Fiche technique : Arènes de Saint-Sever, novillada organisée par la Peña Jeune Aficion dans le cadre de la Semaine Taurine et Culturelle.

Photo Bertrand Caritey

Deux novillos de Casanueva (1er et 4ème) et deux d’Alma Serena bien présentés, donnant du jeu, de grande classe les 1er et 3ème  pour

Yon Lamothe une oreille, un avis er deux oreilles

Manuel Perera : une oreille, un avis et une oreille

Sobresaliente J.A ; Pinto qui a fait un quite au quatrième

Vueltas al ruedo pour le premier (Casanueva) et le troisième (Alma Serena)

Salut de Mathieu Guillon au premier

Douze piques avec une chute.

Cuadra Bonijol

Prix de la meilleure cuadrilla : cuadrilla de Yon Lamothe

Triomphateur de la tarde : Yon Lamothe

Président Vincent Bourg dit « Zocato »

Presque une demi-arène

Météo douce et agréable

On retiendra de la novillada piquée de ce dimanche après-midi à Saint-Sever qu’elle a vu le triomphe de trois landais, le novillero Yon Lamothe et les ganaderias locales de Casanueva et Alma Serena.

Photo Bertrand Caritey

Pour Philippe et Guillaume , les deux ganaderos ce fut une très belle après-midi aboutissement de respectivement 20 et 15 ans de travail et de sacrifice mis au service de leur passion pour l’élevage des toros de combat.

Chacun a présenté un bon novillo et un novillo de vuelta. Celui de Casanueva est allé à mas au cheval et a été d’une grande noblesse à la muleta.

Photo Bertrand Caritey

Celui d’Alma Serena brave au cheval a fait montre de beaucoup de race et de classe tout au long de sa présence en piste, humiliant la tête au ras du sable à la muleta. Ils ont la chance de rencontrer en Yon Lamothe un novillero en forme et qui a su les mettre en évidence et exploiter leurs qualités.

Les deux autres novillos , certes moins bons mais d’un bon niveau quand même, n’ont pas eu cette chance.

Yon Lamothe est le novillero en forme de cette fin de saison. Il a su tirer parti de la noblesse du premier novillo 5Casanueva °pour construire une faena structurée avec un très bon début à droite.

Photo Bertrand Caritey

Il a mis en évidence les qualités du troisième (Alma Serena) qu’il a toréé avec temple, en lui faisant baisser la tête. La dernier série, avant de changer d’épée, à droite a été le summum de la tarde. Comme il a en plus bien tué à chaque fois, il a coupé une puis deux oreilles  et a été désigné comme triomphateur de la tarde.

Photo Bertrand Caritey

Yon a certes touché le meilleur lot, deux toros de vuelta ce n’est pas rien. Mais il a su se mettre au niveau de ses deux opposants en les toréant de la bonne manière et cela n’est pas donné à tous les toreros.

Manuel Perera a coupe une oreille mais comme à Dax  il a abusé d’une tauromachie pueblerina qui a en particulier étouffé le noble quatrième qui a fini par en avoir marre et a fini la faena tête haute à la recherche d’un recoin dans la piste pour respirer et récupérer. Face à son premier qui était noble mais exigeant, il a alterné des passages classiques avec des trucs et astuces destinés à masquer qu’il était en difficulté.

Photo Bertrand Caritey

RT