Mois : octobre 2021 Page 2 sur 13

Club taurin Marc Serrano

Peut être une image de plein air et texte qui dit ’27octobre2021 27 octobre 2021 ×EAY Photo: Matthieu Saubion COMMUNIQUÉ DU CLUB TAURIN MARC SERRANO Le club tient à remercier les très nombreuses personnes qui se sont manifestées après la blessure de Marc à Samadet. Nous espérons n'avoir oublié personne. Si c'est le cas, nous en sommes désolés. En souhaitant un prompt rétablissement, notre maestro qui retrouvera très bientôt le sable des arènes. ANIMO MARCO. Le Président, le Bureau ainsi que les Membres du CTMS. SERRANO’

« LA GUERRE DES TERRITOIRES »

Peut être une image de texte qui dit ’Dimanche 31 OCTOBRE ARENES COUVERTES ARZACQ DU SOUBESTRE 2021 16H PRÉSENTATION de la cuadrilla Débis aire Didi GOEYTES Avec le retour de SOLTERA Corne d or 2019 Matinée taurine gratuite élèves 10H30 Adour Aficion RICHARD espoirs p 20N2 Repas 12€ 13H RESERVATION avant le SAMEDI23OCT. SAMEDI 06 76 90 97 78 (Lucie) GRATUIT ENTREE 14 TARIF SPÉCIAL LE PASS JOURNÉE LICENCIÉS,AJC (COURSE+ REPAS) 5€ 25 € TAURIN DANSERS SANITAIRE PASS REGLESSANITAIRES REGLES Organisée par Club Taurin d'Arzacq ARZACO YRENEES ASOEOAPTEMENT Luvsenbéarn CLUBS TAURINS FRANCE’

La géographie souvent éclaire le paysage social voir politique. C’est le sens de cette science récente et passionnante que l’on appelle anthropologie. Ainsi, on  voit bien, et cela a été pointé par le gouvernement récemment, qu’à l’exode rural succède désormais une sorte d’exode urbain. Comme de nombreux concitoyens préfèrent la construction « horizontale » à l’habitat « vertical » contrairement aux recommandations, ils vont tenter leur chance à la campagne loin des centres ou des périphéries urbaines qu’ils jugent invivables.

Les plus fortunés choisissent le bord de mer. Retraités pour la plupart, ils se retrouvent entre eux et comme ils bénéficient  de services (sécurité, propreté, culture) qui leur conviennent ils s’en trouvent bien pour la plupart. Bien sûr cela implique une sélection par l’argent mais n’est-elle pas à la base même de notre société ? Près de nous Biarritz est l’exemple type de cette destination qui a pour conséquence une hausse vertigineuse de l’immobilier local et une éviction des locaux qui chercheront fortune ailleurs. Ils s’en plaignent…

Désormais, pour d’autres raisons, les citadins, souvent jeunes, choisissent l’exil à la campagne et cela est vrai aussi dans le Béarn. Les conséquences de cet éloignement des centres sont négatives pour l’environnement et d’abord pour les budgets familiaux. On voit ainsi se former de longues files de voiture vers 17 heures à la sortie de Pau, route de Bordeaux notamment. Voitures occupées par une seule personne. L’automobile a, par conséquent, contrairement à ce que l’on raconte, un bel avenir devant elle. Mais cette migration a de graves inconvénients environnementaux et pèse de plus en plus sur le budget des familles avec la raréfaction du pétrole et l’affolement de son coût lié à des mécanismes subtils qui nous dépassent. L’abandon du centre-ville, touche Pau évidemment.

Cette population nouvelle a gardé sa vision de la campagne, comme Alphonse Allais elle rêve d’ « une ville à la campagne ». Elle souhaite des services qu’elle n’a pas forcément et surtout, pour une part d’entre elles, elle a du mal à vivre les coutumes, les habitudes, les traditions rurales. Il en est ainsi de la chasse ou désormais de la course landaise : écolo je suis, écolo je reste et je compte convertir à mes valeurs les paysans qui m’entourent. On connaît l’histoire du coq qu’il a fallu passer à la casserole car il réveillait par son cri perçant les voisins venus s’installer dans ses parages. Il en est de même pour les chasses traditionnelles stoppées une nouvelle fois par le conseil constitutionnel pour une mise en conformité avec la loi européenne -on aimerait tant que l’Europe s’occupe de choses plus sérieuses… On sait que les prélèvements de ces chasses sont dérisoires : si les oiseaux disparaissent en effet, c’est dû à l’industrialisation effrénée et parfois aux fausses bonnes solutions écolos comme les éoliennes dont les pâles sont de véritables hachoirs à volatiles.

Le pompon c’est la démarche de l’antenne locale de la Fondation Brigitte Bardot qui, comme on a pu le lire dans La République des Pyrénées de lundi, a fait écho aux plaintes de cinq parents contre le club taurin d’Arzacq. Celui-ci rassemble une centaine de membres. Selon la fondation BB, les bénévoles du club auraient eu le tort de décrire dans un tract adressé à la jeunesse, les attraits de la Course Landaise, sport (il est répertorié comme tel auprès du ministère de la Jeunesse et des Sports) traditionnel de la région. Dans ce sport, qui magnifie l’adresse et le courage des « coursayres », rien de violent, rien qui ne touche à l’intégrité de l’animal sauvage héros de la fête qu’il faut justement éviter à l’ultime instant (c’est le sens de l’écart).

Etaient-ils réellement cinq à protester ces parents cela reste à prouver. Cinq sur les mille tracts proposés c’est de toute manière bien peu. La confusion entretenue dans le communiqué de la fondation BB avec la corrida repose sur une méconnaissance profonde des territoires et de leurs coutumes. Arzacq est une place importante dans l’histoire de la « Course » qui est présente aussi à Morlanne, Orthez, Lembeye. La capitale du Soubestre  compte un champion de France des écarteurs, Loïc Lapoudge (2016 et 1017). Il est d’ailleurs le parrain du club. Les arènes ont été reconstruites grâce à l’obstination du précédent maire avec un soutien important de la communauté européenne c’est désormais un équipement modèle, multifonctionnel.

C’est donc de la part de la fondation Brigitte Bardot, encore une fois, beaucoup de foin pour peu de choses. Mais c’est surtout emblématique de cette guerre des territoires, de cette conquête des esprits par les nouveaux arrivants, un phénomène qui, si on considère l’Histoire de près, se répète si souvent qu’il semble être consubstantiel à l’être humain. Il s’exprime là encore à l’encontre des ruraux qui étaient près de 20 000 à protester contre ces attitudes méprisantes à leur égard, il y a quelques jours à Mont-de-Marsan.

Pierre Vidal

Nouveau numéro de TOROMAG

Le nouveau numéro de la revue TOROMAG vient de paraître

. Comme d’habitude, vous y retrouverez l’actualité taurine française et espagnole au travers de reportages, d’entretiens, d’articles d’opinions et de comptes-rendus, le tout illustré par une contribution photographique importante et de qualité.

Entièrement animée par des bénévoles, elle se veut le reflet d’une afición passionnée, indépendante et authentique.

(communiqué)

Marc Serrano: En Casa

Peut être une image de 1 personne, chien et texte qui dit ’En casa! À la maison! @marcserrano NÃMES’

ARENES ANDRE TARIS de RION DES LANDES

    FIESTA    CAMPERA

              

                                Organisée par la peña Toro Blanco de Rion des Landes

 DIMANCHE 28 NOVEMBRE 2021    gradins couverts                              9h30/11h –ACCUEIL- CROUPIONNADE –

11H00  –  4 TOROS-NOVILLOS   de JALABERT  –

                                                            Seront lidiés par :

ALBERTO LAMELAS   –    JESUS ENRIQUE COLOMBO–

          CHRISTIAN PAREJO   –    JUANITO                                                                

13 h repas de l’aficion  avec les toreros (chapiteaux chauffés)

       Participation aux frais :       35€ la journée complète (ouvert à tous)

                                                        27€ la fiesta campéra (spectacle seul)

                                                         32€ groupe de 10 personnes

                                                        15€ le repas (seul)

SAMEDI 28 NOVEMBRE 2021

18h au Théâtre municipal

  • Présentation par BERNARD DUSSARRAT du livre «  une histoire taurine de Rion des Landes   1990 – 2019
  • Echange avec les matadors de la fiesta campéra

20h à la salle des fêtes  soirée tapas et grillades (participation 5€)

                                   PASSE SANITAIRE OBLIGATOIRE

                                   Renseignements et Réservations :

Lacatunga

Latacunga (Equateur) a présenté les cartels de sa feria. Deux corridas de toros pour la 17ª édition du 17ème Festival Virgen Esperanza de Triana du 26 au 28 novembre.

Les cartels sont les suivants:

 V 26/11: Morante de la Puebla, Miguel Ángel Perera et le rejoneador Álvaro Mejía (Huagrahuasi)

– S 27/11: Antonio Ferrera, David Fandila ‘El Fandi’ et Daniel Luque (Triana)

– D 28/11: Festival. Antonio Ferrera, Morante de la Puebla, El Fandi, Miguel Ángel Perera, Daniel Luque, Juan Francisco Hinojosa et José Andrés Marcillo (Huagrahuasi-Triana)

Image

Morante prix national de la tauromachie.

Le Prix National de Tauromachie 2021 décerné par le Ministère de la Culture et des Sports a été attribué ce lundi au matador de toros Morante de la Puebla…Il faut dire qu’il est incontestable que Morante a réalisé une excellente temporada cette année, relevée par quelques triomphes importants, ainsi que sa volonté de combattre des toros issus d’encastes variés, ce qui est devenu assez rare chez les figuras. On l’a vu aussi en première ligne pour défendre et promouvoir les valeurs de la tauromachie Morante vient d’annoncer qu’il donnerait le montant de son prix à la Casa de Misericordia de Pampelune qui organise la feria au bénéfice des personnes ägées les plus démunies. Un geste élégant.

Quince fotografías para las mil caras de Morante de la Puebla
Morante (ABC Séville)

Marc Serrano pourrait sortir de l’hôpital aujourd’hui

Marc Serrano évolue favorablement et la blessure qualifiée de grave reçue à Samadet dimanche a été opérée avec succès. Le matador récupère à l’hôpital Layné de Mont-de-Marsan où il a été opéré. Marc est actuellement en observation mais il pourraut sortir aujourd’hui de l’hôpital. Rappelons qu’il s’agit de deux coups de corne sur la face interne de la cuisse gauche qui ont provoqué des destructions musculaires importantes. Une d’entre elles est d’une trajectoire ascendante de 20 centimètres et elle aurait contusionné la fémorale, la seconde trajectoire est d’une profondeur de 25 centimètres, elle est descendante et elle aurait causé de nombreuses destructions musculaires. 

D’autre part ce communiqué de la peña El Violin

MERCI ! La journée d’hier fut riche en émotions, c’est le moins que l’on puisse dire. L’aficion a répondu présente pour cette nouvelle édition de notre festival, et nous remercions toutes les personnes qui se sont déplacées jusqu’à Samadet ! Nous remercions également tous les acteurs et éleveurs qui ont fait que cette journée ait pu avoir lieu ! Enfin nous avons une pensée émue pour Marc, maestro et co-organisateur de cette journée, sans qui rien ne serait possible ! Sévèrement touché par un toro de Las Dos Hermanas, il a été transféré à l’hôpital Layné. Opéré dans la nuit, il devrait sortir de l’hôpital dès demain. Nous lui souhaitons un prompt rétablissement et espérons le revoir rapidement ! Nous vous donnons rendez-vous avant la fin de l’année pour la soirée de remise des bénéfices liés à la tombola de l’année de dernière et au festival de Dimanche ! Bonne fin de temporada à tous !

Plus de 250 personnes autour d’El Rafi pour sa Fiesta Campera

El Rafi a réuni plus de 250 personnes lors de sa Fiesta Campera ce dimanche 24 octobre à la ganaderia La Paluna. L’occasion pour le jeune matador de toros nîmois de partager un bon moment autour de ses amis, les nombreux membres de sa peña et les partenaires qui le soutiennent tout au long de l’année.

Une belle fin de saison pour El Rafi qui a également reçu samedi soir le Prix Coup de cœur de la Feria de Béziers 2021.

Communiqué

Lea Vicens: « en primera persona »

© 2022 Corridasi - Tous droits réservés