Mois : décembre 2018 Page 2 sur 9

Nouvelle équipe pour Castella

Sebastián Castella vient de terminer de composer son équipe pour la prochaine temporada européenne: les banderilleros Raphael Jean Francois Viotti, José Chacón et Fernando Pérez, et les picadors Juan Melgar et Santiago Pérez García.

Mozo de espadas Jorge Vargas et ayuda Sergio Ruíz.

JOSELITO ADAME CHANGE D’EQUIPE

Joselito Adame, le numéro un mexicain vient de quitter il y a quelques jours le groupe EMTSA qui se chargeait de sa carrière . C’est Marcos Sanchez Mejias qui va le remplacer avec à ses côtés le grand matador aztèque Zotoluco aujourd’hui retiré des ruedos. Ce sera le directeur artistique de cette nouvelle étape du torero d’Aguascalientes.

Enrique Ponce blessé



Enrique Ponce a été victime d’une rupture des ligaments croisés antérieurs du genoux gauche, alors qu’il toréait un becerro dans sa finca. C’est une blessure qui nécessite une immobilisation longue. Ceci dit le torero après avoir consulté des spécialistes n’exclut pas de revenir pour la féria de Manizales. En attendant il ne sera pas à Cali comme prévu. Le jeudi 27 décembre, il sera remplacé par Sebastián Castella, le cartel sera celui-ci: Sebastián Castella, Luis Miguel Castrillón et Roca Rey, toros de Juan Bernardo Caicedo. Il ne fera pas le paseo non plus pour le fameux festival nocturne programmé le samedi 29 où il sera remplacé par Gines Marin avec le cartel suivant Antonio Ferrera, Sebastián Castella, Luis Bolívar, Sergio Flores, Gines Marin et Jesús Enrique Colombo. Bétail de Salento.

Toñete avec Simon Casas

Simon Casa a choisi d’apodérer le novillero puntero Toñete qui a pris l’alternative à Nîmes au mois de septembre dernier en ouvrant la porte des Consuls.

NOEL AU MEXIQUE

Quérétaro



Querétaro, Qro.- Plaza « Santa María ». Corrida de Noël. ¨Près de 3/4 d’entrée (8000 spectateurs).

Toros de De la Mora les troisièmes et quatrièmes applaudis à l’arratsre.

Le rejoneador Diego Ventura: Une oreille et deux reilles et forte pétition de rabo.

Jerónimo : Division d’opinions a^près deux avis et silence;
Nacho Garibay Deux oreilles et deux oreilles.



Jalpa



Jalpa, Zac.- Plaza de toros Rodríguez Elías. Corrida navideña. Lleno.

Toros de San Fermín.

Le rejoneador Andy Cartegena: Ovation et deux oreilles.
Antonio García: « El Chihuahua »: Ovation et deux oreilles.
Luis David: Deux oreilles et ovation.

LE NOEL DES ENFANTS MALADES AVEC MARC SERRANO



Pour la onzième année et après un intermède en 2017 où il avait toute de même joué le Pére Noël au Mexique, le matador de toros Marc Serrano s’est rendu au Centre Hospitalier « Carémeau » de Nîmes pour y apporter quelques présents aux enfants qui resteront malheureusement hospitalisés lors de cette nuit de Noël.
Accompagné de Mr et Mme Nicolas, de l’association « La Clé » dont il est le parrain, le Maestro Nîmois a pu faire le tour des chambres pour, en échange de quelques sourires et de quelques remerciements, remettre les cadeaux préparés avec le plus grand soin à ces enfants dont le Noël cette année sera un peu différent des autres.

(Communiqué)

LEON (MEXIQUE)

Samedi, 19 janvier: Toros de Begoña: Antonio Ferrera, Ginés Marín et Luis David.

Dimanche 20: Toros de Boquilla del Carmen: Arturo Macías, Arturo Saldívar et Toñete.

Samedi 26: Corrida Cervantina. Toros de Jaral de Peñas: Enrique Ponce, Octavio García « El Payo » et Leo Valadez.

Vendredi, 1 février: Toros de Fernando de la Mora pour le rejoneador Guillermo Hermoso de Mendoza, Sebastián Castella et Joselito Adame.

Samedi 2: Toros de Bernaldo de Quirós pour Pablo Hermoso de Mendoza, Ignacio Garibay et Diego Silveti.

MEXICO: "EL CONDE" EN TRIOMPHE



México, Monumental. Samedi. Huitième corrida de la Temporada Grande Internacional 2018-2019. Entrée catastrophique.

Toros de Barralva

Alfredo Ríos “El Conde”, qui faisait ses adieux: une oreille, silence et une oreille au toro de regalo.
Uriel Moreno “El Zapata”: Une oreille après avis et silence.
José Luis Angelino: Palmas et une oreille.

Brandon Campos le 1er janvier à Quéretaro



Brandon Campos le torero mexicain qui a pris l’alternative dans les arènes de Mimizan en 2014 des mains de son compatriote Joselito Adame et avec Thomas Dufau comme parrain face à des toros des frères Gallon, revient pour la corrida du premier de l’an dans les arènes de Queretaro. Il a connu un long passage à vide et il s’agit d’une opportunité importante pour lui car il s’agit d’une date importante dans une des villes les plus taurines du Mexique.
Suerte Brandon!

MEXICO, AZTECAS y TOROS, OPUS IX

La revue numéro 9 de l’Association Mexico Aztecas Y Toros vient de sortir. Cette revue publie 22 textes d’inspiration taurine d’auteurs tous aficionados originaires de toute la France. Avec un sommaire de 22 textes très différents :

Un Editorial de Jean François Nevière, 2 « Recensement des formes de tauromachies dans le monde » par Bernard Arsicaud, 3 « Le Torero amnésique » par Axel Dumond, 4 « Métaphore » par Curro Caro, 5 « Confiteor »… par Dominique Valmary, 6 « Autlán de la Grana, l’autre Mexique » par Jean-Michel Dussol, 7 « Les cigares de Madeleine… » Jean-Michel Dussol , 8 « Gros Louis » par Philippe Laidebeur, 9 « Tapis volant » Philippe Laidebeur, 11 « D’ARLES à ARLES : pérégrination en Vallespir » par Jacques Lanfranchi, 12 « Même » par Nadège Vidal, 13 « Chers amis », par Laurent Nagel, 14 « Au bout de soi » Laurent Nagel, 15 « PUERTA GRANDE » par Jean-Luc Illhé , 16 « MOURIR AU « SPLENDID » » par Pierre Vidal 17 « L’automne ne sourit plus » par Philippe Soudée, 18 « Tueur de toros » par Robert Régal, 19 « Les 72 vierges » par Vincent Maes, 20 « Soudée m’a tuer » Vincent Maes, 21 « Roubaix-Bogota » par Vincent Blondeau, 22 « Une journée de me… !!! » par Jean Pierre Prophète.

Avec un cahier photos de Ferdinand De Marchi.

Dans son éditorial le président de l’Association précise l’intention de cette revue unique dans le milieu taurin Français : « Ce neuvième numéro, plus que tout autre, est un plaidoyer pour la beauté de l’art taurin.

Il y est particulièrement question d’un véritable retour à l’obscurantisme prôné avec un aplomb inquiétant par les tenants de l’antispécisme.

Car il ne s’agit pas seulement pour ces intégristes d’être « contre la corrida »mais bien de hisser l’animal, tous les animaux de toutes les espèces, au même niveau pensant et sensible que l’homme. Et d’effacer ainsi toute hiérarchie dans le règne animal dont l’homme, selon Descartes était le sommet

Ainsi ces gens veulent effacer plus de trois siècles de philosophie, de Descartes aux Lumières ».


Coordination de cet ouvrage Pierre Vidal. Prix 15 euros plus frais de port.



Contacts, commandes : jeffneviere@msn.com
pierrevidal.ratabou@orange.fr

© 2019 Corridasi - Tous droits réservés