Mois : janvier 2017 Page 1 sur 11

Café Toro du 04 Février

Les autres festejos du week-end

Lenguazaque (Colombia), dimanche 29 janvier 2017. Toros de Juan Bernardo Caicedo, Indulto du premier et vuelta au cinquième
Ramsés, deux oreilles symboliques et silence;
Iván Fandiño, ovation avec salut avec avis et deux oreilles;
Luis Miguel Castrillón, ovation avec salut et pétition et silence.
Entrée: Lleno

San Cristóbal (Venezuela), dimanche 29 janvier 2017. Plaza de toros de Pueblo Nuevo. III corrida de la LIII Feria de San Sebastián. Toros de Campolargo et Hnos. Michelena Viso (1º Indulto du quatrième.
Erick Cortés, silence avec avis et deux oreilles symboliques;
Gregorio Torres « Maravilla », silence avec avis et silence avec deux avis ;
Fabio Castañeda, silence avec avis et silence avec deux avisos.
Entrée: un tiers.
Saluts de Gerson Guerrero, à la brega, Eduardo Gretegol, aux banderilles, et José Quintana, à la pique


Tetepango (Hidalgo, México), dimanche 29 janvier 2017. Toros de Darío González, de buen juego en general. Israel Téllez, silence et deux oreilles; et Lama de Góngora, deux oreilles et ovation. Entrée: Lleno.

Ajalvir (Madrid), dimanche 29 janvier 2017 Quatre toros de Orellana Perdiz et deux novillos de Antonio López Gibaja.
Alberto Álvarez, silence et silence;
Andrés Palacios, silence et silence;
Le novillero Amor Rodríguez, oreille et oreille.
Entrée: Un tiers

Valero de la Sierra (Salamanca), dimanche 29 janvier 2017. Reses de Peña de Francia.
Cayetano, deux oreilles et deux oreilles et rabo.
Entrée: Lleno

MAGESCQ, OUVERTURE DE LA TEMPORADA




FESTIVAL A GIMEAUX

Gimeaux, dimanche 15 mars à 15 heures, festival avec du bétail Pagès-Mailhan pour Serafin Marín, Mathieu Guillon, Manuel Diaz Gomes et le novillero Maxime Solera.

NOUVEAU SUCCES DE SERGIO FLORES

Plaza de toros Monumental de Mérida (Yucatán). Corrida du 88ème Anniversiare. Trois quart.

Toros de Xajay, de bon jeu.

Antonio Nazaré, vuelta al ruedo, silence et oreille
Sergio Flores, oreille, oreille et palmas.

Accident rarissime: le torilero de l’arène a pris quatre coups de corne, il est dans un état qualifié de très grave.

Sergio Flores a été lui aussi touché légèrement à la jambe.

BOGOTA UNE BELLE ENTREE MALGRE LES ANTIS

Plaza de toros de La Santamaría, Bogotá (Colombia). Dimanche. Plus de trois quart d’entrée.

Toros de Las Ventas del Espíritu Santo, bien présentés et nobles en général sauf le quatrième.

Manuel Libardo, silence et silence.
Miguel Ángel Perera, ovation et silence.
Pablo Hermoso de Mendoza, ovation et oreille.

15 minutes de retard au paseo en raison des fouilles policière.

Pablo Hermoso de Mendoza brinda son second toro au responsable de la police.

Nouvelle horde anti-taurine sur le parvis de la Santa Maria cela n’a que peu diminuer un important public (plus de trois quart). Corrida décevante malgré les qualités de l »envoi -si on s’en tient aux trophées- mais succès du cavalier navarrais. On ne l’arrête pas! La seconde corrida de la Bogotana montre le succès de la corrida dans cette métropole.Elle montre aussi que les aficionados -dans un pays très violent- ne se laisse pas intimider.

Juan Bautista, triomphateur 2016

C’est ce samedi que Juan Bautista a recueilli le trophée de l’Union des Clubs Taurins Paul Ricard en tant que triomphateur de la saison 2016 dans le Sud-est de la France. Ce prix vient consacrer l’extraordinaire campagne que le torero d’Arles a réalisé sur le sol français durant l’année dernière, où il a signé des œuvres majeures dans deux des arènes de plus grand prestige du circuit taurin : Arles et Nîmes.

Lors de la dernière campagne, Juan Bautista a coupé 13 oreilles et deux queues entre Arles et Nîmes. Dans l’Amphithéâtre Nîmois, Juan Bautista a ouvert la Porte des Consuls à l’issue des trois corridas qu’il a toréé après avoir coupé quatre oreilles le 14 mai, trois oreilles le 17 septembre et trois et une queue le 18 septembre. Impressionnant.

A Arles, le bilan de Juan Bautista est également excellent, sortant en triomphe à l’issue de l’historique Goyesque, organisée dans les arènes le 10 septembre, après avoir coupé quatre oreilles et une queue.

Juan Bautista a déclaré que ce trophée venait « souligner tout ce que j’avais réalisé en piste et représente la meilleure reconnaissance que les artistes peuvent recevoir à savoir l’affection et l’admiration des aficionados”.

Le torero d’Arles, ému de recevoir ce prix, a confirmé qu’il ferait tout pour que cela ne soit pas le dernier : “Ce n’est pas la première fois que je dis que le meilleur de ma Tauromachie est devant moi. Il y a beaucoup de créativité et énormément de sensation à montrer au public afin que les rêves deviennent réalité”.

FIESTA CAMPERA AVEC TIBO GARCIA

MEDELLIN, SUCCES DE PONCE, VOLTERETA DE ROCA REY

Plaza de toros de Medellín. Feria de la Macarena. samedi

Corrida de Toros de Ernesto Gutiérrez. Bien presentés, justes de forces, nobles et de jeu varié.

Enrique Ponce. Deux oreilles et grande ovation.

Roca Rey. Deux oreilles et oreille.

Juan de Castilla (qui a pris l’alternative) Vuelta après avis et oreille.


Résumé de la tarde:

ISTRES

Les cartels de la féria viennent d’être présentés par Bernard Carbuccia:



Vendredi 23 juin: Castella, Manzanares et Thomas Joubert (Garcigrande)
S.24: Laury Tisser (rej), Talavante, Roca Rey et Ginés Marín (Capea y Zalduendo)
D.25. Matinale. Rej: Hermoso de Mendoza et Léa Vicens (Capea)
D.25. en soirée: El Fundi, Ponce et Juan Bautista (Juan Pedro Domecq)

L’événement c’est le retour d’El Fundi qui avait tant de cartel en France. Trio de roi pour ce final. De nombreux français invités: Castella,Thomas Joubert, Juan Bautista, Léa Vicens et les débuts de Laury Tisser. Dans l’ensemble une féria de luxe puisque l’on compte aussi Manzanares, Talavante et Enfrique Ponce dans son jardin ici. Deux nouveaux qui ont fait leurs preuves: Talavante et Gines Marin et bien sur Roca Rey – désormais, sans lui point de salut!.

Page 1 sur 11

© 2022 Corridasi - Tous droits réservés