. Les matadors espagnols se mobilisent eux aussi comme Miguel Angel Perrera qui a peint sur son fourgon un message de soutien.
La Colombie c’est loin certes mais les combattants de la liberté ont toujours une place dans notre coeur. La France est la patrie des Droits de l’Homme, dans ces pays cela veut dire beaucoup. Il est temps de se mobiliser nous aussi.
PV

#fuerzanovilleros
#sialostorosenBogota