El Rafi prendra finalement l’alternative le 6 juin prochain dans les Arènes d’Arles.

Le rêve d’El Rafi était de devenir matador à Nîmes, dans sa ville, mais une série de circonstances a entrainé une décision différente.

Le 2 février dernier, ses apoderados ont signé un contrat avec l’empresa des Arènes d’Arles pour toréer le 6 juin la corrida de Pedraza de Yeltes avec Daniel Luque et Adrien Salenc, avec la conviction que si cette corrida avait lieu, la Feria de Nîmes pourrait également avoir lieu quelques jours avant et que Rafi pourrait prendre l’alternative dans sa ville.

Malgré toutes les circonstances dûes à la pandemie, l’empresa des Arènes d’Arles nous a communiqué qu’il allait
essayé de maintenir la corrida du 6 juin et hier il nous a informé avoir obtenu l’autorisation pour l’organiser avec une
capacité de 3 000 spectateurs.

Ses apoderados ainsi que le torero ont sollicité auprès de l’empresa des Arènes d’Arles l’annulation du contrat afin de
pouvoir prendre l’alternative à Nîmes en proposant soit de ne pas participer à la corrida soit en y participant en tuant 2
novillos, ce qui aurait été la despedida de novillero à Arles. Ce que l’empresa a refusé.

El Rafi remplira son contrat et prendra donc l’alternative à Arles, arène qu’il apprécie et dans laquelle il a fait ses débuts en novillada sans picador puis en novillada formelle.

Il confirmera son alternative la semaine suivante le 12 juin, dans sa ville et devant l’aficion nimoise.

Les circonstances sont ce qu’elles sont, le destin a voulu que cela soit ainsi y El Rafi va aborder ces 2 corridas avec ilusión et professionalisme.

Communiqué