Mois : septembre 2016 Page 3 sur 18

Les autres festejos du 25 septembre

Algemesí (Valencia), dimanche 25 septembre 2016. Novillos de Cebada Gago. Bien présentés et dans le type., inégaux de comportement
Le rejoneador Mario Pérez Langa, deux oreille ; et les novilleros Curro Durán, vuelta al ruedo et oreille ; et Rafa Serna, ovation et silence. Entrée: Lleno.
Lorca (Murcia). Toros de Jos√© Luis Iniesta. Correctes de pr√©sentation Rafaelillo, oreille , oreille et deux oreilles; et Paco Ure√Īa, oreille , oreille et deux oreilles. Entr√©e: lleno. Informa:
Villaviciosa de Od√≥n (Madrid). Toros de Le Canario. Gin√©s Cartagena, silence et deux oreilles; Iv√°n Fandi√Īo, ovation avec salut et oreille avec p√©tition de la seconde; Fortes, deux oreilles et silence Entr√©e: Deux tiers. Salut des banderilleros Iv√°n Garc√≠a et V√≠ctor Mart√≠nez. Au seconde
Vera (Almería). Seconde de feria. Trois de Torrehandilla (1 , 2 et 3 ) et trois de Torreherberos (4 , 5 et 6 ). El Cordobés, oreille et oreille avec pétition de la seconde; Le Fandi, deux oreilles et oreille ; et José Garrido, ovation et oreille . Entrée: Lleno.
Herencia (Ciudad Real). Toros de Carmen Lorenzo, pour le rejoneo, et Francisco Galache, pour la lidia à pied. Le rejoneador Sergio Galán, deux oreilles et deux oreilles; Le Capea, deux oreilles et palmas; Antonio Linares, deux oreilles et deux oreilles et rabo.
Pozoblanco (Córdoba). Toros de Passanha. Leonardo Hernández, , oreille et ovation avec salut; Andrés Romero, ovation avec salut et oreille ; Lea Vicens, oreille et oreille . Entrée: Trois quarts de plaza.
San Miguel de la Ribera (Zamora). Festival. Quatre novillos de Valdefresno. Vuelta al ruedo au second Uceda Leal, ovation; Javier Casta√Īo, deux oreilles; Daniel Mart√≠n, ovation; et le novillero Alejandro Marcos, deux oreilles.

Séville, Samedi 24 septembre 2016. 1er de la Feria de San Miguel. Toros de Alcurrucén, très bien pr

Séville, Samedi 24 septembre 2016. 1er de la Feria de San Miguel. Toros de Alcurrucén, très bien présentés, de peu de jeu sauf le 3ème et un sobrero 6ème bis de El Tajo, deslucido

Morante de la Puebla, ovation avec salut et silence;
Paco Ure√Īa,silence avec un avis et ovation avec salut;
Javier Jiménez, vuelta al ruedo et ovation avec salut
Entrée: Lleno.

A l’issue du paseo a √©t√© observ√©e une minute de silence √† la m√©moire du ganadero Antonio Perez.
Salut de Lipi après avoir banderillé le 6ème.
Jimenez a été légèrement blessé au 6ème

Resumen 24 Septiembre 2016 from Maestranza Pagés on Vimeo.




Grosse d√©ception pour cette premi√®re journ√©e de la San Miguel mais quelques motifs d’esp√©rance… Le lamemtable ensemble d ‘√Ālcurrucen mal pr√©sent¬īet totalement d√©cast√©, hormis le troisi√®me, et le sobrero du Tajo, gu√®re meilleur, ne doivent pas cacher le positif de la soir√©e qui a pour nom Javier jimenez. Javier a montr√© son entrega au capote et surtout sa classe √† la muleta. Il donna souvent la r√©plique √† ses camarades dans des quites originaux et bien conduits, parfois risqu√©s et cela mit de bonne humeur un public contrari√© par la vacuit√© de l’opposition. Javier jouait √† domicile puisqu’il est d’Espertinas. ici √ßa compte… Comme il lui arrive souvent, l’Andalou sortit par la porte de l’infirmerie sous les bravos pour un coup de corne au mollet qui s’av√©ra de pronostic l√©ger mais impressionnant car la blessure saiganit beucoup quand il tua son opposant.

A son premier passage devant le seul Alcurrucen acceptable, il avait dessin√© de belles s√©ries des deux bords, donn√©es par le bas et dans le bon tempo. Un bon moment salu√© comme tel par la banda. Il fracassa √† l’√©p√©e; c’est l√† sa limite et la r√©compense attendue s’ envola logiquement. L’√©pee c’est son point faible. Il se livra un maximum face au dernier, bloc de plomb sobrero du Tajo, dont il ne put rien tirer… sauf une m√©chante voltereta. Mais bon, dans l’ensemble, il aura confirm√© l’opinion positive que nous nous faisions de lui…

Mals servis Paco Ure√Īa et Morante: on ne tirera donc aucune conclusion de la prestation du premier, contraint √† un toreo d√©fensif. El de La Puebla montra quelques pinc√©s de son g√©nie devant le soso tambour major. Il fit donc un effort tr√®s relatif. Ses inconditionnels accusent les sorteos d√©favorables qui s’accumuleraient sur ses √©paules fragiles. L’icone de la Maestranza est n√©anmoins sortie sous les sifflets.

PV

Azuqueca de Henares (Madrid)

Azuqueca de Henares (Madrid).- Novillos de Eugenio Frías, très bien presentés
Rubén Lobato, oreille et oreille ;
Juli√°n Guerra, oreille et palmas avec un avis;
√Ālvaro Garc√≠a, oreille et deux oreilles.
Entrée: Trois quarts de plaza.
A la mort du quatri√®me Rub√©n Lobato s’est coup√© la coleta.


corridaSiinfo sur ComBoost


photos joel Burravand

Report de la tienta de Portiragnes

vol du mat√©riel photo d’un de nos contributeurs

Olivier Viaud , un des photographes qui illustrent les articles de Corrida Si, s’est fait voler √† Aire son mat√©riel
un combo Canon EOS 760D (et son grip), Canon EOS 400D ainsi que objectifs Tamron 70-200 mm F/2,8, Canon 50 F/1,8, Canon 10-18mm, Sigma 70-300 F/5,6 (et accessoirement une TV Philips, un ordinateur portable, une tablette, un tel portable),
Si vous les voyez réapparaitre sur des sites de reventes bien connus ,vous pouvez laisser un message sur corridasiinfo@gmail.com qui transmettra

Pozoblanco: la terna à hombros

Pozoblanco (Córdoba), Samedi 24 septembre 2016. 1ère de feria. Toros de Albarreal, bien présentés, nobles et faibles sauf les 3ème et 5 ème
Enrique Ponce, ovation avec salut et deux oreilles avec un avis;
David Mora, ovation avec salut et deux oreilles;
López Simón, deux oreilles avec un avis et ovation avec salut .
Entrée: plus de deux tiers de plaza.


photos Fidel Arroyo


Algemesi: Rafael Gonzalez a hombros

Algemesí (Valencia), Samedi 24 de septembre 2016. 1ère de la Semana de Bous. Novillos de Torrestrella, bien présentés, donnant du jeu . Bons les 1er et 4ème pour les novilleros


Ana Rita, oreille avec pétition de la seconde;
Juan Antonio Navas, sifflets et silence;
Rafael González, oreille et oreille avec pétition de la seconde. Entrée: Lleno.

Les festejos du 24 septembre

Consuegra (Toledo). Toros de Guadalest et deux de El Ventorrillo, 4 et 5 , vuelta al ruedo. au cinquième
Juan José Padilla, ovation et silence ;Eugenio de Mora, oreille et deux oreilles; Ginés Marín, oreille et oreille .

Corella (Navarra).- Toros de Jódar et Ruchena, inégaux de présentation
Hermoso de Mendoza, silence et ovation avec salut; Juan Bautista, oreille et oreille avec un avis; José Garrido ,salut depuis le callejón avec un avis et oreille avec un avis. Entrée: Trois quarts de plaza.

Nava de la Asunción (Segovia).- Toros de Hermanos González.
Sergio Galán, oreille et ovation; Joao Moura hijo, oreille et deux oreilles; Andrés Romero, deux oreilles et deux oreilles. Entrée: media plaza.

Munera (Albacete).- Toros de Quintanar et un sobrero (4¬ļ), de Guadalmena.
El Cordobés, oreille et ovation; Fortes, deux oreilles et oreille ; Antonio Linares, ovation et oreille . Entrée: Trois quarts de plaza.

Azuqueca de Henares (Madrid).- Novillos de Eugenio Frías, très bien presentés
Rub√©n Lobato, oreille et oreille ; Juli√°n Guerra, oreille et palmas avec un avis; √Ālvaro Garc√≠a, oreille et deux oreilles. Entr√©e: Trois quartsd e plaza. A la muerte du quatri√®me Rub√©n Lobato s’est coup√© la coleta.

Talavera de la Reina (Toledo).- Plaza portative. Toros de Antonio Ba√Īuelos, vuelta al ruedo au 6√®me
Miguel Abellán, oreille et oreille ;sergio Blasco, oreille et oreille ; Rafael Cerro, oreille et oreille . Entrée: Quasi lleno

Granada.- Novillos de Julio de la Puerta, bien présentés et de jeu desigual. Daniel Crespo, oreille et ovation avec deux avis; Joselete, oreille et deux oreilles; Juan José Romera, Oreille et silence. Entrée: Un tiers
.
Villamartín (Cádiz).- Toros de Santiago Domeq, , vuelta al ruedo au 3ème. Lea Vicens, oreille et deux oreilles; El Fandi, deux oreilles et oreille ; Octavio Chacón, deux oreilles et deux oreilles et rabo. Chacón a été blessé en tuant le 6ème

Fregenal de lasierra (Badajoz).- Novillos de El Freixo, idulto du 6√®me . Luis Manuel Terr√≥n, deux oreilles et oreille ; Jes√ļs D√≠ez, deux oreilles et oreille ; David Bolsico, palmas avec un avis et deux oreilles et rabo symboliques.Entr√©e: Trois quarts de plaza.

Vera (Almer√≠a).- Novillos de Lorasangr√°n. Miguel Moura,silence et ovation avec salut; Gin√©s Cartagena, vuelta al ruedo et oreille ; √ďscar Mota, oreille et oreille . Entr√©e: media plaza.

Ventas con Pe√Īa Aguilera (Toledo).- Festival. Trois toros de Bellos Montes et un de Olivilla (3¬ļ), .Julio Ben√≠tez “El Cordob√©s”, oreille ; Miguel Tendero, oreille ; G√≥mez del Pilar, deux oreilles; √Ālvaro, oreille .

O√Ļ es la logique?



Il y aura donc le 1er octobre √† Mont-de-Marsan un suppl√©ment √† la temporada aquitaine. Un suppl√©ment impr√©vu au programme de la saison √©labor√© avec beaucoup d’efforts (louables) de l’ACCONSSO, l’Association des Organisateurs de Corridas et de Novilladas et du Sud-Ouest. Il s’agit en fait d’une corrida qui c√©l√®bre les traditionnelles f√™tes du quartier Saint-Jean de Saint-Sever sauf que pour des raisons myst√©rieuses cette corrida sera organis√©e √† Mont-de-Marsan. Pourquoi pas, demain, les √©luzates √† Vic-Fezensac, ou les orth√©ziens √† Bayonne ? On nous dira que Saint-Perdon est accueilli pour sa novillada au Pluma√ßon, mais il s’agit bien d’un accueil car h√©las apr√®s avoir √©t√© br√Ľl√©es, les ar√®nes locales n’ont jamais √©t√© reconstruites et les montois ont offert une hospitalit√© louable.

Cette journ√©e se veut d√©di√©e √† la d√©fense de traditions landaises. Il faudra expliquer quel est le rapport entre la chasse aux pinsons et la tauromachie. Voyons les choses en face: nous d√©fendons l’une comme l’autre mais il s’agit de deux pratiques tr√®s diff√©rentes dans leur nature m√™me. Les chasses traditionnelles ont leur beaut√© et sans aucun doute leur justification, et ceux qui les combattent sont des ignorants sans scrupules. Mais elles n’ont rein √† voir avec la tauromachie, pratique universelle qui concerne directement des dizaines de millions de personnes de nombreuses nations sur la plan√®te enti√®re. C’est tr√®s diff√©rend…

Enfin comment justifier un rapprochement de cette corrida avec la d√©fense de ces pratiques traditionnelles r√©gionales et proposer un cartel sans un seul √©l√©ment fran√ßais ? Il y a de nombreux toreros fran√ßais (matadors, novilleros ou banderilleros) -on vient de le voir √† N√ģmes et √† Arles et durant toute la temporada en France. Ils ont des capacit√©s incontest√©es d√©sormais, comme nous avons des √©leveurs reconnus en Espagne √† qui il faudra bien tendre la main. Alors on veut d√©fendre la corrida et on ne fait pas signe aux toreros fran√ßais, ceux que l’on croise tous jours dans la rue et qui ont besoin d’opportunit√©s! O√Ļ est la logique ? Ce type d’initiative donne donc le sentiment que l’histoire se r√©p√®te et que le combat men√© pour une tauromachie fran√ßaise depuis des dizaines d’ann√©e n’avance pas.
PV

Soirée à la Pena des Graves

© 2022 Corridasi - Tous droits réservés