Mois : juillet 2016 Page 2 sur 17

MADRID, LE PROGRAMME DE CE MOIS D’AOUT

Dimanche 7 : toros de El Ventorrillo; Ricardo Torres, David Galán et Pepe Moral.

Dimanche 14: novillos de « Toros de la Plata”; Mario Sotos (de Hinojosa, Cuenca, presentation à Madrid), Gerardo Rivera et Ruiz Muñoz.

Lundi 15: toros El Montecillo pour Eugenio de Mora, Matías Tejela et Román

Dimanche 21 : toros de Antonio Bañuelos pour David Galván, Emilio Huertas (de Santa Cruz de Mudela, Ciudad Real, confirme l’alternative) et Javier Jiménez.

Dimanche 28 : novillos de El Risco pour Mario Diéguez, Sebastián Cáqueza (de Choachí, Colombie, presentation à Madrid) et David Martín ( présentation à Madrid).

SEVILLE, VICTOIRE D’ANTONIO MEDINA

L’élève de l’Ecole Taurine de Badajoz, Antonio Medina, a été hier soir à la Maestranza, vainqueur du cycle des novilladas sans picador de promotion qui se sont déroulées au mois de juillet et qui ont rasemblé un très nombreux public. il a coupé une oreille de chacun de ses novillos. Il a gagné devant Jesús Muñoz (silenc et silence), troisième Juan Márquez (silence et silence). Bétail de Juan Antonio Espartaco.

SANTANDER, LE TRIO TRIOMPHE



Plaza de toros de Santander. Jeudi.Cinquième de feria. Lleno.

Toros de Garcigrande y Domingo Hernández (1º et 3º).

El Juli, ovation après pétition et deux oreilles.
Miguel Ángel Perera, oreille et oreille.
Roca Rey, ovation après avis et deux oreilles.

ADIOS CANITO




Francisco Cano « Canito », le doyen des photographes taurins est décédé hier à l’ âge de 103 ans. Un décès du à une pneunomie dont il se remettait lentement. Il était né à Alicante en 1912. Il avait souffert des suites de la guerre civile, pour avoir pris parti pour les « rouge » comme on le voit sur cette affiche -preuve s’il en était besoin que la tauromachie était à cette époque prisée des forces les plus radicales du camp républicain, contrairement à ce que l’on raconte trop souvent.
Cano avait adopté ensuite la photographie, qu’il avait appris en autodidacte, en centrant son activité principale sur la tauromachie. Sa célébrité est due aux clichés exclusifs réalisés en direct lors de la mort de Manolete, à Linares en 1947, dont il aurait recueilli les dernières paroles. Il fit aussi le portrait de nombreuses stars: Ernest Hemmingway, Orson Welles, Gina Lollobrigida, Cantinflas, Charlton Heston, José María de Cossío, Ortega et Gasset et surtout Ava Gardner dont les images sont inoubliables. Il avait été terriblement affecté de la mort accidentelle de sa deuxième épouse il y a deux ans.
C’était un homme célèbre mais simple et amical; plein de gentillesse, de verve et d’humour; proche des toreros et du monde taurin dans son ensemble et surtout des nombreux aficionados avec lesquels il avait su entretenir des liens quasi familiaux, car on aimait à le retrouver d’une feria sur l’autre. Désormais, sans lui, ces rendez-vous ne seront plus tout à fait comme avant.
PV


La mort de Manolete par F. Cano

ARENES DE VALENCE, DERNIER HOMMAGE A CANITO

DECES DE FERMIN BOHORQUEZ PERE

Fermin Bohorquez Escribano est mort ce matin à l’age de 83 ans. Il était connu comme rejoneador mais aussi comme ganadero. Il est le père de Fermin Bohorquez le rejoneador qui a fait une belle carrière et qui vient de se couper la coleta.

Saint Perdon, cartel complet

NIMES, LES VENDANGES: CONFIRMATION DE THOMAS JOUBERT

Vendredi 16 septembre, 17 h 30 : novillos San Sebastian pour Manolo Vanegas, Andy Younes et Tibo Garcia.

Samedi 17 septembre, 11 h 30 : toros de Puerto San Lorenzo pour Juan Bautista, Miguel Angel Perera et David Mora.
A 17 h 30 : solo de Sebastien Castella face à six toros d’Adolfo Martin.

Dimanche 18 septembre, à 11 h 30 : bétail de Victoriano Del Rio avec José Maria Manzanares, Andres Roca Rey et Thomas Joubert qui confirmera l’alternative.

A 17 h 30 , toros de Nunez Del Cuvillo pour Alejandro Talavante, Alberto Lopez Simon et Luis David Adame qui recevra l’alternative.

SOUSTONS

Santander, mercredi.

Plaza de toros de Santander. Mercredi. Quatrième de la Feria de Santiago. Plus de 1/2 entrée.

Novillos de José Cruz.

Alejandro Marcos, oreille et ovation.
Luis David Adame, ovation et oreille.
Rafael González ovation et ovation après avis.

© 2020 Corridasi - Tous droits réservés