Image

Ce mardi soir, à l’occasion du passage de Bike for Animals, le Comité de liaison biterrois pour l’abolition de la corrida organisait une manifestation contre la cruauté infligée aux animaux. Ils ont eu droit à un comité d’accueil. (…)

Michel Bousquet, président d’Esprit du Sud, revendiquait sa légitime place. « Nous ne sommes pas venus nous opposer, mais expliquer aux anticorridas que notre ville est de tradition taurine ; leur faire voir que nous sommes plus nombreux qu’eux. Ils ont dans leur groupe, sans que je sois xénophobe, plusieurs étrangers qui n’ont rien à faire ici. »

Pour lui, ce n’était donc pas une contre-manifestation, même avec une banderole : « Nous affichons nos idées. Le rassemblement, en France, ce n’est pas interdit. »

In Midi Libre

Et nous nous disons: Bravo!