Mois : août 2015 Page 3 sur 18

ROCA REY, L’ALTERNATIVE EN VUE

Almería, Talavante gagne la partie

Plaza de toros de Almería. Deuxième de la Feria de la Virgen del Mar. Trois quart d’entrée. Toros de Zalduendo, le troisième, ‘Mendaz’, nº 119, negro, de 493 kilos, vuelta al ruedo.
Morante de la Puebla, oreille et silence;
Sebastián Castella, ovation et ovation;
Alejandro Talavante, deux oreilles et silence après avis.

TOREO GRANDE A BILBAO

Plaza de toros de Vistalegre, Bilbao. Jeudi. Sixième d’abono des Corridas Generales. Presque plein.

Toros de Garcigrande y Domingo Hernández.

Enrique Ponce : oreille et ovation.

El Juli: oreille et oreille.

Miguel Ángel Perera: ovation et ovation.



Faenon du juli à son second passage qui s’est totalement justifié et à fait taire ses détracteurs une fois de plus. De l’avis général il devait sortir par la Grande Porte mais le président ne l’a pas vu ainsi. Il faut bien que Matias se justifie; ainsi les présidents deviennent les protagonistes du spectacle… L’essentiel c’est que le spectacle fut de qualité mais retenons ce commentaire tiré de l’excellent site actutoro ( tenu par un jeune professionnel plein de talent et très professionnel) à propos de la seconde faena du Juli : « Cependant, l’histoire retiendra la profanation de cette oeuvre divine par l’abjecte autorité d’un homme, qui n’en est pas à son coup d’essai malheureusement. Son obscurantisme, sa quête absolue de protagonisme, son orgueil déplacé, nous ne pouvons plus parler de manque de sensibilité à son niveau, ont profané non seulement la divine faena mais aussi souillé la volonté de l’auditoire réclamant avec insistance le second pavillon synonyme de Grande Porte ».

LE MEDECINS DES TOREROS

CARCASSONE

CAZAUBON




SAINT PERDON




CAFE TORO CA REPREND

TORO DE GALLON POUR INIESTA


Ph. PH

Samedi, à Iniseta (province de Cuenca), les toros de Jean-Pierre et Michel Gallon seront combattus par César Jiménez, Morenito de Aranda, qui vient remplacer Jiménez Fortes, et Francisco José Espada. En voici un des exemplaires. Suerte au ganadero Français.


MAUBOURGUET

Maubourguet maintient avec courage la tradition taurine en bordure de la Gascogne sur les terres de la Bigorre où elle existe depuis la fin du XIX ème siècle. Très bonne course dimanche avec trois ganaderias du sud-ouest en pleine bourre : le Lartet, Alma Serena et Camino de Santiago. Une belle entrée et une ambiance chaleureuse. Bravo à tous car c’est dans ces petites arènes que s’épanouit le mieux l’aficion. L’an dernier les antis étaient là en force on en a pas vu un cette année, pas plus qu’à Mimizan d’ailleurs. Voici le film réalisée sur cette journée.



Maubourguet dimanche, novillada sans picador des fêtes. 1/2 arène. Mano à mano.
Deux novillos de Bonnet, deux de Bats « Alma Serana », deux de Jean Louis Darré « Camino de Santiago ». De très bonnes notes dans l’ensemble. Les meilleurs: le second de Bonnet sorti en second -noble avec de la classe-; le premier d’Alma Serana sorti en troisième -avec de la transmission-; le deuxième de Darré sorti en sixième -très noble.

Miguel Pacheco: palmas, silence et silence.
Tibo Garcia: oreille, saluts et oreille.
Salut du banderillero « El Santo »

Magnifique faena de Tibo au sixième emplie de classe, d’élégance et de variété qui a duré sans jamais lasser bien conclue à l’épée. Après-midi prenante dans l’ensemble où les toreros ont été à la hauteur d’un bétail de qualité. Tibo mieux servi au sorteo que Pacheco qui eut néanmoins ses mérites. Peut-être est-il trop froid et académique ?
Tibo après cette journée chargée pour lui a montré qu’il était temps pour lui de passer à l’étage supérieur: en novillada piquée.
PV

© 2020 Corridasi - Tous droits réservés