Mois : septembre 2014 Page 1 sur 17

Grave blessure d’Eugenio de Mora

Eugenio de Mora a subi à Las Rozas aujourd’hui un coup de corne ascendant de 20 centimètres: hémorragie collatérale dans le secteur de la veine fémorale.
Le résultat de la course:
Plaza de toros de Las Rozas. Première de la Feria de San Miguel. Mons de 1/2 arène.
Toros de Montealto
Eugenio de Mora, silence au seul qu’il tua;
Manuel Escribano, oreille et oreille;
López Simón, oreille et deux oreilles.
Saluts aux banderilles d’ Antonio Peinado et Vicente Osuna.

BOGOTA



Avant de défiler sur le sable de la Maestranza hier, Manuel Escribano a annoncé lors d’une conférence de presse son intention de se rendre à Bogota pour soutenir les novilleros colombiens qui continuent dans des conditions précaires leur grève de la faim. C’est un beau geste de solidarité que nous soutenons à fond et qui prouve que les toreros sont capables d’une générosité inattendue. C’est eux qui en définitive détiennent la clé de notre avenir commun: leur engagement sera décisif.

Mayorga del Campo, 2 oreilles pour Léa

Mayorga del Campo (Valladolid). Novillos de El Pilar.
Lea Vicens, deux oreilles et palmas;
Héctor Barcenilla, ovation et oreille.

Moralzarzal, 2 oreilles pour Clemente

Plaza de toros de Moralzarzal. Lundi. Dernière de feria. 1/2 arène.
Novillos de Victoriano del Río,
Fernando Rey, blessé par son premier;
Daniel Crespo, silence pour celui tué à place de Fernando Rey, vuelta al ruedo après pétition et ovation.
Clemente, oreille et ovation et oreille du 6ème

Grave blessure de Fernando Rey

Très grave blessure cette après-midi reçue par le jeune Fernando Rey à Moralzalzal alors qu’il combattait le premier novillo de Victoriano del Rio. Blessure par corne de toro au triangle de Scarpa gauche, avec une trajectoire vers le haut de 20 cm, contusion artérielle et hémorragie veineuse. Il semble que la fémorale ait été touchée et que l’hémorragie ait pu être stoppée à l’infirmerie où la blessure a été drainée. Le torero a été transporté par hélicoptère à l’hôpital « Doce de Octubre ».

Arnedo, deux oreilles pour Roca Rey

Arnedo. Lundi. Troisième de la féria du Zapato de Oro. Un tiers.
Novillos de Fernando Peña.
Borja Jiménez, silence et ovation après avis;
Ginés Marín, oreille et ovation après deux avis;
Roca Rey, oreille et oreille.

Au Salin…

Rodilhan


Communiqué des organisateurs du festival de Rodilhan…



« Comme chaque année, le club taurin Toros y Caridad, en partenariat avec l’Association des Matadors de Toros Français, organise son traditionnel festival taurin dans les arènes de Rodilhan. L’année dernière, les aficionados en soutien à la culture taurine et à nos traditions s’étaient déplacés en nombre face à la menace anti corrida.
Cette année, nous avons encore besoin que vous soyez présents car il est important de défendre notre culture au-delà des grandes férias ! Se rendre aux arènes librement est un droit, la corrida est légale, alors continuons de la faire vivre et soyons nombreux encore à Rodilhan le dimanche 5 octobre pour affirmer notre passion !
Il n’y aura pas de billets à la vente le jour J, mais une permanence sera mise en place aux arènes de Rodilhan du lundi 29 septembre au vendredi 3 octobre de 16h30 à 19h30 pour vous permettre de les récupérer, ainsi que le samedi 4 octobre toute la journée et lors de la soirée « Tapas y Flamenco ». Vous pouvez aussi d’ores et déjà réserver au 06 13 94 86 47. »

ALGEMESI, LE PALMARES

Palmarès complet :
Triomphateur : Jorge Expósito.
Meilleur aspirant, gagnant du II Trophée « Naranja de Plata » : Juan Antonio Navas, de l’école taurine de Valencia.
Meilleur novillo : « Cotorrito », de Cebada Gago, N° 28, lidié par Fernando Rey le 25 septembre.
Meilleure ganadería: Guadalmena.
Meilleur subalterne: Joselito Rus, de la cuadrilla de Fernando Rey.
Meilleur Picador: Borja Ruiz, de la cuadrilla de Fernando Rey.

Moralzarzal

Plaza de Moralzarzal. Dimanche. troisième de feria. 1/2 arène.
Novillos de Valdefresno.
Juan del Moral, silence après eux avis et silence;
Antonio Mendoza, silence parès avis et silence après avis;
Joaquín Galdós, ovation après pétition et ovation.

Page 1 sur 17

© 2019 Corridasi - Tous droits réservés