Invisibles à Arzacq dimanche dernier, les antis n’étaient qu’une poignée à Magescq la semaine précédente et ils viennent de décommander une manifestation prévue à Paris. Dans tous les cas ils s’étaient annoncés par l’intermédiaire des réseaux sociaux. Ils avaient donc mobilisé un service d’ordre policier préventif, fourni mais débonnaire à Magescq comme à Arzacq où nous nous somme retrouvés « comme avant » c’est à dire comme il y a trois ou quatre ans en arrière avant qu’ils ne se manifestent bruyamment et systématiquement aux portes -et parfois dans- les arènes.