Dimanche, novillada de féria.

Novillos d’Ana Romero (1º, 5º et 6º) et Rehuelga (2º, 3º et 4º).
Toñete : oreille et oreille.


El Adoureño : silence aux deux.


Dorian Canton, oreille et silence.

El Adoureño a reçu un puntazo au scrotum, il a été soigné à l’infirmerie des arènes.
A l’exception du bon premier , les novillos de Ana Romero et Rehuelga ont manqué de bravoure au cheval et , justes de forces, ont distillé une noblesse fade , une soseria qui font que les faenas ne transmettent pas d’émotion malgré les efforts des novilleros.
Toñete, superficiel, est passé à côté du premier. Il a été plus sincère et appliqué à son second. Il tue les deux fois en s’engageant et avec eficacité.
El Adoureño, mal servi au sorteo, a eu des difficultés à résoudre les problèmes posés par un premier novillo décasté et compliqué. Au second, il réalise une faena qui va à mas et se fait prendre en entrant à matar pour la seconde fois. Toñete descabelle le novillo.
Dorian Canton, pour sa troisième course du week-end, a réussi avec technique a donné du « relief » à sapremière faena face à un novillo soso qui ne transmettait rien. Son second était invalide et ce fut une faena d’infirmier.
rt