Sergio Aguilar, matadores de toros, banderilleros

Sergio Aguilar quitte la profession. Il fut matador puis banderillero. Dans sa première vie, il eut beaucoup de soutiens notamment chez les taurins « éclairés » et dans la presse qui voyait en lui la 7ème merveille du monde. Mais en réalité madame Irma s’était trompée et le succès ne fut pas au rendez-vous. Avec beaucoup de sagesse et de modestie Sergio troqua l’or pour l’argent et devint un excellent subalterne un des meilleurs du circuit et il en vécut fort bien.

Dans un communiqué il évoque ce départ « pour des raisons personnelles » et remercie les aficionados qui lui ont lui montré « du respect et de l’affection ». Nous regretterons ce personnage humble et réfléchi qui a su résister aux chants des sirènes et qui fut très efficace dans l’arène.

PV