Mois : juillet 2017 Page 2 sur 18

LA PEÑA EL QUITE RÉCOMPENSE JUAN BAUTISTA



Les Socios de la Peña El Quite attribuent à une écrasante majorité le trophée du Meilleur Quite 2017 au Maestro arlésien JUAN BAUTISTA pour sa prestation par Frégolinas et Gaoneras lors de la corrida inoubliable de « la Quinta » le vendredi 21 Juillet. (ph.afp)

AZPEITIA


(Photo Nicholas Couffignal)

Azpeitia (Guipúzcoa), samedi 29 juillet 2017. Entrée: 2/3.

Feria de San Ignacio. Toros de Fuente Ymbro bien présentés, vuelta au cinquième « Hostelero » numéro 138, Castaño claro.

Curro Díaz, blessé, oreille avec pétition de la seconde;
Miguel Ángel Perera, salut au tiers ,silence, deux oreilles;
Roca Rey, silence et ovation avec avis.


Salut des peones Curro Javier et Guillermo Barbero au cinquième.

Il y en eut trois et trois: les trois premiers rétifs et dangereux, manquant de race en fait, les autres se laissant faire, le cinquième extraordinaire sous la muleta. L’ensemble du lot de Fuente Ymbro très homogène et bien présenté manquait de force.
Curro Diaz fut durement attrapé dès la sortie du toro, on le croyait durement touché mais il revint par la suite. A son second passage on vit le meilleur de son art : sa lenteur et sa plastique; le toro ne dura pas et la faena par conséquent baissa d’un ton.
Bien Perrera! Trop critiqué en France, il fit le job avec dignité au toro tué pour Curro Diaz et au cinquième bâtit un travail parfaitement dans le rythme du toro, le citant de loin et l’embarquant dans de longues séries des deux bords, sans avoir recours à des effets pueblerinos. La classe tout simplement… Grande estocade et un double trophée justifié.
On n’a pas reconnu Andrés Roca Rey: l’intépiditré du jeune péruvien s’est transformée en une excessive prudence. Est-ce sous les conseils de son apoderado José Antonio Campuzano ou est-il mal remis de sa dernière blessure? Il ne fut pas convainquant en tous les cas…
Azpeitia reste un lieu privilégié pour voir les toros. L’ambiance y est très amicale. Malgré le prix des places, il y a beaucoup de jeunes dans les arènes c’est réconfortant. Attention tout de même : 2/3 d’entrée pour une arène de taille modeste avec un cartel de cet acabit c’est préoccupant…
PV


Les autres festejos de ce samedi

Santander, samedi 29 juillet 2017. Septième festejo de la Feria de Santiago. Toros de Luis Algarra.
Enrique Ponce,palmas et oreille avec avis; Cayetano, palmas et palmas; Ginés Marín, deux oreilles et oreille .
Entrée: Lleno.

Madrid, samedi 29 juillet 2017. Certamen International de Novilladas Nocturnes. Trois novillos de Castillejo de Huebra et trois de de José Manuel Sánchez, . Mario Sotos, salut avec division de opiniones et silence avec avis; José María Pastor,silence avec avis et silence avec avis; Diego Luque, silence avec avis et slence
. Entrée: Un tiers.


Tudela (Navarra), samedi 29 juillet 2017. Toros de Valdefresno.
Paquirri, oreille et oreille; Juan Bautista ,silence et deux oreilles; Javier Marín, oreille et deux oreilles.
Entrée: media plaza.



Bayonne (France), samedi 29 juillet 2017. toros de Rosa Rodríguez, bien présentés, seul le cinquième ressort du lot
Pablo Hermoso de Mendoza, palmas et oreille; Joao Moura Jr., ovation et deux oreilles; Lea Vicens,silence avec avis et vuelta. Entrée: lleno.
Algodonales (Cádiz). Astados de Montes de Oca.
José Antonio Mancebo, deux oreilles et oreille; Ginés Cartagena (hijo), vuelta al ruedo et deux oreilles; Luis Sánchez Zambrano, deux oreilles et rabo.
Entrée: Lleno.
Lodosa (Navarra). Novillos de El Pincha. Carlos Aranda, deux oreilles et ovation avec deux avis ; et David Garzón, oreille et deux oreilles.
Granada Erales de Millares, donnant du jeu.,
Pedro Arco, oreille; Curro Ortiz, deux oreilles; Javier Ortega, oreille après un avis; Perez Rejón,silence; Carlos Torreblanca, deux oreilles, et Fernández Andrade, deux oreilles. .
Saint-Etienne du Grès (France), samedi 29 juillet 2017. Erales de Philippe Cuille, bien présentés et donnant du jeu.
El Azabache,silence; José Luis Vega, deux oreilles

Embarras du choix


Azpeïtia, le débarquement des Ana Romero

Ce week-end sera encore chargé dans le sud-ouest. Il faut pour débuter rendre hommage aux organisateurs basques qui ont fait d’Azpeitia, une sorte de bastion avancé de la tauromachie en général et du « torisme » , en particulier. Un bastion occupé par les voisins de l’aficion française, toujours bien reçus. Il y eut même l’an dernier un hommage appuyé à ces passionnés qui occupent les tendidos qui seraient sans doute, sans eux, un peu dégarnis. Sur ce sable noir, le toro sort intègre dans sa puissance et dans sa gloire et la petitesse du ruedo permet d’en observer de près son comportement. On ne saurait trop recommander de faire le pèlerinage en terre basque dans ces moments difficiles… Avec trois élevages de légende: Fuente Ymbro, Ana Romero et Cuadri. Curro Diaz sera de retour de blessures et il sera même doublé. Prévus aussi : Andrés Roca Rey et Miguel Angel Perrera ainsi que l’aragonais Paulita et Alberto Lamelas la nouvelle icône aquitaine…


Azpeitia le débarquement des Cuadri

Bayonne ouvrira ses portes pour une temporada cruciale pour son avenir. Ce sera la féria des fêtes avec un énorme potentiel public dont on observera le résulta avec attention. Dans un premier temps elle sera composée d’une corrida de rejones qui fait traditionnellement le plein à Lachepaillet. Mendoza le roi qui triompha tant de fois revient avec la nouvelle star de la discipline Léa Vicens qui fait une carrière incroyable, on ne le dira jamais assez… Le lendemain nombreus sont ceux qui viendront examiner les progrès de Thomas Joubert (ex Tomasito) dirigé désormais par le sympathique Jésus Benito. La corrida sera de Robert Margé et le grand oublié mais talentueux Daniel Luque sera invité à défiler avec Manuel Escribano, le miraculé de Gerena. Beau cartel, original et attractif.

Comment ne pas dire un mot de la « féria de la Chaise », une date clé dans notre sud-ouest. Un rendez-vous incontournable, car ces fêtes représentent la quintessence de l’esprit gascon. il n’y en a guère de plus délirantes et conviviales. Cette année Hagetmau a réduit la voilure: une novillada piquée au lieu de deux… Souhaitons que cela ne soit que passager et cela dépendra sans doute du résultat dominical. En attendant ce sera un encierro de Cebada Gago, toujours une curiosité, qui sera combattu par le vénézuélien José Enrique Colombo numéro un de la catégorie, le mexicain Léo Valdez et le français Adrien Salenc. Cartel de luxe pour ce rendez-vous, précédé la veille par une novillada sans picador.

Suerte para todos

PV

CURRO CARO PARLE D’ANDY YOUNES

Andy Younes sera dimanche à Hagetmau face à la novillada de Cebada Gago. Il prendra l’alternative à Nîmes à la féria des Vendanges. Le cartel: Samedi 16. Matin : six Núñez del Cuvillo pour Manzanares, Alejandro Talavante et Andy Younes. La réaction de Curro Caro, le co-apoderado d’Andy:

MICHELITO EN NERVA



Pour la réouverture des arènes…

SANTANDER: BLESSURE DE FORTES

Plaza de Toros de Santander. Vendredi. Trois quart d’arène, sixième de la Feria de Santiago.

Toros de Castillejo de Huebra y José Manuel Sánchez,

Joselito Adame, ovation et ovation.
Fortés, silence et oreille.
Álvaro Lorenzo, oreille et oreille après avis.



Fortés a été sérieusement blessé au tendon droit par le cinquième Castillejo de Huebra : coup de corne de 20 centimètres de profondeur qui ne toucheraient cependant pas d’organe important. Il a été cependant conduit à l’hôpital.

PALMA



Succès de Padilla, hier à Palma devant 2/3 d’arène dans une ambiance très combative alors que le parlement local veut éradiquer la corrida ce que le gouvernement central refuse. Pour le moment c’est un statut-quo fragile qui prévaut mais pour combien de temps? Aux dernières nouvelles, le parlement des Baléares dominé par la gauche, PS, Podemos et indépendantistes, veut s’opposer par tous les moyens à Madrid… Une autre corrida est prévue en août au Coliseo Baleares, aura-t-elle lieu?

AVEC MARC SERRANO

PREMIER FESTIVAL EN MEMOIRE D’IVAN

© 2020 Corridasi - Tous droits réservés