Selon l’expression consacrée ,le torero de Badajoz et la FIT ont rompu, d’un commun accord, leurs relations.