Pourquoi Eloy Hilario, de l’école taurine de Sanlucar de Barrameda novillero expérimenté et reconnu a-t’il été éliminé du certamen de novilladas piquées qui va se dérouler en Andalousie ? Du côté du coso del Pino on s’interroge. Selon l’ABC Séville le choix a été fait sur tirage au sort à partir d’une liste élaborée par l’ Asociación de Escuelas Taurinas «Pedro Romero», dans cette liste on trouve des novilleros qui débuteront avec les chevaux à cette occasion et d’autres qui avaient annoncé qu’ils voulaient abandonner la profession. C’est sur cette base « maladroite » que Eloy Hilario a été éliminé alors même qu’une de ces novilladas se déroulera à Sanlucar. C’est un coup très dur pour le Sanluqueño qui a beaucoup de mérite, du talent et un moral d’acier. Une solution avancée serait de mettre quatre novilleros ce jour-là.

Bien sur, on ne fait pas d’omelettes sans casser des œufs et on ne saurait trop féliciter la junta de Andalucia d’avoir monté ce certamen de novilladas piquées aux dates suivantes: Aracena (23 août) bétail de Espartaco; Sanlúcar de Barrameda (29 août) bétail de Rocío de la Cámara, Antequera (14 septembre) Domínguez Camacho. Finale en Úbeda le 27 septembre 6 novillos de Guadalmena.