Au Portugal aussi, le gouvernement s’est montré anti-taurin excluant la corrida équestre des aides après avoir augmenté la TVA sur les spectacles taurins il y a plusieurs mois. Les professionnels se révoltent. Non à la censure de la culture! disent-ils, ici devant les magnifiques arènes de Campo Pequeño à Lisbonne. Plusieurs d’entre eux ce sont attaché aux grilles.

On notera qu’au Portugal la mise à mort n’existe pas. Ce n’est donc pas la question essentielle comme le disent certains (parfois bien intentionnés).