Mois : octobre 2018 Page 1 sur 13

JUAN LEAL

La temporada de Juan Leal, sans être une temporada étendue a été celle de la consolidation. La saison 2018 a été marquée par des prestations importantes du torero français à Nimes, Istres, Mont de Marsan, Béziers, Arles, Riaza et surtout Bilbao.

Pour la temporada 2019, le matador français a incorporé à son équipe Julián Guerra, qui sera son apoderado en liaison directe avec Maurice Berho, homme de confiance du torero depuis maintenant plus de huit saisons. Le matador arlésien a décidé de placer sa carrière entre les mains d’un professionnel reconnu, mais surtout d’un grand aficionado, pour réaliser une grande temporada 2019. Cet accord a été signé pour une durée indéterminée. Julian Guerra reste par ailleurs l’apoderado de Pepe Moral.

(communiqué)

MOTRIL



Dimanche 18 novembre à 12 heures.

Plaza de Toros de Motril

Ganadería de Aguadulce

Carlos Fernández (Puebla del Río)

Pablo Maldonado (Motril)

José Anaya (Estación de Cártama)

Javier Ferres (Motril)

RION, LE PROGRAMME



Dix-huitiéme édition, Pensez-y dès maintenant !!!
Organisée au cœur des Landes par la peña « TORO BLANCO » de Rion-des-Landes avec la participation de la peña « CRÉO QUÉ SÍ » de Tartas, la FIESTA CAMPERA dans les ARÈNES DE RÍON-DES-LANDES est un rendez-vous traditionnel important de fin de temporada dans le sud-ouest.

Samedi 17 novembre
18h00 : CONFERENCE TAURINE avec JUAN BAUTISTA (sur sa carrière de toréro)
et la participation des toreros du festival
La soirée se poursuivra par un convivial moment autour de tapas et grillades.

Dimanche 18 novembre,
A partir de 9h30 devant les arènes casse croûte avec des croupions grillés (carcasses de canards gras) pastis ,café …

11h00 : GRANDE FIESTA CAMPERA.
avec
OCTAVIO CHACON
THOMAS DUFAU
ALVARO LORENZO
TIBO GARCIA
SOLALITO
Toros et Novillos JALABERT (Arles
Animation Harmonie municipale de Rion des Landes
13H GRAND REPAS DE L’AFICION servi sous chapiteau chauffé

SARAGOSSE, LES PRIX…

Prix Diputación Provincial de Zaragoza -DPZ- au triomphateur de la feria: Diego Ventura.

-Prix DPZ à la meilleure faena: Enrique Ponce.

-Prix DPZ au courage: José Garrido.

-Prix DPZ a la meilleure estocade: Alberto Álvarez.




-Prix DPZ au meilleur puyazo: Gabin Rehabi, pour le dernier toro de El Pilar, combattu par Imanol Sánchez.

-Prix DPZ à la meilleure paire de banderilles : Javier Ambel.

-Prix à la corrida la mieux présentée, attribué par la Peña Mari Paz Vega: Montalvo.

-Prix au toro le plus brave, de la Peña La Madroñera: « Deslumbrante », de El Pilar, combattu en second par Alberto Álvarez.

C’est un palmarès remarquable qui est original pour une temporada bâtie au dernier moment mais qui a été réussie de manière inespérée avec trois llenos de no hay billetes et de beaux succès artistiques confortant la capitale aragonaise comme un des phares de l’aficion européenne. Enrique Ponce est récompensée et c’est justice: l’enfant de Chiva, remarquable le vendredi, aurait mérité une double récompense. Le ridicule des présidences restant le point noir de la Misericordia. A saluer aussi la récompense attribuée à Alberto Alvarez, le persévérant torero d’Ejea de los Caballeros qui mériterait de débuter enfin en France. Enfin félicitation à Gabin Réhabi qui trouve ici une reconnaissance supplémentaire à son talent. Padilla, Salenc et Talavante ont été oubliés; ils avaient leur place eux aussi dans cette liste.
PV

"D’UNE AUTRE PLANÈTE", FEUILLETAGE…



Feuilletage du livre d’artistes D’une autre planète, chronique poétique de Robert MARTEAU et œuvres originales de l’artiste peintre Bernard ALLIGAND. Edition originale 2017 Editions d’art FMA. Ce livre fait partie d’un ensemble de 3 livres intitulé TOROS.
3 chroniques poétiques inspirées des corridas à Nîmes, Bayonne, Monclar (Gers), Salamanque, Vic-Fezensac et au Portugal de Robert Marteau enluminées d’oeuvres entièrement faites d’originaux par trois artistes différents, Bernard Alligand, Gérard Eppelé et Julius Baltazar. Le prix indicatif.
Prix public TTC : coffret des 3 volumes 4 200 euros
Prix public TTC d’un seul volume 1 500 euros
Chaque livre est un original.

Françoise Maréchal-Alligand
Fondatrice des Editions d’art FMA
Villa des arts – 15, rue Hégésippe Moreau 75018 Paris
editionsdartfma@gmail.com
Suivre les Editions d’art FMA sur Facebook, Twitter, Pinterest, Tumblr, Linkedin, Youtube


SAMADET, LES ADIEUX D’ALBERTO



Alberto Aguilar nous quittera définitivement dimanche au festival de Samadet. Un grand torero discret mais courageux, aimé de toute l’aficion et qui mérite le respect. Résumé de sa carrière sur cette vidéo. Il aura à ses côtés de grands toreros représentants les trois nations taurines européennes: Victor Mendes, El Boni, Eduardo Davila Miura, Marc Serrano, Antonio Nazaré, le grand espoir béarnais Dorian Canton et le jeune JL Juanito.

PERALTA, "EL GALO" MEILLEUR NOVILLERO



Le novillero franco-mexicain André Lagravère a été élu meilleur novillero du cycle de novilladas de Peralta, en Navarre. C’est une récompense de la grande faena réalisée le 9 septembre au sixième novillo de Fernando Peña, ‘Tontito’, auquel il a coupé les deux oreilles. El Galo qui a été grièvement blessé dans les arènes de Mexico est désormais remis. Voici les prix de cette féria octroyés par le club taurin navarrais.:

-Meilleure faena: André Lagravere El Galo
-Meilleur estocade: Kevin de Luis
-Meilleure paire de banderilles: Daniel Sánchez
-Meilleur puyazo: Laurent Langlois
-Novillada la plus complète : Desierto
-Meilleur novillo: Desierto.
-Mention spéciale: David Luguillano pour sa présence au festival.

Félicitations à André et aussi à Laurent Langlois.

Solalito à le peña A los Toros de Mont de Marsan

Le vendredi 2 novembre à partir de 20h, la Peña A Los Toros recevra le novillero sans picadors Solalito pour lui remettre le prix Avenir Taurin 2018 décerné lors de la dernière Madeleine.
Venez nombreux!

Entrée libre. Tapas y vino!

(communiqué)

OLÉ ! PADILLA



Yo soy del sur.. Manuel Orta…a su amigo Padilla..

Tentadero d’Aire sur Adour

Texte et vidéo empruntés à Matthieu Saubion www.vueltaalostoros.fr



L’équipe d’Audaz Productions dirigée par Marie et Jean François Pilès ont invité les « Apasionados » pour un tendadero dans les arènes Maurice Lauche d’Aire sur l’Adour avec l’aide des peñas aturines. Le changement d’heure fut hélas synonyme d’hiver. A peine cinq degrés sous la grisaille avant que la pluie ne s’invite en fin de matinée. L’hiver est donc bien là, la temporada est sur le point de s’achever.

Une petite chambrée s’est donnée rendez-vous pour un petit moment de détente, loin de la pression des grandes férias. Le bétail de Pagès Mailhan ont dans l’ensemble manqué de force hormis le dernier exemplaire noble avec du fond qui permis tout d’abord à Yon Lamothe de toréer avec douceur et profondeur avant de laisser sa place au fils du ganadero Pierre Mailhan, puis El Santo montra une très belle gestuelle avant que l’investigateur de cette matinée, Jean François Pilès ne conclut cette matinée avec autorité.

C’est son père Roberto qui a débuté le tendadero avec une première vache faible et qui ne fut pas piquée. Richard Milian hérita d’une vache mansa qui le fera courir dans tout le ruedo avant que ses élèves ne quadrillent la piste pour donner tour à tour quelques muletazos.

Fernando Robleño et Alberto Lamelas, les habitués des courses de l’impossible, ont pu toréer avec un peu plus de relâchement et de douceur face à deux adversaires noblons mais manquant de bravoure.

Après son succès dans les arènes de Tyrosse, Baptiste Bordes a participé à cette matinée en écartant le premier et troisième novillo sur lequel Dominique Larie a également effectué un saut. Les élèves de l’école taurine d’Adour Aficion étaient eux aussi présents pour toréer derrière les maestros.

Une matinée où toutes les générations se sont mélangées pour le plaisir de toréer

Page 1 sur 13

© 2019 Corridasi - Tous droits réservés