Dax dimanche. Dernière de féria. Lleno.

Toros de Santiago Domecq, le sixième, « Habla Claro » numéro 29, castaño, vuelta al ruedo. 

Juan Ortega, palmas et silence après avis; 

Álvaro Lorenzo, oreille et silence après deux avis; 

Ginés Marín, salut et deux oreilles

Final réussi à Dax grâce à un très bon lot de Santiago Domecq, bien présentés et armés , qui ont donné beaucoup de jeu sans jamais fléchir. Face à eux trois jeunes toreros qui plus souvent fait des passes qu’ils n’ont toréer.

Juan Ortega est un torero fin mais il manque de technique et de poder. Il sera débordé par ses deux toros car il toréé sans se croiser. Il perd du terrain à chaque passe. Sa seule sérié convenable, à son second, a été liée en fin de faena quand le toro n’avait presque plus de charge.

Alvaro Lorenzo manque lui aussi de sens de la lidia. Il est lui aussi profilé, cite por fuera, se découvre et se met en difficulté à son premier auquel il coupe une oreille après une bonne épée. il se fera dominer par le cinquième, manso con casta qu’il n’arrivera à canaliser qu’en fin de faena.

Ginès Marin touchera en dernier lieu, un très grand toro , très encasté, mobile et qui ira à mas. Il saura se mettre au niveau du Santiago Domecq , même si le bicho aurait gagné à être toréé avec plus de temple. Il tue d’un grand coup d’épée , coupe deux oreilles justifiées tout comme la vuelta du toro. Le public est debout, le ganadero heureux et la commission taurine de Dax peut dire « ouf, la Féria est sauvée »

rt

Photos Roland Costedoat