Bien triste nouvelle ce samedi avec celle du décès du peintre José Pirès dont la trajectoire artistique a été remarquable. Celle d’une figura qui a notamment réalisé certaines œuvres à caractère tauromachique qui ont marqué sa ville et ses arènes, avec en particulier deux affiches de ferias, mais aussi toiles, fresques, décorations diverses provoquant une belle répercussion sur sa notoriété.

jp04h

En outre, un homme très affable, ouvert, qui aimait sa ville et les gens, contribuant à son animation artistique par sa participation à des expos qui ont fait date. Et pas qu’à Nîmes d’ailleurs.

Petit détail que les anciens connaissent bien : il était le fils de l’excellent footballeur professionnel brésilien Constantino qui a brillé plusieurs années fin 50 – début 60 au Nîmes Olympique. Un artiste lui aussi, avec un ballon rond, que je me régalais de voir jouer lorsqu’il portait le numéro 10 d’une attaque aux côtés de Salabert, Akesbi, Skiba et Rahis… Toute une époque !

jp04w

José, une chose est sûre, c’est que ton talent a laissé de toi une empreinte indélébile. Repose en paix, amigo…

Paul Hermé torofiesta.com