Très belle féria présentée samedi soir devant plusieurs centaines d’aficionados. Nous n’en ferons pas le tour car il serait trop copieux mais quelques impressions premières: on peut dire que Vic conforte sa vocation torista tout en donnant une opportunité à des toreros qui le méritent et que l’aficionado a envie de voir. C’est le cas des toreros confirmés comme Rafelillo mais aussi Octvaio Chacon, Daniel Luque et bien sur Emilio de Justo qui joueront ici une partie importante.
Présence aussi de jeunes qui ont prouvé leurs capacités comme Ruben Pinar et Juan del Alamo.

La partie française est bien représentée avec les deux espoirs du sud-ouest les plus affûtés: El Galo, le vicois qui s’est fait au Mexique et Dorian Canton, le Béarnais de plus en plus en vue. Thomas Dufau qui s’est relancé à Madrid l’an dernier, a obtenu un poste mérité face aux toros de Cebada Gago.

On ne reviendra pas sur les ganaderias car nous avons largement parlé. Elles seront bien sur terriblement présentées notamment la corrida de Cebada Gago; passionnante sera la corrida concours avec la présence de Pagès Maillhan ce qui sera pour l’éleveur Camarguais, un sacré défi. Les Dolorés, astifinos, c’est toujours un événement comme, bien sur, les toros de Pedraza de Yeltes, élevage qui file une véritable et profonde histoire d’amour avec l’aficion Française.

Avec tout cela nous avons de quoi rêver jusqu’à la Pentecôte…

PV

Novillos d’El Retamar (Photo E. Barbazan)
Toros de Cebada Gago (Photo E; Barbazan)
Photo du toro de Pagés Mailhan pour la corrida concours (photo P. Colleoni).
Toro de Dolorés Aguirre (ph. E. Barbazan)
Toro de Pedraza de Yeltes (photo E. Barbazan)