« Plus qu’organisateurs de féria, nous sommes d’abord et avant tout des aficionados, des amoureux de la tauromachie et de nos traditions que nous voulons perpétuer à notre façon, en y apportant une touche personnelle et originale, avec les
moyens dont nous disposons. Dès lors qu’une corrida est terminée, nous pensons à la suivante. Nous recommençons à rêver, à se projeter, à confronter nos visions, parfois à nous fâcher mais toujours à nous réconcilier car l’aficion est notre passion commune … Cette même passion qui depuis 10 ans nous a amené à produire de nombreux jeunes matador français: Mehdi Savalli, Roman Perez, Marco Leal, Thomas Joubert, Thomas Dufau ou encore l’année passée Andy Younes.
Nous avons donné aussi la part belle aux plus grandes vedettes de la tauromachie: El Juli, Talavante, Castella, Antonio Ferrera, El Fundi, Juan José Padilla, Juan Bautista, El Fandi, Javier Conde et certains à plusieurs reprises.
Des élevages prestigieux sont venus à Chateaurenard: Alcurrucen, Salvador Domecq, Fuente Ymbro, El torero, La Quinta, Santiago Domecq, Garcia Jimenez ou encore le Curé de Valverde, dont nous avons fait la présentation en France.
Cette année le défi était encore plus ambitieux que par le passé: engager le Maestro Enrique Ponce face à une corrida de La Quinta, un élevage qu’il n’a encore jamais toréé au cours de sa longue et formidable carrière. Même à l’issue de sa blessure, le Maestro n’avait pas abdiqué. Afin de se donner les meilleures chances de relever le défi proposé, il a retardé au maximum l’échéance de la prise de décision. Cette décision, il vient de la prendre. A son grand regret, il ne pourra pas toréer à Chateaurenard. Nous avons voulu, cependant, faire en sorte que la corrida du 6 août reste un événement en répétant l’élevage de la Quinta qui avait été sacré meilleur lot de toros de la temporada 2017 du Sud Est, suite à sa prestation chateaurenardaise. Pour remplacer le Maestro Ponce face à cet élevage prestigieux, nombre de figuras ont été approchés, mais aucun n’a répondu positivement aux attentes des organisateurs.
Alors une idée a surgi: demander à un Maestro francais spécialiste des corridas face à des toros d’encaste Santa Coloma, Stéphane Fernandez Meca, de venir fêter ses 30 ans d’alternative à Chateaurenard. Stéphane est un torero qui grâce à
son courage et son cœur a porté le drapeau français très haut dans toutes les plus grandes arènes de France ou d’Espagne. Nous nous souvenons encore de ces grandes après midi face aux redoutables Victorino Martin à Nîmes où il ouvrit la
Porte des Consuls ou encore à Mont de Marsan où il eut l audace de combattre seul 6 Toros de cet élevage ou encore lors de grandes tardes dans des arènes comme Arles, Dax, Bayonne ou Béziers, pour ne citer que les plus grandes arènes françaises.
Pour Stéphane, c’est un challenge. Pour nous, humbles passionnés de tauromachie, c’est une manière de rendre hommage à ceux qui osent encore combattre les toros les plus braves et les plus exigeants. Ne sont ils pas ceux qui
génèrent encore le plus d’émotion pour les passionnés que nous sommes? La corrida du 6 août sera sans nul doute un grand moment de vérité entre trois toreros au style différent et un bétail dont la réputation n’est plus à faire.
Alors, nous vous donnons rendez vous, le 6 Août à Chateaurenard, pour une affiche inédite qui nous permettra de continuer à vivre intensément notre formidable passion! »

L’association Culture Animation Tradition
Organisateur de la corrida du 6 août 2019 à Chateaurenard

Nous vivons encore une fois une temporada de polémiques et de procès d’intentions. Que d’énergie gaspillée; de temps perdu. Le choix original de Chateaurenard est tout à fait légitime. Comment, oublier en effet les immenses mérites de Stéphane Fernandez Meca qui, après avoir beaucoup donné, a toujours gardé un lien discret mais bien réel avec le milieu taurin et qui a toujours soigné son entrainement physique? Attendons que les choses se passent avant de porter des jugements définitifs -rarement constructifs en réalité. La maison brûle et des inconscients soufflent sur les braises…Suerte à Stéphane; suerte à ses camarades de cartel, suerte à Chateaurenard. Bravo pour leur engagement en faveur de la corrida.

Pierre Vidal