Clap de fin pour l’Union des Clubs Taurins Paul Ricard et naissance de l’Union des Clubs Taurins de France…

La LXVe et dernière Assemblée générale de L’Union des Clubs Taurins Paul Ricard au Domaine de Méjanes avait quelques chose de particulier dans la mesure où cette importante entité qui a depuis longtemps soutenu toutes les formes de tauromachie a jeté officiellement l’éponge.

uctpr25f

Ce désengagement a fortement plané au cours de cette journée car habituellement, cette journée très attendue était le signal des retrouvailles autour du bilan de la temporada passée, avec son lot de trophées, et des objectifs pour la suivante. Mais ce coup-ci, quelques changements venaient rappeler que rien ne serait plus tout à fait comme avant et même si c’était devenu un secret de Polichinelle, le président Stéphane Castel a trouvé les mots justes pour évoquer dans le détail ce désengagement qui, qu’on le veuille ou non, signifie la fin des Clubs Taurins Ricard.

D’ailleurs, une fois rentré chez moi en fin d’après-midi, j’ai pris connaissance d’un mail envoyé entre temps qui met bien les points sur les I et les barres sur les T… Ci-dessous, les grands lignes de ce communiqué :

« La Société Ricard met fin à son soutien à l’Union des Clubs Taurins Paul Ricard qui devient l’Union des Clubs Taurins de France.

A l’occasion de l’Assemblée Générale de l’Union des Clubs Taurins Paul Ricard (UCTPR) qui s’est tenue ce jour au Domaine de Méjanes, la Société Ricard, filiale du groupe Pernod Ricard, a confirmé son désengagement de l’association et l’arrêt de sa subvention.

Cette décision avait préalablement été communiquée par courrier au mois de décembre aux 377 présidents des clubs de l’association.

Elle intervient dans le contexte du projet Reconquête, qui vise à réorganiser les deux filiales de distribution françaises du groupe Pernod Ricard, Ricard SAS et Pernod SAS, en une seule et même entité, Pernod Ricard France. C’est dans ce cadre que la Société Ricard a souhaité recentrer ses activités sur d’autres priorités en rapport avec ses enjeux stratégiques.

Depuis 1955, l’UCTPR s’est donné pour mission de fédérer les associations œuvrant à la promotion des traditions locales dans le sud de la France. Elle avait choisi d’associer le nom de Paul Ricard en hommage à celui qui fut, de son vivant, un grand promoteur des cultures régionales.

L’association s’est d’ores et déjà dotée de statuts lui permettant de poursuivre ses activités au profit de ses membres.

A cette occasion, Bruno Goimier, Directeur de la Communication de la société Ricard a déclaré :

« Nous sommes depuis toujours attachés au rayonnement de l’identité et de la culture du Sud. Pendant 65 ans, nous avons ainsi accompagné l’Union des Clubs Taurins Paul Ricard. Nous saluons la passion qui a toujours animé les membres de cette association et nous leur souhaitons tout le meilleur pour ce nouveau départ. A l’heure où notre société traverse une situation difficile sur le marché français, c’est donc avec émotion que nous avons décidé de mettre un terme à notre soutien pour recentrer nos moyens sur des enjeux plus directement en lien avec nos priorités stratégiques.»

A présent, les choses sont claires et lors de cette assemblée générale, il faut dire que le point le plus important, par rapport à cette nouvelle donne, a été la modification des statuts. Les fondements d’une nouvelle association initiés par quelques membres du Conseil d’Administration ont été détaillés. Avec notamment Gérard Suberchicot comme président, assisté de Philip Kugener et Rémi Dumas, cette association sera domiciliée au Domaine de Méjanes, comme l’a certifié Mme Michèle Ricard à la tribune. Précisons encore que ces modifications ont été approuvées à l’unanimité des présents. Il faudra s’y faire et pour tout dire, si j’avais le cœur à caricaturer, je dirais que j’étais venu assister à un enterrement qui en définitive, s’est transformé en… résurrection !!! Voilà donc où l’on en est et l’avenir dira si cette nouvelle formule peut être viable avec, après coupure du robinet, un mode de fonctionnement et de financement qui reste à définir…

Ceci étant précisé, il faut tout de même évoquer aussi deux moments forts qui ont fait partie jusqu’à maintenant de l’ADN de l’UCTPR, la remise les trophées – assurée aux côtés du Président cette année par le secrétaire général Laurent Cadène, ainsi que les délégués Guillaume Marsan et Arnaud Frade – et l’apéro suivi du repas qui donnait à ce rassemblement des couleurs conviviales et festives.

Rappel des Palmarès 2019 :

Course landaise

Quentin Martinez : Champion des Jeunes Ecarteurs.

Alexandre Bay : Champion des Jeunes Sauteurs.

Cyril Dunouau : Champion de France des Ecarteurs.

Kevin Ribeiro : Champion de France des Sauteurs.

Coup de cœur : Association des Jeunes Coursayres.

Course camarguaise :

Youssef Zekraoui : Meilleur Razeteur As.

Romain Fouque : Meilleur Raeteur Avenir.

Meilleure Manade : Laura et Laurent Cavallini.

Coup de Cœur : Manade Fonfonne Guillerme.

Corrida Sud Ouest :

Meilleur lot de Novillos en NSP : Alma Serena.

Meilleur Novillero NSP : Christian Parejo.

Meilleur lot de Novillos : Blohorn.

Meilleur Novillero : Rafi.

Meilleur lot de Toros : Pedraza de Yeltes.

Corrida Sud Est :

Meilleur Matador : Sébastien Castella.

Meilleur Novillero : Maxime Solera.

Meilleur lot de Novillos : Pagès-Mailhan.

Meilleur Novillero NSP : Solalito.

Meilleur lot de Novillos en NSP : Margé.

Coup de Cœur : Juan Bautista – Collectif « Touche pas à mes Passions.

Stéphane Castel a ensuite appelé quelques personnes ayant œuvré pour l’UCTPR afin de leur remettre une médaille en signe de reconnaissance pour leur action passée…

Concernant les agapes qui ont suivi, à noter que l’ensemble des convives, autour de 1000, ont tous été servis dans le même Barnum, l’ambiance étant assurée par une Peña et le groupe des Incognitos. Comme quoi les tracas n’empêcheront jamais l’estrambord !!!

Paul Hermé www.torofiesta.com