bou12f

Tarde qui outre le triomphe de Concha y Sierra et Cristian Parejo, a été marquée par une émouvante intervention en faveur de la jeunesse aficionada…

Premier point positif de cette journée taurine, la grosse entrée enregistrée pour la non piquée de la tarde. Avec pancarte et banderole à l’appui, un groupe de jeunes aficionados est venu faire une vuelta chaleureusement applaudie, tout comme l’intervention au micro de Raphael Ladet concernant la volonté de certaines liberticides de vouloir interdire l’accès des arènes aux mineurs de seize ans…

bou12h

S’ensuivirent l’exécution de La Marseillaise, puis une minute de recueillement à la mémoire de tous les aficionados et professionnels qui nous ont quittés au cours de cette saison.

bou12g

Burladeros superbement décorés par le peintre Elliot.

bou12j

Service de piste assuré uniquement par des areneras, une exclusivité bouillarguaise !

Erales de Concha y Sierra, Hubert Yonnet, François André, Fernay, Le Laget et Alain Tardieu.

cp12h

Cristian Parejo (oreille et saluts) attaqua avec un Concha y Sierra castaño salpicado charpenté reçu par bon capoteo technique suivi d’un quite par chicuelinas de Tristán. Brindée au public, la faena de Chiclanero connut des hauts et des bas face aux exigences d’un opposant aux réponses brusques à qui il fallait bien faire les choses pour canaliser sa charge et imposer son autorité. Sans totalement y parvenir, Cristian se montra appliqué, affichant entrega et aguante lors d’un trasteo essentiellement droitier conclu par demie tendida puis descabello lui valant une récompense. Il prit ensuite un Fernay devant lequel Thomas Ubeda s’illustra avec les palos avant une faena brindée à l’assemblée, volontaire mais d’intensité inégale. Accroché sur une dosantina, il se fit encore violemment secouer sur une esquisse de manoletina avant d’en terminer par deux demi-lames tendidas  puis descabellos.

trist12h

Tristán (saluts et vuelta) se distingua sur la réception par véroniques de son Yonnet avant un quite par faroles de Nino. Après un bon second tercio puis un brindis à l’assistance, l’Arlésien exécuta plusieurs séquences à la hauteur de la noblesse de son opposant avant que les choses n’aillent quelque peu a menos car le bicho ne dura pas. Voltereta sans dégâts apparents avant entière au second envoi puis deux coups de verdugo. Il prit ensuite un Laget maniable reçu par deux largas arrodilladas suivi d’un capoteo applaudi. Saluts de Mehdi Savalli palos en mains avant que Merenciano n’essuie un violent accrochage dont on aurait pu penser qu’il ait de plus fâcheuses conséquences ! Brindis à Agustín Losada  puis deux cambios au centre suivis de mouvements ambidextres au cours desquels il afficha une belle entrega. Faute de musique, il poursuivit sous les palmas de tango un final conclu par recibir pinché puis entière tombée. Pétition non suivie d’effet.

nino12h

Nino débuta par capoteo dynamique avec un François André juste de forces, banderillé sans grande précision puis lidié en tenant compte des conditions limitées de cet adversaire court de charge et avisé qui lui infligea une voltereta sans mal avant d’en finir par entière trasera après pinchazo. Ensuite, l’ultime, d’Alain Tardieu, entra avec pas mal de fougue et le désarma au capote avant que Parejo ne subisse le même désagrément. Bonne prestation encore d’Ubeda avec les palos puis brindis au trio d’amis Solalito, Geoffrey Chastel et Thomas Ubeda. Faena ensuite débridée face aux exigences d’un eral pour le moins fougueux qui le mit à l’épreuve face auquel Nino eut au moins le mérite de ne pas se décourager et de tirer quelques muletazos méritoires dans un ensemble aussi dynamique que forcément décousu. Entière au quatrième envoi.

A l’issue de la course, les organisateurs ont convié les aficionados à se rendre dans la salle de la Bergerie pour la remise des prix.

cp12w

Ont été déclarés vainqueurs Concha y Sierra pour le meilleur novillo et Cristian Parejo pour le meilleur novillero…

jlc12h
bou12k

Enhorabuena à tous !!!