Mois : août 2021 Page 1 sur 19

Colmenar, grand triomphe de Diego

Plaza de toros de La Corredera, en Colmenar Viejo (Madrid), mardi. Dernière corrida de feria. Trois quart d’entrée.

Toros de Zacarías Moreno, le 1º, vuelta al ruedo.

• DIEGO URDIALES, deux oreilles et oreille après avis.

• MIGUEL ÁNGEL PERERA, palmas et oreille.

• DANIEL LUQUE, silence et ovation après avis.

TORO EMOTION à Dax

Patrimoine en danger

Image

Nimes Tendido jeunes

Peut être une image de texte qui dit ’FERIA des vendanges Dujeudi 16 au dimanche 19 septembre 2021 ABONNEMENTS Tendido Jeunes OFFRE RÉSERVÉE AUX JEUNES JUSQU'A 25 ANS 4 Novillada Corridas 25€ Corridas Novillada Corrida de Rejón 30€ SP FRANCE À RETIRER À LA BILLETTERIE DES ARÈNES 4, rue de la Violette/ BP 61480- 3001 7 NÃMES CEDEX1 Tél. 891 701 401 (0.225€TTC/min)’

Captieux

Borox, Tomas Rufo en forme

Borox (Tolède). 

Toros et novillos de Alcurrucén et el Cortijillo (5º)

Álvaro Lorenzo, ovation, silenceet deux oreilles;

Image

Tomás Rufo, oreille, oreille et oreille

Cuéllar

Cuéllar (Segovia). Troisième de feria. Lundi. Deux toers d’entrée de l’aforo total.

Toros de Guiomar Cortés Moura para rejones, le troisième vuelta al ruedo; et Manuel Blázquez pour la lidia à pied (sixième bis). 

Image

Diego Ventura, deux oreilles et oreille; 

Diego Urdiales, ovation et silence;

Emilio de Justo, silence et silence.

L’ONCT Appelle à manifester

L’Observatoire National des Cultures Taurines appelle tous les  aficionados à se joindre à la grande manifestation organisée le 18 septembre prochain à Mont de Marsan pour défendre l’ensemble  des cultures régionales menacées par l’écologie dogmatique  incarnée par la ministre de l’Environnement Barbara Pompili.L’ONCT rappelle que madame Pompili, de 2012 à 2020, a été  l’instigatrice de la plupart des propositions de loi visant à interdire  les corridas et la présence des mineurs aux arènes.
Elle est aujourd’hui responsable des attaques contre les chasses  traditionnelles, affichant un mépris souverain pour les cultures  patrimoniales indissociables de « l’Esprit du Sud », et contribue  ainsi activement à l’entreprise de déconstruction des piliers de notre civilisation…

Colmenar: alternative de luxe

Plaza de toros de Colmenar Viejo (Madrid), lundi. Troisième de la Feria de Los Remedios. Lleno de l’aforo permis.

Toros de Núñez del Cuvillo et Domingo Hernández (2º bis), 

• MORANTE DE LA PUEBLA, silence et oreille après avis. 

• ROCA REY, ovation et deux oreilles après avis.

Alternativa de Francisco de Manuel en Colmenar Viejo

 

• FRANCISCO DE MANUEL, qui prenait l’alternative, ovation après avis et deux oreilles.

On a gardé une minute de silence pour le 36º Anniversaire de la mort de José Cubero Yiyo dans ces arènes. 

Le banderillero Juan Carlos Rey a salué au sixième.

Le toro d’alternative s’appelairt « Rescoldito » (Melocoton)

Concha y Sierra : fin du chapitre français

Concha y Sierra : fin du chapitre français — Sol-Y-Sombra

Acheté par Jean-Luc Couturier en 2013, le fer de Concha y Sierra verra le chapitre français de son histoire se clore à la fin de l’année 2021.

Conséquence directe de l’imbroglio administratif qui a condamné la célébration des 8 spectacles que la ganadería envisageait d’organiser cette année à Coste-Haute, Jean-Luc Couturier a pris la décision de se défaire de cet élevage emblématique dont nous avons fêté avec brio les 150 ans dans les arènes d’Istres le 1 août dernier.

Au début de l’hiver, la totalité de l’élevage de Concha y Sierra prendra le chemin de l’Espagne où un nouveau chapitre de son histoire s’ouvrira, aux portes de Madrid. Seuls les mâles âgés de 4 et 5 ans seront conservés pour être combattus au cours de la temporada 2022. «

Après une année 2020 catastrophique, du fait de la diminution record du nombre de spectacles taurins organisés en France et en Espagne, la temporada 2021 a à nouveau été impactée par l’annulation de plusieurs férias pour lesquelles nous devions fournir des toros – souligne Jean-Luc Couturier.

Pour affronter cette période particulièrement critique, nous avons opté pour le développement des fiestas camperas qui avaient rencontré un succès indéniable en 2020, notamment lors des Mercredis au campo.

Notre projet est à ce jour mis en suspens par l’administration, qui n’a été capable de trouver une solution consensuelle permettant l’ouverture au public des magnifiques gradins homologués dont nous avons fait l’acquisition, et ce malgré les multiples solutions apportées par notre ganadería.

L’ensemble de ces facteurs nous contraint aujourd’hui de nous séparer, le cœur lourd, de l’élevage de Concha y Sierra après l’avoir restructuré et obtenu des résultats très satisfaisants, notamment à Zaragoza en 2019, puis à Céret ou à Istres cette année.

Nous avons été fiers et heureux de contribuer à la sauvegarde du premier encaste menacé de disparition et aurions préféré ne pas nous en séparer. La commune de Saint-Martin de Crau perd un élevage unique, un pan de l’histoire de la tauromachie et un patrimoine génétique sans équivalent ».

L’avenir s’écrira donc à Coste-Haute avec les animaux du Curé de Valverde qui ont obtenu de nombreux succès dans le sud de la France ces dernières années.

(communiqué)

Peut être une image de Couturier JL, position debout, cheval et plein air

Page 1 sur 19

© 2022 Corridasi - Tous droits réservés