Pour tout dire c’est une campagne de pub que j’aime beaucoup: elle surprend d’abord, elle fait référence à ce qui a de meilleur dans la culture Espagnole: Le Greco, Dali et elle situe la tauromachie dans ce patrimoine exceptionnel. Elle est drôle aussi; même si la corrida ça n’est pas à du folklore, il n’est pas interdit d’en rire ou d’en sourire. Sur les réseaux sociaux cela fait controverse et c’est bien normal, le cœur de l’aficion est d’un conformisme mortel: ne touchez pas à LLopis ou Ruano, toutes les affiches doivent être les mêmes… et n’employez plus de gros mots comme communication s’il vous plaît. On a toujours fait sans et c’est pas aujourd’hui qu’on va changer.
La controverse, c’est surement le but recherché car il n’y a rien de pire que le consensus cette paix des cimetières…
PV


Lopez Simon: « Attention, j’arrive »…