Mois : septembre 2018 Page 1 sur 13

Séville: une oreille pour Manzanarès

Sevilla. Feria de San Miguel. Toros de Juan Pedro Domecq et Parladé, bien présentés, braves et nobles, mais justes de forces. Les meilleurs ont été les 2ème et 5ème.
Morante de la Puebla, silence et ovation avec salut;
José María Manzanares, oreille avec pétition de la seconde et vuelta al ruedo chaleureuse après deux avis
Alfonso Cadaval (qui prenait l’alternative) ovation avec salut et vuelta al ruedo.
Le toro de l´alternative s´appelait « Piripipi », noir, de 570 kilos.
Entrée: Lleno.



Séville: on attendait Morante, ce fut Manzanares…

Gros succès commercial, deux llenos de no hay billetes, la San Miguel fut inégale sur le plan artistique. Morante, sur laquelle elle était bâtie puisqu´il avait le privilège de comparaìtre deux fois ne put justifier l´adoration dont il fait l´objet de la part de l´aficíon sévillane. L´icône du Baratillo semblait décidée mais n´eut pas l´occasion de bàtir cette faena complète que ses fans attendaient. Il fallut donc, une fois encore, se contenter de détails plein de charme qui nous laissèrent sur notre faim. Le premier jour les toros ne fonctionnaient pas, le second une rafale de vent vint, mal à propos, gâcher le chef d´oeuvre espéré pour son dernier passage. Ni bien ni mal, « el de la Puebla » n´a pourtant rien perdu de son crédit local…

L´autre idole locale, José Mari Manzanares, s´est totalement justifiée dimanche et, disons-le, relancé face à une corrida de Juan Pedro variée dont il toucha le bon lot: deux toros nobles, avec de la classe, discrets sous la pique mais qui durèrent, terminant à màs. Entrega, garbo et officio de l´alcantino plus plaisant que profond au premier mais sensationnel à son second passage et vraiment convainquant. Faena engagée avec des séries au ralenti et un final terrifiant puisquíl se fit prendre alors qu´il tentait des circulaires inversées à genoux. Pas de dégats heureusement et José Mari boucla sa faena par des manoletinas ajustées au millimètre. Hélàs, il ne connut pas sa réussite habituelle à l´épée: deux tentatives à recibir et un pinchazo lui firent perdre tout espoir de récompense. La vuelta fut d´apothéose néanmoins…

Bien pâle Antonio Cadaval qui prit une alternative barata et qui ne parvint jamais à séduire. Sa vuelta finale fut contestée. L´avenir est sombre pour le jeune sévillan encore bien vert et sans grande personnalité.
Pierre Vidal

Arnedo: excellente novillada d’Escolar Gil

Arnedo (La Rioja). Novillos de José Escolar, bien présentés, bien armés, encastés et donnant du jeu en particulier l’excellent cinquième, que fut honoré d’une vuelta al ruedo.
García Navarrete, silence avec un avis et pitos avec un avis
Juanito, ovation avec salut et oreille;
Pablo Mora, ovation avec salut et silence.
Entrée: Un tiers

Saragosse: corrida concours sans relief

Zaragoza. . Feria del Pilar. Concours de ganaderías. Toros de Manuela Agustina López Flores, Prieto de la Cal, Benítez Cubero, Peñajara de Casta Jijona, San Martín et Pedraza de Yeltes.
Octavio Chacón, ovation et vuelta al ruedo;
Manuel Escribano, silence et vuelta;
Pepe Moral, vuelta al ruedo protestée et silence.
Entrée: Un quart.
Les prix au meilleur toro (María Agustina López Flores ) et au meilleur lidiador ( Pepe Moral) ont été protestés par le public
Francisco Romero ,qui a piqué le troisième, a reçu le prix au meilleur picador.

Championnat de France des Écarteurs et Sauteurs

Championnat de France des Écarteurs et Sauteurs

Vainqueurs :

Gauthier LABEYRIE avec 136 pts pour les Écarteurs

Kevin RIBEIRO avec 79 pts pour les Sauteurs


Photo Alain Garres

Séville: les adieux gâchés de Padilla

Sevilla. . Deux de Olga Jiménez (1 et 2 ), un de Peña de Francia (3 ) et trois de Hermanos García Jiménez, le sixième comme sobrero de présentation indigne de Séville , mansos , décastés ils ont tous été sifflés à l’arrastre, sauf le 4ème .
Juan José Padilla, silence et oreille
Morante de la Puebla, silence et salut
Roca Rey, silence et oreille.
Entrada: Lleno de « No hay billetes »
Moruchada , comme à Dax, de l’apoderado de Padilla pour les adieux du Cyclon de Jerez à Séville

Resumen Maestranza 29 Septiembre 2019 internet from Maestranza Pagés on Vimeo.



La Maestranza pleine comme un oeuf et la revente au zénith pour la despedida du Pirate. Scandaleux de présentation, manso, dangereux, le lot a gâché la fête. Padilla n´a pas bandérillé, mais la musique jouant dès l´entâme de son ultime faena, il fit un effort à son second passage, généreusement récompensé. Il fit ainsi une vuelta volcanique; trophée en main. Séville regrette déjá le jerezano pourtant longtemps tricard dans ce ruedo mythique… Certes il aura cher payé ces instants de gloire mais Juan José montre à tous que rien n´est jamais définitif…

Effort aussi de Morante qui semblait décidé: on le vit à la cape, mais ces bonnes intentions ne purent durer compte tenu de la mansenumbre ambiante… Il y eut des applaudissements polis à ces quelques gestes isolés..:

Enfin l ´entrega de Roca Rey, sa jeunesse, son enthousiasme séduisirent Séville. Son final sensationnel par manoletinas changées, fit la différence: il coupa une oreille et gagna définitivement le coeur du Baratillo, qui après ces deux heures trente soporofiques se rendit à l’intrépidité du jeune péruvien.
PV

Ce samedi au Mexique

Uriangato (Mexique). trois toros de Felipe González et trois toros de La Joya, .Joselito Adame, oreille et deux oreilles; Octavio García “El Payo”, silence et palmas; Diego Silveti, silence et oreille.
San Miguel el Alto (Mexique). Plaza Carmelo Pérez. Toros de Barralva, et un de regalo de La Punta,
Juan Pablo Sánchez, palmas avec un aviset oreille; Arturo Saldívar, oreille, silence et palmas avec un avisen el de regalo; Sergio Flores, palmas et palmas. Entrée: Lleno.
Yahualica (Mexique). Quatre toros de La Concepción, et trois de San Marcos .
Le rejoneador Santiago Zendejas, palmas et deux oreilles; Jerónimo, deux oreilles et deux oreilles; Román Martínez, (alternative) deux oreilles et oreille. Entrée: Lleno.

Inauguration des arènes de Lunel


corridaSiinfo sur ComBoost


(crédits photos : Gilles Auteroche)


« Les arènes étaient un élément fort de la ville de Lunel. Elles en sont aujourd’hui le symbole, le phare culturel » ( Claude Arnaud, maire de Lunel)

Corella: Del Alamo à hombros

Corella (Navarra). . Toros de Victorino Martín.



Morenito de Aranda, deux avis et silence , un avis et une oreille
Thomas Dufau, un avis et une oreille, un avis et silence
Juan del Álamo, oreille, un avis et une oreille
Entrée: Trois quarts

Saragosse: une oreille pour Marcos

Saragosse: ouverture de la Féria du Pilar
6 novillos d’Aurelio Hernando pour
Rafael González, un avis et palmas ,ovation
Marcos, silence ,oreille
David Salvador, un avis et vuelta al ruedo , palmas

Zaragoza 2018 – Feria del Pilar – Sábado 29 de septiembre de 2018 from Aplausos on Vimeo.

Madrid : novillada de Fuente Ymbro

Madrid. Feria de Otoño. Novillos de Fuente Ymbro bien présentés donnant du jeu avec un très bon 5ème. . Le sixième a été devuelto , remplacé par un sobrero de Cotillo lui même remplacé par un sobrero décasté de Hato Blanco
Juanito, salut et silence
Pablo Mora, silence et palmas;
Francisco de Manuel, vuelta et silence.
Entrée Trois quarts


corridaSiinfo sur ComBoost


[align=centerPhotos Ferdinand De Marchi[/align]

Page 1 sur 13

© 2019 Corridasi - Tous droits réservés