Mois : janvier 2020 Page 1 sur 16

50 ans du Plumaçon

Aucune description de photo disponible.

Les 50 ans du Cercle Taurin Montois

Aucune description de photo disponible.

Décès du critique taurin Carlos Polite

Pampelune, on a appris le décès, à 76 ans, du critique taurin navarrais Carlos Polite. C’était une figure de San Firmin. Il avait écrit notamment un article historique sur la fameuse faena de Juan Antonio Galan.

RIP

Image

Lucena reprogrammé

Le festival avait été annulé en raison de la pluie…

Image

Jaen les Victorinos

Image

Mont de Marsan : une programmation qui suscite l’intérêt

photos Matthieu Saubion

Ce soir, à l’occasion de la cérémonie des vœux de la Commission Taurine montoise, les aficionados du Plumaçon présents ont eu droit à une belle surprise en avant-première avec la présentation des dernières ganaderias retenues mais aussi avec les annonces d’une alternative et de la présence en 2020 de grandes figuras.

Voici une première sélection des grands moments attendus à la feria 2020 de la Madeleine :

• L’alternative de Tomas Rufo avec les grandes figuras Roca Rey et Alejandro Talavante pour son retour attendu dans le sud-ouest face à l’élevage de Jandilla. Avec cette corrida, tout le mundillo et au delà tous les aficionados auront les yeux tournés vers le Plumaçon
• Le geste rare de Sébastien Castella face aux fauves d’Adolfo Martín Andrés. Une corrida pour « casser » les codes du mundillo : une figura face à un élevage « dur »
• Le retour au Plumaçon du Maestro Enrique Ponce face à l’élevage Alcurrucén
• Les corridas avec pour la première fois l’élevage Pedraza de Yeltes et le retour attendu du célèbre élevage Cuadri, absent du Plumaçon depuis 25 ans
• Des élevages français pour la corrida portugaise avec la ganaderia Fano et pour la novillada piquée avec la ganaderia Cuillé

Le reste des cartels sera dévoilé lors de la journée Madeleine J-100 du 4 avril.

Les nouvelles ganaderias présentées

JANDILLA (corrida toreriste)
On ne présente plus cette ganaderia qui dans les mains de Borja Domecq est devenu une légende.
Les premiers toros sous le fer de Jandilla ont foulé les ruedos en 1982 et depuis ne cesseront de contribuer aux carrières exceptionnelles des plus grands toreros de ces 40 dernières années.
Ces Domecq, « bien roulés » et de robes noires le plus souvent, sont parmi les toros les plus attractifs du moment avec notamment d’excellents passages dans les ferias les plus importantes d’Espagne.
Bravoure et noblesse parfois exigeante caractérisent les pupilles de Borja Domecq.

ADOLFO MARTÍN ANDRÉS (corrida toriste)
Dans les années soixante les frères Martín Andrés rachètent l’élevage Escudero Calvo, les fameux toros cardenos descendant du Marquis d’Albaserrada qui celui-ci n’était autre que le frère du Conde de Santa Coloma. Depuis le partage du cheptel en 1990 avec Victorino père, Adolfo est devenu le ganadero le plus prisé des arènes de Madrid et de son public, le plus exigeant du monde taurin.
Connu pour être un toro complet durant toute la lidia, le « petit gris » se remarque d’un seul coup d’œil avec ces armures développées et de corpulence athlétique, sa personnalité morphologique et caractérielle en fait un des toros les plus admirés des aficionados. La corrida montoise sera très bien présentée car la sélection des toros a bénéficié de conseils pointus généalogiques de la part du ganadero.

FANO (corrida portugaise)
Christophe Fano créa son élevage en 1999 avec le rachat des vaches et sementales murubeños de Doña María del Pilar Lezcano, veuve du grand maestro Antonio Ordoñez. Par la suite il rafraîchira avec les Murube de la ganaderia du mythique Pablo Hermoso de Mendoza.
Depuis longtemps les grands rejoneadors ont le béguin pour ses toros negro zaino et leurs temple, noblesse, endurance… Les toros de Christophe Fano ont toutes les qualités requises pour cet art équestre.

CUILLÉ (novillada piquée)
À l’origine cultivateur de riz camarguais, la famille Cuillé est un grand nom de la tradition bouvine (course camarguaise). Passionné par la tauromachie espagnole Philippe Cuillé créa sa ganaderia en 1994.
En 2010, il trouva enfin la voie de la qualité avec l’achat de vaches et sementales de Miranda de Pericalvo d’origine Domecq.
Très typé et harmonieux de corpulence, le toro de Cuillé est reconnu pour être noble, encasté et de caractère régulièrement vif. Ce sera sa présentation au Plumaçon.

Présentation des figuras annoncées

TOMAS RUFO
Né le 08/07/1999 à Talavera de la Reina
Début avec picadors : 13/05/2018 à Talavera de la Reina
Ce jeune novillero Tolédan vient de se voir décerner le prix de « torero révélation » de la temporada 2019 . Remarqué en juillet lors des novilladas nocturnes de Madrid où il coupa une oreille lors de la qualification et une autre lors de la finale qu’il remporta brillamment, il fut naturellement engagé pour la Feria d’automne. Il profite de cette nouvelle opportunité pour ébahir l’exigeante afición madrilène et sortir par la grande porte de Las Ventas, ce qui ne s’était pas vu, pour un novillero, depuis quatre ans avec un certain Roca Rey. En bon Castillan, sa tauromachie est sobre et profonde. Doté d’un courage important, d’une technique sure et d’une esthétique raffinée, il a toutes les qualités naturelles pour figurer en haut de l’escalafón dans les années à venir.
C’est donc tout naturellement qu’une grande Empresa par l’intermédiaire de Rafael García Garrido (Empresa de Madrid) a décidé de prendre en main la destinée de ce talentueux torero et l’accompagner, dans un premier temps, jusqu’à l’alternative.
L’afición montoise pourra se réjouir d’assister à cet événement lors de la corrida d’ouverture de la Madeleine 2020 avec la remise de son titre de Matador des mains d’Alejandro Talavante avec Roca Rey comme témoin.

ALEJANDRO TALAVANTE
Né le 24/11/1987 à Badajoz
Début avec picadors : 01/02/2004 à Samadet
Alternative : Ceheguín le 09/06/2006 Parrain : Morante de la Puebla Témoin : El Fandi
Le 14 octobre 2018 au soir de sa dernière corrida de la temporada Alejandro Talavante réunit sa cuadrilla dans sa chambre d’hôtel et annonce son retrait du monde des toros.
Sa mésentente avec son apoderado Tono Matilla, révélée par la presse ne laissant aucun doute sur un mal être et un besoin de se retirer. Mais pour combien de temps ? Personne pour répondre à cette question, pas même le torero. Il aura fallu patienter la temporada 2019 et ressentir son absence pour que de nombreux aficionados se réjouissent aujourd’hui de la nouvelle de son retour.
José Miguel Arroyo « Joselito » et Joachim Ramos dirigent désormais la carrière de l’Extremeño.
Le torero souhaite réduire le nombre de contrats et l’occasion de le voir toréer se fera rare. Sa seule présence fera des cartels annoncés des cartels de prestige car, outre le « personnage », Talavante est surtout adoré des aficionados pour son toreo classique baroque et ses gestes rares.

ROCA REY
Né le 21/10/1996 à Lima (Pérou)
Début avec picadors : 01/06/2014 à Captieux
Alternative : Nîmes le 19/09/2015 Parrain : Enrique Ponce Témoin : Juan Bautista
Une feria importante ne peut se passer de Roca Rey. Il est le numéro Un ! La figura des temps modernes. Son style ,son engagement, sa technique, son charisme font de lui un torero d’exception.
Il fait partie de ces toreros qui remplissent les arènes sur leur seul nom, comme l’ont fait avant lui les Cordobés, Paco Ojeda et autres José Tomás.
Depuis son alternative , il a chaque année été engagé à Mont de Marsan, même si parfois il a fallu palier son absence pour cause de blessure. Car le garçon se donne à fond, sans tricher et se fait durement châtier. L’an passé, touché aux cervicales, il a dû abandonner sa temporada et observer une période d’arrêt forcé, pour revenir à son plus haut niveau. Et de nouveau dominer la profession.

SÉBASTIEN CASTELLA
Né le 31/01/1983 à Béziers
Début avec picadors : 17/01/1999 à Acapulco (México)
Alternative : Béziers le 12/08/2000 Parrain : Enrique Ponce Témoin : José Tomás
Sébastien fêtera cette année ses 20 ans d’alternative. Un anniversaire qu’il souhaite marquer de son sceau en clairsemant tout au long de la temporada des rendez-vous importants. Son inclusion dans le cartel de la corrida d’Adolfo Martín est un de ceux-là.
Il s’agit, comme désigné dans le milieu taurin, d’un « geste » que seuls les figuras dignes de ce nom s’autorisent, par pundonor et aussi par générosité.
Il atteindra et dépassera cette année les 1200 corridas de toros. Dans cette immense carrière Sébastien n’a croisé que quatre fois les Adolfos : deux fois à Madrid, un encerrona à Nîmes et cette dernière temporada à Huesca où il est sorti par la Grande Porte.
C’est dire que le public de la Madeleine attend avec impatience ce moment qui devrait tenir toutes ses promesses.

ENRIQUE PONCE
Né le 08/12/1971 à Chiva
Début avec picadors : 09/03/1988 à Castellón de la Plana
Alternative : Valence le 16/03/1990 Parrain : Joselito Témoin Litri
Le torero de tous les records fêtera cette année ses 30 ans d’alternative. Après son absence pour cause de blessure l’année dernière, l’afición montoise sera heureuse de retrouver un des toreros de prédilection du Plumaçon. Personne n’a oublié ses combats dantesques face aux fauves de Samuel Flores ou le récital de 2015 face aux toros de Victoriano del Rio.
Puriste et élégant, Enrique Ponce a cette capacité rare de rendre tout en douceur un toro meilleur. Mais ce très grand torero, véritable torero d’époque, possède de multiples ressources et est capable de se confronter à des toros qui « donnent à réfléchir ». Assurément la rencontre du Maestro et des piquants Alcurrucén sera un moment attendu de la feria 2020 de la Madeleine.

Abonnez-vous dès le 17 février et profitez de nombreux avantages
• 4,5% de réduction sur le prix unitaire des billets des corridas espagnoles
• Novillada piquée au tarif unique de 10€
• Novillada non piquée offerte
• Exonération totale des droits de location sur l’abonnement
• Reconduction possible d’une année sur l’autre et à la même place
• Réservation pour les autres spectacles : concours landais, corrida portugaise
• Ouverture anticipée du bureau de location pour l’achat de places supplémentaires pour les corridas (lundi 18 mai 2020 soit 2 semaines avant l’ouverture de la vente en ligne et un mois avant l’ouverture au public à la Régie)
• Possibilité de paiement en trois fois
• Participation au tirage au sort de 5 callejones pour chaque corrida formelle

Pas d’augmentation des tarifs en 2020
Billetterie tout public en ligne le 2 juin et à la Régie le 15 juin
Toutes les infos sur l’abonnement et les tarifs sur fetesmadeleine.fr

À noter dans votre agenda :
Début des abonnements le 17 février 2020
Annonce des cartels le 4 avril 2020
Fêtes de la Madeleine du 22 au 26 juillet 2020

(communiqué)

Communiqué Peña los del Sol « Solalito »

RÉSUMÉ DE L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE


Vous n’avez pas pu venir ? Vous étiez là mais vous avez déjà oublié les dates et les informations importantes ? 
 Ne vous inquiétez pas, j’ai tout préparé pour vous ! 
Voici un récapitulatif de tout ce qui était à retenir au cours de la soirée, sur les projets de la Peña :
– Loto de la Peña: Dimanche 1 Mars au Bar le latino —>100% Nîmois et commerçant du centre ville– Fiesta Campera : Samedi 28 Mars, chez Tardieu( repas Méchoui et journée)– Un voyage en Août (informations supplémentaires au cours des mois qui arrivent) 
– Tombola annuelle : tirage au sort à la fin de l’année avec en premier lot un costume de lumière ! 2€ le ticket! 
Vous pourrez aussi découvrir parmi les photos, notre nouvelle carte d’adhérents avec le dessin de la gagnante de notre concours, Faustine ! 
Merci à toutes les personnes présentes ainsi qu’à tout les membres de la Peña, les amis, qui nous suivent et qui accompagnent Solal! Le bilan financier a été positif cette semaine et tout ça c’est grâce à vous, votre présence et votre participation !
Un grand merci également aux élus, Frédéric Pastor et Laurent Burgoa d’être venus! 
Pour adhérer ? Notre cotisation s’élève à 15€ et vous pouvez l’envoyer au 3 rue Delon Soubeiran, 30900 Nîmes 
Si vous avez des questions ou que vous voulez apportez des informations supplémentaires, n’hésitez pas à nous contacter sur nos réseaux sociaux ou directement à ce numéro: 06 58 10 25 09 —
Peña los del Sol 3 rue Delon Soubeiran-30900 NîmesTéléphone:06.58.10.25.09

Communiqué club taurin Palmas y Pitos

Adrien Salenc départ vers l’Amérique

L’image contient peut-être : 2 personnes, personnes souriantes, personnes debout

Corrida le 2 Février à Lenguazaque (Colombie).


Corridas les 4 et 5 Février à Caraveli (Peru).

Talavante trois fois à Séville

Alejandro Talavante dans ses choix comme dans son toreo déjoue attentes et pronostics. Selon https://www.elmundo.es/cultura/toros/2020/01/30/5e32dab121efa088308b4627.html, sous la plume de Zabala de la Serna, son retour est annoncé pour la féria de Séville pour trois corridas.

La première d’entre elles est prévue pour le dimanche de Pâques, jour prestigieux, avec un cartel prestigieux où il défilera avec Morante de la Puebla et Roca Rey éliminant ainsi Pablo Aguado que tout le monde attendait. Son retour dans les ruedos se fera, rappelons-le, à Arles en mano à mano avec Juan Leal, le samedi.

Ce serait la venue des Garcigrande au Baratillo -impulsée par Roca Rey- et le refus de Pablo Aguado de les toréer qui aurait conduit Ramón Valencia, « grand mamamouchi » de la Maestranza qui gère aussi les affaires du péruvien, à s’adresser à Alejandro. Ce dernier semble ainsi se préparer à faire une saison plus fournie qu’annoncée au départ. Il voulait, rappelons-le :« faire une temporada à la José Tomas ». Il s’en éloigne.

Aux dernières nouvelles on annonce Roca Rey et Morante quatre fois dans le cycle sévillan, Juli, Manzanares, Talavante et Pablo Aguado trois fois; ce qui n’est pas si mal pour ce dernier. Le cycle débuterait le 22 avril et serait précédé d’un cartel entièrement sévillan le 19 avril : toros de La Palmosilla, pour Juan Ortega, Rafael Serna et Ángel Jiménez.

Tout cela est donné comme très probable, voir très probable.

PV

Page 1 sur 16

© 2020 Corridasi - Tous droits réservés