Résultat positif, bravo à l’ONCT et à l’UVTF! Néanmoins il faut rappeler que c’est la première fois depuis 1961, année où la loi Grammont a été adoptée avec ses exceptions, que la corrida a été mise en cause à l’Assemblée.

Il faut aussi noter que Samantha Cazabonne qui présentait l’amendement sur l’interdiction faite aux mineurs ne compte pas s’en tenir là. Dans la matinée du 8 octobre, elle a posté le message suivant sur Twitter : « Déçue par l’irrecevabilité de mon amendement (art. 45) par l’AN mais rassurée par l’idée que ce texte trouve donc plus de légitimité dans la protection des droits de l’enfant comme le demande le comité d’experts de l’ONU #PPLAnimaux #protectiondelenfance« 

C’est dans le cadre du projet de loi sur protection de l’enfance qui était prévu en 2019 qui n’a pas été programmé encore qu’elle souhaite désormais représenter son amendement. Restons vigilants, déterminés et unis.