Comment mieux montrer la richesse de la tauromachie française qu’en permettant à six espoirs gardois, catalans, landais et provençaux, dont un débutera avec picadors, d’affronter six ganaderías des Bouches-du-Rhône, de l’Hérault et de Gascogne, dont quatre se présenteront à Arles à ce niveau ?   Diversité de styles, diversité d’encastes, diversité de terroirs, la surprise, le talent et la bravoure seront au rendez-vous d’une matinée qui symbolisera la vitalité et l’enracinement de notre culture, et confirmera que l’avenir est assuré.

(Communiqué)