Mois : août 2015 Page 1 sur 18

Colmenar Viejo: Perera et Castella en triomphe

Plaza de toros de , Madrid. Lundi. Denière de la Feria de los Remedios. Plus de la moitié.

Six toros de Valdefresno, Le cinquième « buscatodo » vuelta al ruedo.


Sebastien Castella, ovation après avis et deux oreilles.
Miguel Ángel Perera, oreille et deux oreilles et la queue.
Morenito de Aranda, silence et ovation.
Le banderillero Jowselito Guiterrez a pris un coup de corne de dix centimètres dans la jambe droite alors qu’il s’apprêtait à bandériller le second. Le parte indique: ‘herida profunda de unos 10 centímetros en el tercio medio de la pierna derecha, que afecta al músculo tibial y provoca una rotura importante

MADRID LES ENCASTES MINORITAIRES


Juan de Castilla ici à Mont de Marsan ce dimanche; il sera de la fête le 27 (Photo: Ch. S.)



Le programme des encastes minoritaires qui se déroulera au mois de septembre à Madrid est désormais connu:

Dimanche 6 septembre. Novillos de San Martín (encaste Santa Coloma) pour Jesús Chover, Mario Palacios (de Cañamero, Cáceres, presentation à Madrid) et Antonio Mendoza (de México DF, presentation à Madrid).

Dimanche 13 septembre. Toros de Saltillo, encaste Saltillo, pour Sánchez Vara, José Carlos Venegas et Marco Antonio Gómez (de Alcalá de Guadaira, Séville qui confirme l’alternative).

Dimanche 20 de septembre. Novillos de Villamarta, encaste Villamarta, pour Miguel Ángel León, David Fernández (de Cehegín, Murcie, présentation à Madrid) et Juan de Castilla (de Medellín, Colombia, presentation à Madrid).

Dimancge 27 de septembre. Toros de Hnos. Fraile Mazas, encaste Atanasio Fernández (vía Javier Pérez Tabernero) pour Fabián Barba (de Aguascalientes, México, qui confirme l’alternative, Pérez Mota et Miguel Ángel Delgado.

Bellegarde: Sortie a hombros de Carlos Olsina, le XXIIème Trophée Nimeño II à Adrien Salenc…

Les dimanches se suivent et ne ressemblent pas. Après la douche saint-gilloise de dimanche dernier, un temps estival a présidé aux débats devant environ une demi-arène, sans que le moindre anti n’ait eu la mauvaise idée de venir les perturber, les forces de l’ordre mobilisées ayant donc passé un après-midi tranquille à la campagne…
Six erales d’Olivier Fernay y sus Hijas bien présentés, donnant un jeu inégal, plusieurs d’entre eux justes de forces ou accusant un fonds de mansedumbre qui les inclinaient à se rendre vers les planches. Meilleur le cinquième, crédité de la vuelta posthume, le sixième s’avérant compliqué. Tous toréables cependant.

Adrien Salenc commença avec un premier querencioso qu’il choisit de ne pas banderiller. Brindée au ciel, la faena débuta par le haut puis Adrien dut faire avec la propension de son opposant à gagner les planches, s’attachant toutefois à donner le change et d’en tirer le maximum dans sa querencia. Pinchazo, entière et descabello. Les choses prirent une autre tournure avec le quatrième reçu par deux largas cambiadas de rodillas avant de servir de bonnes véroniques. Second tercio inégal d’impact puis faena brindée à l’auditoire démarrée au centre par cambio, le novillo le cueillant violemment, mais sans dégâts apparents. Par la suite, le Fernay afficha la même tendance que son premier à lorgner vers les planches où Adrien alla s’arrimer pour aligner avec décision des muletazos méritoires. Entière.

Carlos Olsina a étalé une grosse envie tout au long de la tarde. Bons capotazos de réception de son premier puis faena décidée sur les deux bords, le Biterrois se montrant appliqué, finissant par circulaires inversées puis entière. Avec le cinquième, bon maniement du capote puis bien aidé par les bonnes charges de l’eral, il composa un trasteo cohérent et templé, affichant des ganas et une alegría sans failles. Une bonne prestation achevée par circulaires inversées puis manoletinas avant entière.

Tomas Ubeda a fait apprécier son maniement du capote et après un second tercio applaudi puis un brindis à l’assistance, il pincha une faena débutée aux planches, la suite s’avérant parfois plus délicate à cause de la faiblesse de son opposant, au demeurant noble. Tomas soigna le geste, mais les aciers l’ont trahi. Avec l’ultime, il s’employa à réussir le desquite en se montrant entreprenant dans tous les tercios. Bon au capote, il réalisé un tercio de banderilles inégal, mais relevé par une quatrième paire au quiebro. Brindis à Robert Pilès puis faena réalisée à base de volonté, sans jamais baisser la garde et en s’attachant à soigner le geste face à un adversaire compliqué. Entière.

Après la course, le jury s’est réuni longuement avant de déclarer Adrien Salenc vainqueur du Trophée Nimeño II. Le délégué de l’UCTPR Bernard Planchon se trouvant à la Feria de Carcassonne, j’ai remis à Adrien le capote de l’Union des Clubs Taurins Paul Ricard récompensant le lauréat.
Paul Hermé (Photo de la remise du prix : Thierry Ripoll)

CARCASSONNE

Matin. Demi-arène. Novillos de Dolores Aguirre bien présentés, manquant en général de forces et de caste.
Borja Álvarez : silence et oreille.
El Roque : silence aux deux.
Guillermo Valencia : silence aux deux.

Après-midi. Arènes presque pleines et ventées. Six novillos de Miura bien présentés et donnant dans l’ensemble un bon jeu.
Pablo Belando : silence et vuelta.
Vicente Soler : oreille et saluts.
Manolo Vanegas : oreille et oreille.

Photo A. Garrés

Madrid

Plaza de toros de Las Ventas, Madrid. Novillada un quart d’entrée.

Six novillos de Daniel Ramos.

Manuel Fernández « Mazzantini”, silence et silence.
Javier de Prado, silence et silence après deux avis.
Alejandro Fermín, vuelta et silence après deux avis.

BILBAO SAMEDI

Plaza de toros de Vista Alegre, Bilbao. Samedi. Avant-dernière de las Corridas Generales. Deux tiers d’entrée.

Six toros de Alcurrucén, bien présentés et nobles. Le meilleur le quatrième.

Diego Urdiales, Oreille et deux oreilles

Sebastián Castella, Ovation et ovation

Miguel Ángel Perera, Ovation et ovation.

Louis Husson triomphe face aux Barcial

Louis Husson a triomphé hier en Espagne à Pedrajas de San Esteban face aux Barcial http://www.federaciontaurinavalladolid.com/luis-housson-triunfa-en-la-novillada-de-pedrajas-de-san-esteban/

Novillos de Barcial:
Miguel Jiménez, aplaudissements et silence.
Jesús Gómez “El Roque, silence et silence.
Louis Housson, oreille et oreille.

SAINT PERDON C’EST AUJOURD’HUI

Sacedón, alternative de Curro de la Casa


29.08 Sacedón – Alternativa Curro de la Casa par Cultoro

Plaza de toros de Sacedón, Guadalajara.
Six toros de Elisa y Martín Lucero.

Iván Fandiño, oreille et oreille.

Daniel Luque, ovation et deux oreilles

Curro de la Casa, qui prenait l’alternative, deux oreilles et la queue et deux oreilles.

Robledo de Chavela, Juan Bautista trois oreilles

Robledo de Chavela (Madrid) Toros de El Torreón.
Juan Bautista, deux oreilles et une oreille;
Manuel Escribano, silence et deux oreilles;
Martín Escudero, silence et silence

Page 1 sur 18

© 2019 Corridasi - Tous droits réservés