Parentis-en-Born. Dimanche. Novillada du centenaire.

Novillada du centenaire de la corrida à Parentis

Six novillos de, Raso de Portillo, Prieto de la Cal, Valdellan, Pablo Mayoral, Los Maños et Raso de Portillo (remplaçant le Tabernero de Vilvis blessé au débarquement),, pour

Juan Carlos Carballo : un avis et une oreille, silence

José Cabrera : silence, vuelta (partagée avec la fille du ganadero)

Cristobal Reyes : un avis et salut, une oreille

Treize piques, cuadra Garcia

Vuelta au novillo de Los Maños

Plus de trois quarts d’arène

Enfin il ne peut plus

Photo Ch.Lamoulie

A l’issue du paseo, une minute d’applaudissements en hommage à Michel Benito,

Président : Bernard Sicet

Intéressante novillada pour le centenaire de la première corrida dans les arènes de Parentis. Côté novillos sont sortis du lot , le premier Raso de Portillo (sérieux et encasté) et le Los Maños brave au cheval, noble mais exigeant et qui est parti aux planches en fin de faena.

Juan Carlos a réalisé une très bonne faena à son premier novillo ( Raso de Portillo). Appliqué et sincère, il a coupé la première oreille de la Féria. Le quatrième (Pablo Mayoral) manso et court de charge ne permettait pas grand chose.

José Cabrera a abrégé sa faena à son premier (Prieto de la Cal) juste de force, manquant de fond. Il a touché l’excellent novillo de Los Maños . Faena en dessous du niveau du toro mais pleine de bonne volonté mal conclue à l’épée.

photo Christian Lamoulie

Cristobal Reyes s’est appliqué devant un premier novillo de Valdellan manso et querencioso et un Raso de Portillo soso. Il coupe une oreille après une très bonne estocade à son second.

RT