Valencia, mardi, troisième de féria, novillada.
Plus d’un quart d’entrée.

Novillos de El Parralejo, bien présentés, nobles aux forces limitées, le premier plus encasté, ovationné à l’arrastre.

Diego San Román, ovation et saluts après avis,

Miguel Senent « Miguelito », vuelta al ruedo, silence après avis et ovation et saluts;

Borja Collado, palmas et oreille.

Saluts aux banderilles de José Arévalo au troisième et Raúl Martí au cinquième.

Novillada accidentée, les trois toreros se faisant prendre. Diego Sans Roman a pris un coup de corne sérieux au genou (trois trajectoires) après avoir été averti plusieurs fois. Il resta et tua l’animal. Il voulut revenir pour tuer son second adversaire mais le chirurgien s’y opposa. Miguelito qui débutait en piquée devant son public a plut mais il n’a pas eu de chance car son premier adversaire se rompit la patte. Très vert encore, il tua trois animaux et il fit preuve de détermination et fit une vuelta grâce à sa variété à la cape qui, on le sait, plaît toujours aux valenciens. Beaucoup de maturité et du courage chez Borja Collado, valeur sure désormais. Il s’imposa face à l’incertain cinquième qu’il tua a recibir. Il fut pris à son tour violemment en exécutant la suerte (cornada interne à la hauteur de l’aine).

Photos J. Buravand

Parte facultativo de Borja Collado:
cornada envainada de 10 cm. de profundidad y 6 cm. de trayectoria ascendente, en región anteromedial tercio medio proximal muslo izquierdo ». Pronostic réservé