Mois : mai 2015 Page 1 sur 14

MADRID

Madrid, samedi. Plaza de toros de Las Ventas. 24ª de la Feria de San Isidro. Trois quart d’arène.
Toros de Baltasar Ibán, sérieux de présentation et un sobrero de Torrealta (6º)


Fernando Robleño, ovation et aplausos
Serafín Marín, silence et silence
Luis Bolívar, silence après avis et silence.

CORDOUE, SAMEDI



Cordoue, samedi. Plaza de toros de Los Califas. Deux tiers d’entrée. Troisième de la Feria de la Salud.
Toros de Núñez del Cuvillo (1º, noble; 2º compliqué et protestant; le 3º noble avec de la transmission; le 4º d’une exceptionnelle noblesse après avoir pris trois piques avec bravoure pour lequel le public demanda l’indulto; le 5º avec de la classe et du fond; 6º, mobile mais âpre. Lot remarquable de belle présentation.
Finito de Córdoba, ovation et saluts après pétition et grande ovation et saluts après trois avis et très forte ovation de depedida.
Morante de la Puebla, silence et une oreille.
Alejandro Talavante, oreille et ovation
.

Changement à Rieumes

Comme vous pourrez le lire sur le communiqué joint, deux cas de tuberculose Sur la finca de DIEGO PUERTA ont entrainé la suppression de la carte verte permettant La sortie d’Andalousie de notre lot de toros pressenti pour la FERIA DES CHAMPS DE RIEUMES .

A moins d’un mois de notre Novillada, toutes affiches imprimées, nous avons été contraints de pourvoir à son remplacement, tout en respectant les critères de sélection qui ont toujours guidés le CLUB TAURIN DE RIEUMES…

Restons lucides (bis)

Le point de vue d’André Viard que nous partageons largement et qui rejoint ce que nous avions écrit au lendemain des élections espagnoles:

http://www.tierrastaurinas.com/terrestaurines/actus/edit.php

GAMARDE DEUX OREILLES POUR DUFAU


Thomas Dufau (Photo R. Costedaoat)



Arènes de Gamarde, samedi 30 Mai 2015 : corrida de toros en pays chalossais

6 toros de la ganaderia Benjumea (Portugal) pour
Manuel Gomes Dias qui prenait l’alternative (salut au tiers, vuelta)
Thomas Dufau (une oreille, une oreille)
Juan Leal (silence silence)
Première Puerta Grande gamardaise pour Thomas Dufau.
6 rencontres très anecdotiques face à la cavalerie d’Alain Bonijol
Emmanuel Lataste a sauté les second ,quatrième et sixième toros
Lleno de quasi No Hay Billetes

On retiendra surtout de cette première corrida dans les arènes rénovées de Gamarde c’est que les gradins étaient pleins. Gros succès populaire que la faiblesse et le manque de caste du bétail de la ganaderia portugaise Benjumea n’ont pas permis de transformer en succès tauromachique.
Manuel Dias Gomes qui prenait l’alternative est un torero élégant, au répertoire varié. Il a réalisé une bonne faena face à son premier mais a perdu les trophées, comme souvent, à l’épée. Le sixième, après un bon début, va très vite s’éteindre et la faena ira à menos .La vuelta du nouveau matador s’explique par une épée habile et pour une fois efficace et l’émotion de son fan club qui avait fait le déplacement.

Thomas Dufau a tout fait pour animer l’après midi .Toréo à genoux ,de loin ,de près ,pose de banderilles ,mais le comportement de ses deux opposants ,sans aucune transmission , a fait que les faenas n’ont jamais vraiment décollé. Le torero landais devra se contenter de couper une oreille à chaque bicho, grâce à des estocades efficaces, alors qu’il était venu pour triompher de plus belle manière.

Juan Leal, lui aussi animé de bonnes intentions, a touché les deux pires toros du lot et n’a pas pu mettre en place sa tauromachie.

Le sauteur landais Emmanuel Lataste, invité à sauter les second ,quatrième et sixième toros ; a été ovationné après chacune de ses interventions et en quittant les arènes.
Th. Reboul

MADRID

Plaza de toros de Las Ventas. 23ª de la Feria de San Isidro. Pès de 3/4.
Toros de Benítez Cubero
Joao Moura, ovation et oreille;
Andrés Romero, silence et silence;
Luis Valdenebro jr, ovation et ovation.

CORDOUE, VENDREDI

Plaza de toros de Los Califas. Vendredi. Deuxième de la Feria de la Salud. Plus de deux tiers. Vent violent.
Toros de Juan Pedro Domecq, inégaux de présentation mais dans le type. Souvent faibles et terminant à menos. le premier le plus complet .
Rivera Ordóñez, ovation et silence;
Morante de la Puebla, silence et silence;
José María Manzanares, silence et silenec.
Saluts de Rafael Rosa, Curro Javier et Luis Blázquez.

Morante Capote from Fusión Internacional Tauromaqui on Vimeo.



GRANDS CARTELS BAYONNAIS

Samedi 1° de août : Corrida de rejon : Toros de Los Espartales : Pablo Hermoso de Mendoza, Manuel Manzanares et Lea Vicens.

2 août : Toros de Montalvo pour Manuel Escribano, Morenito de Aranda et Ivan Fandiño.

Samedi 15: Toros de Antonio Bañuelos pour Juan Bautista, Daniel Luque et Alberto Lopez Simon.

Samedi 5 de septembre : Toros de Pedres : Eugenio de Mora, Juan del Álamo et Juan Leal.

Dimanche 6 : Matinal : Novillos de El Tajo y La Reina : Louis Husson, Joaquin Galdos et Pablo Aguado.

6 soir : Toros de Garcigrande pour Leonardo Hernandez à cheval, Sebastian Castella, Ivan Fandiño et Joselito Adame.

Cartels originaux et séduisants avec le doublé de Fandiño mais aussi la présence des triomphateurs de Madrid: Juan del Alamo, Eugenio de Mora, Morenito de Aranda, Lopez Simon, Joselito Adame et… Sébastien Castella.
Enhorbuena Olivier Barratchart et Alain Lartigue.


Fandiño, doublé

ARLES, LA FERIA DU RIZ

11 septembre. Corrida goyesca. Toros de El Capea et Parladé pour Hermoso de Mendoza, El Juli et Juan Bautista.

13 septembre. Novillada matinale. Novillos de Margé pour Lilian Ferrani, Manolo Vanegas et Andy Younes.

13 septembre. Soir. Toros de Cebada Gago pour Fernando Robleño, Alberto Aguilar et Medhi Savalli.

La course landaise en photo

Page 1 sur 14

© 2019 Corridasi - Tous droits réservés