Dax, jeudi seconde de la Feria. Lleno de “No hay billetes”.

Toros de Pedraza de Yeltes.

Octavio Chacon Pedraza de Yeltes Dax 15/08/2019 © Ferdinand De Marchi

Octavio Chacón, ovation et saluts et oreille; 

Daniel Luque Pedraza de Yeltes Dax 15/08/2019 © Ferdinand De Marchi

Daniel Luque, vuelta al ruedo après deux avis et silence;

Photo R. Costedoat

 Juan Leal, silence et palmas après deux avis.

On attendait les toros de Pedraza et Daniel Luque . Très bien présentés, ils ont pris quatorze piques parfois trop longues partant parfois de loin et employant leur force  au contact du groupe équestre. Au troisième tercio, nobles, ils ont manqué de longueur de charge et se sont éteints assez rapidement à l’exception du quatrième qui a plus duré.

Pas grand-chose à retenir des premières faenas de Chacon et de Leal face à des bichos court de charge . Chacon a touché en quatrième position un toro noble, qui partait de loin et faisait « l’avion » dans la muleta. Il a exploité les qualités du toro pour construire une faena appliqué, sincère mais qui manquait de sens artistique . Il coupe une oreille (pétition majoritaire) mais il y avait probablement mieux à faire.

Appelé à saluer avant la sortie de son premier toro, Luque a su imposer une faena à un Pedraza tardo et qui n’humiliait pas. Un début très technique puis le maestro baisse la main et torée avec beaucoup de profondeur avec un très beau final sur un terrain réduit. Malheureusement la mise à mort longuette et la maladresse du puntillero a privé le torero de Gerena de tout trophée si ce n’est une vuelta très chaleureuse. Le cinquième toro très impressionnant à la pique, mais éteint à la muleta n’a pas permis le desquite. Le second toro de Juan Leal manquait de fond. L’arlésien , après de timides débuts à droite, enchaine de bonnes séries de naturelles avant que le toro n’aille à menos. Le final plus trémendiste n’a pas porté sur le toro et à provoqué une réaction négative d’une partie du public .

rt