Plaza de toros de La Ribera, Logroño (La Rioja). Dimanche. Dernière de la ‘Gira de Reconstrucción’. Près d’un millier de spectateurs; aforo limité.

4 Toros de Victorino Martín, 

OCTAVIO CHACÓN, ovation après avis et oreille.

RUBÉN PINAR, silence après avis et ovation.

Salut du banderillero Angel Otero au quatrième.

Corrida de Victorino très bien présentée, dans le type et très armée, le quatrième surtout, âgée de cinq ans elle approchait des six. Ensemble bien dans le style de la maison, finissant fort et brave sous le cheval. Le premier toro a été le pus complet, le quatrième a suscité de l’intérêt au troisième tiers allant à màs et humiliant avec style sur la corne droite surtout. Il n’y a pas eu, malgré le sérieux de l’ensemble, le grand toro que l’on espère toujours de cet élevage mais l’aficionado aura apprécié la tarde.

Très affuté et à l’aise dans ce genre de corridas Octavio Chacon qui a désormais beaucoup de métier, allie la classe à l’efficience et cela à la cape et à la muleta. Comme la veille son ami Pepe Moral, autre andalou, il toréé avec temple des adversaires de respect, ce qui suscite l’adhésion. Il tua bien le second, au deuxième essai néanmoins, et obtint la juste récompense de ses efforts.

De la qualité aussi dans le toreo de Ruben Pinar torero qui, on le sait en France, ne manque pas d’officio. Son expérience lui a permis d’être à la hauteur de ses adversaires. Il eut de bons moments face au dernier du lot qu’il sut conduire dans des séries courtes mais parfois profondes. Il n’a pas cependant, les bonnes manières, la classe d’Octavio et il fut maladroit à l’épée. Il obtint néanmoins un succès d’estime.

Ainsi, sur cette note torista, se termine cette Gira de la Reconstruccion. Elle aura été positive et le « Milieu » aura montré que, lorsqu’il le voulait, il pouvait s’unir pour le meilleur. Il y eut de bons moments et en definitive peu d’échecs. Les spectacles ont été soignés, bien organisés et les corridas bien présentées, dans leur ensemble. Les toreros ont fait preuve d’entrega le plus souvent.

On parle d’un supplément au mois de décembre: les deux corridas qui n’ont pas pu être présentées le seraient en fait au cours du mois prochain avec notamment la présence de Diego Urdiales. Ce serait un beau post scriptum qui permettrait d’atteindre l’objectif des 21 spectacles annoncés au départ. Ainsi se maintient la flamme de notre passion.

Pierre Vidal