Selon France Bleu Gascogne, Charles Dayot, le maire de la capitale landaise, réagit fortement après la dernière féria de Montoise https://www.francebleu.fr/infos/culture-loisirs/mont-de-marsan-des-mauvais-toros-lors-des-fetes-de-la-madeleine-le-maire-veut-prendre-une-decision-1563806321?utm_medium=Social&utm_source=Facebook&fbclid=IwAR3t76qF5yAZkZrqAcb3_29dxywHOSNgPdn0lH-p0WzPk94NOjXqDA7VDsE#Echobox=1563810099

Voici l’article de France Bleu Gascogne:

Lundi 22 juillet 2019 à 17:36 – Par François-Pierre NoëlFrance Bleu Gascogne

« Après la bronca du public dans les arènes de Mont-de-Marsan, dimanche soir contre les toros de Victorino Martín. Le maire montois, Charles Dayot promet de prendre une « décision forte » d’ici la fin de l’année. On ne sait pas qui sera visé par cette annonce.

Les aficionados sont en colère et, surtout, déçus de la présentation des toros de Victorino Martín lors de la corrida de dimanche dans les arènes de Mont-de-Marsan. Lors de l’arrivée du sobrero, le remplaçant du sixième toro, on a entendu des huées, des sifflets mais aussi la reprise du générique d’Intervilles par une grande partie du public montois. Un taureau qui ressemble plus à un novillo (un jeune toro entre 3 et 4 ans) qu’à un toro de corrida pour beaucoup d’aficionados. 

« Ce n’est pas digne des arènes de Mont-de-Marsan »

Charles Dayot était présent lors de cette corrida avec les toros de Victorino Martín. Le maire montois comprend la colère du public : « Je les comprends et on ne peut pas le nier surtout avec le sobrero, qui n’est pas digne des arènes de Mont-de-Marsan ». Le maire ne veut pas, pour autant,  prendre de décision à chaud et nous donne rendez-vous d’ici la fin de l’année : « Je prendrai une décision forte ». 

Dans le viseur des fans de toros, Marie Sara, organisatrice des corridas dans les arènes montoises avec la commission taurine de Mont-de-Marsan et son président, Guillaume François. Mais pas question « de couper des têtes » d’après le maire montois.

Marie Sara reconnaît une « erreur »

L’organisatrice des corridas avec la commission taurine montoise, Marie Sara reconnaît une erreur: « On n’aurait pas dû les embarquer. Une fois arrivés à Mont-de-Marsan, les toros avaient beaucoup, beaucoup perdu de poids dans les transports. _On aurait dû prendre la décision de ne pas les sortir en piste._ »

Selon Marie Sara, deux toros de Victorino Martín ont perdu près de 100 kilos,  pourtant « il y a 15 jours, la commission taurine et moi-même avons vu les toros, ils étaient ronds et pleins. On ne sait pas pourquoi ces deux toros ont perdu 100 kilos, l’éleveur devra nous expliquer pourquoi. »

Le président de la commission taurine, Guillaume François n’a pas souhaité répondre à nos questions ». 

Photos DR