Avant de défiler sur le sable de la Maestranza hier, Manuel Escribano a annoncé lors d’une conférence de presse son intention de se rendre à Bogota pour soutenir les novilleros colombiens qui continuent dans des conditions précaires leur grève de la faim. C’est un beau geste de solidarité que nous soutenons à fond et qui prouve que les toreros sont capables d’une générosité inattendue. C’est eux qui en définitive détiennent la clé de notre avenir commun: leur engagement sera décisif.