Mois : novembre 2021 Page 4 sur 11

Communiqué CULTURAFICION Paris

NOTICIAS DE CULTURAFICION-
Paris, le mardi 23 novembre 2021.

Cher(e)s ami(e)s.

Juste vous tenir informĂ©s des derniĂšres nouvelles et projets de l’association “CulturaficiĂłn – Ecole Taurine de Paris” en cet automne.

Mais tout d’abord…

— Des nouvelles de Marc Serrano.
Le maestro a récupéré assez rapidement de la double cornada que lui a infligée un novillo en début de faena, au festival de Samadet, le 24 octobre dernier. Deux trajectoires (20 et 25 cm) dont une lésant la fémorale sans (Dieu merci !) la percer.

Cruelle ironie pour notre gĂ©nĂ©reux ami, membre d’honneur de notre association, qui, chaque annĂ©e, se dĂ©voue pour organiser avec la dynamique pena Al Violin ce festival (parrainĂ©, cette annĂ©e, par l’Ă©minent philosophe Francis Wolff que nous avons eu l’honneur de recevoir, il y a trois ans, dĂ©jĂ ) au profit des enfants hospitalisĂ©s au CHI de Mont-de-Marsan.
Marc, malgrĂ© la gravitĂ© de la blessure, n’a rien perdu de sa gana, cette envie folle de “se mettre devant” et il lui tarde, dĂ©jĂ , de retrouver le souffle du Toro. Suerte !

— Les Cours de Toreo.
Les cours “Ă  la carte” fonctionnent de mieux en mieux. En petits groupes, nous nous entraĂźnons intensĂ©ment en nous adaptant Ă  l’emploi du temps et au niveau de chacun.
Les cours “fixes” retrouvent, dĂ©sormais, davantage de visibilitĂ© : Trois cours mensuels proposĂ©s le jeudi soir (19h30-21h30), le samedi am (16h-18h) et le dimanche matin (10h-12h).
AdhĂ©sion annuelle : 35€
Cours : 25€ (non-adhĂ©rent : 35€)
NB : carte 8 cours : 180€.
Cours particuliers possibles (hors cours “asso”, sans adhĂ©sion) : 45 €
Nous organisons aussi, Ă  la demande, des stages en Province (nous contacter).

Si vous ĂȘtes intĂ©ressĂ©(e)s, n’hĂ©sitez pas Ă  nous contacter pour de plus amples renseignements sur : ecoletaurinedeparis@gmail.com

— La venue de Richard Milian.
(vendredi 21, samedi 22 et dimanche 23 janvier 2022)
Ce grand Maestro français sera avec nous pour une soirĂ©e-confĂ©rence et un stage de Toreo (une douzaine d’heures !)
La soirée-conférence aura lieu le vendredi.
Les cours se dérouleront : vendredi début de soirée, samedi et dimanche (matin et am) .
Bien sĂ»r, il ne sera pas obligatoire d’assister Ă  tous les crĂ©neaux proposĂ©s.
Save the date !

–Deux sorties au campo.
Nous organisons, en 2022, deux sorties “officielles” au campo avec la possibilitĂ© de torĂ©er de jeunes vaches (Feria d’Arles pascale et Vendanges nĂźmoises).
Mais vous pouvez, bien sûr, venir et juste participer en tant que spectateur.
D’autres sorties seront Ă©galement organisĂ©es mais “Ă  la carte”.

— D’autres projets Ă  l’Ă©tude.
Une soirĂ©e autour de l’Ă©levage, au printemps prochain, en compagnie de deux ganaderos renommĂ©s. Suspense…
La venue respective de Curro Diaz et de Juan Bautista pour, également, une soirée-conférence et un stage de Toreo.
Etc…

Quand on vous dit que “ça bouge” pour… CulturaficiĂłn ! đŸ˜‰

Aux cours, aux confĂ©rences, au… campo, vous ĂȘtes Toutes et Tous les Bienvenus !

D’avance, merci d’avoir la gentillesse de transmettre ces informations Ă  votre propre rĂ©seau aficionado.

Cuidaos.
L’Equipe de CulturaficiĂłn

(communiqué)

La Patate d’Or

Merci Ă  Romain Bofi et TORILTV pour ces images de la Patate d’Or, le grand moment de partage et d’estrambord qui conclut la saison 2021 de courses camarguaises

Antonio Ferrera choisit Cristina Sanchez

la torera espagnole Cristina Sånchez a fait une réapparition triomphale sur l'arÚne de Cuenca, le 20 août 2016

C’est Cristina Sanchez qui sera la nouvelle apoderada d’Antonio Ferrera qui vient de couper ses liens avec Simon Casas. C’est sans doute la premiĂšre fois dans l’histoire de la tauromachie qu’une femme, torera reconnue et dĂ©sormais journaliste sur Movistar, va gĂ©rer les affaires d’un torero de premier plan; une vĂ©ritable figura del toreo. Cristina -qui Ă©tait Ă  Saint-Laurent d’Aigouze samedi-, s’occupe dĂ©jĂ  de la carriĂšre de Raquel Martin qui doit passer en novillada piquĂ©e trĂšs vite -au dĂ©but de l’an prochain.

Antonio Ferrera torero crĂ©atif dans les arĂšnes comme dans sa vie a donc fait un choix qui innove une fois encore. En ce qui concerne l’Ă©lection d’un journaliste comme apoderado, il n’est pas le premier, Ferrera se met dans les pas d’ Espartaco qui avait choisi un journaliste d’El Pais, pour un duo trĂšs harmonieux.

Cette dĂ©cision d’Antonio renforce un peu plus la place de la femme dans un milieu qui doit avancer encore dans cette direction. Il a dit Ă  cette occasion qu’il avait le sentiment de contribuer Ă  “rĂ©parer une grande injustice qui hĂ©las domine le monde du toro en excluant les femmes d’un courage moral, d’une Ă©tique et d’une valeur professionnelle incomparable“.

Enhorabuena Maestro ! Suerte a vosotros!

PV

Mexico, oreille pour Gutiérrez

La troisiĂšme novillada de la saison de rĂ©ouverture de La MĂ©xico a Ă©tĂ© tĂ©moin de trois histoires diffĂ©rentes: d’une part, les adieux de deux des principaux novilleros , HĂ©ctor GutiĂ©rrez et SebastiĂĄn Ibelles, qui sont sur le point de prendre l’alternative, et d’autre part, la prĂ©sentation et les dĂ©buts dans cette arĂšne de JuliĂĄn Garibay, une promesse ferme qu’il a plus que tenue.

https://vimeo.com/648404192


Mexico.- Plaza México. TroisiÚme festejo de la saison de réouverture. Environ 4 500
personnes par une agréable aprÚs-midi.

Novillos de l’Ă©levage MarrĂłn (le 7, un sobrero en remplacement du 6°qui a sautĂ© dans le calllejon se blessant a la patte gauche), bien prĂ©sentĂ©s, de jeu inĂ©gal, le 4 se dĂ©tachait. pour sa qualitĂ©, rĂ©compensĂ© par un arratsre lent.


Héctor Gutiérrez (cannelle et or) : Ovation et oreille.
SebastiĂĄn Ibelles (bleu turquoise et or) : Ovation et silence aprĂšs avertissement.
JuliĂĄn Garibay (bleu nuit et or) : Applaudissements et applaudissements.

Lima: triomphe de Roca Rey

Lima, PĂ©rou.- Place “La Esperanza”. TroisiĂšme corrida de la rĂ©activation de la Fiesta. Plein
de la capacité autorisée, par un aprÚs-midi agréable.

Toros de Vellosino (1er et 6e), PaijĂĄn (2e et 5e) et Santa Rosa de Lima (3e et 4e), dont le 5e s’est distinguĂ©, rĂ©compensĂ© par un tour de piste.

Finito de Cordoba : Ovation, silence et vuelta.

Andrés Roca Rey : Deux oreilles, oreille et oreille.

Festival final:

Lurín (Lima), Pérou.- La Esperanza, un festival avec du bétail de Paijån, Santa Rosa de
Lima et Los Azahares.

Finito de Cordoba , oreille
Roman Collado , deux oreilles
José Garrido , ovation
Roca Rey , deux oreilles et une queue
JoaquĂ­n GaldĂłs , deux oreilles
Samuel CalderĂłn , oreille
Marco PĂ©rez , applaudissements pour le toro de regalo

Guadalajara, succĂšs de Saldivar

Guadalajara, Jal.- Plaza “Nuevo Progreso”.Dimanche. DeuxiĂšme corrida de la saison. Un tiers
d’entrĂ©e (environ 5 000 personnes) par un aprĂšs-midi frais et ensoleillĂ©. Deux taureaux
pour rejones de Palma del RĂ­o (1er et 4e), trois de La Antigua et un de De La
Mora (6e, sobrero pour un rendu invalide), bien présentés.


Le rejoneador Emiliano Gamero : Vuelta et vuelta protestée.

Arturo MacĂ­as : Applaudissements aprĂšs avertissement et ovation aprĂšs

avis.

Arturo SaldĂ­var (bleu nuit et argent) : Applaudissements et deux oreilles.

Jeudi des Artistes

Peut ĂȘtre une image de monument et texte qui dit ’JEUDI DES ARTISTES SOIRÉE SOUVENIR Jeudi 25 Novembre 2021 Ă  partir de 19h30 Lectures: Philippe BĂ©ranger Patrice Bornand GuĂ­tariste: Mateo Campos Ayociation Les Amis de Pablo Romero 12 rue Emile Jamais 30000 NIMES www.pabloromero.fr’

Saint Laurent d’Aigouze, “L’adieu aux armes” de JosĂ© Gomez

Superbe aprĂšs-midi, samedi, Ă  Saint Laurent d’Aigouze pour “TorĂ©’art”, les adieux de JosĂ© Gomez, modĂšle de torero de plata Ă  la carriĂšre nourrie, au bilan magnifique. Il avait rĂ©uni tous ses amis dans cette charmante placita adossĂ©e Ă  l’église de la commune. Connus ou anonymes, ils avaient rĂ©pondu prĂ©sent trĂšs nombreux et les gradins Ă©taient pleins, sous un soleil agrĂ©able pour rĂ©chauffer (s’il en Ă©tait besoin) cette “tarde des amis” en quelque sorte


Peut ĂȘtre une image de 3 personnes et personnes debout
El Rafi et José Gomez (Photo Club taurin Arzacq)

Il y avait le ban et l’arriĂšre ban des banderilleros et toreros, des Ă©leveurs et des organisateurs du sud-est et des simples spectateurs amis venus pour certains du sud-ouest ; de nombreuses pointures d’Espagne aussi comme Javier Conde ou Raul Aranda, l’aragonais, auteur d’une brĂšve sortie sensationnelle, qui fĂȘtera ses 50 ans d’alternative dans quelques jours Ă  La Chassagne avec un toro de Gallon. PrĂ©sentes aussi Cristina Sanchez, Marie Sara et, aux pinceaux, puisque la journĂ©e avait son volet pictural, Swan Soto (parmi d’autres). La musique Ă©tait assurĂ©e magnifiquement par les Gipsy Kings qui ont mis une ambiance adaptĂ©e Ă  ce type d’aprĂšs-midi chaleureuse et festivaliĂšre.

Peut ĂȘtre une image de 4 personnes, animal et plein air
Photo Daniel Chicot

Beaucoup auront Ă©tĂ© sĂ©duit par l’aisance et la classe de Lalo qui fit tuer son toro par Fabien Castellani. Javier Conde voulait plaire; il y arriva par moments : on put voir ainsi la meilleure version du torero malagueño inconstant mais si plaisant quand ça marche. Belle sortie aussi de Cristian Parejo qui par son courage et son aguante, obtint les deux oreilles d’un solide PagĂšs Maillhan honorĂ© d’une vuelta posthume. Rafi coupa deux oreilles et dĂ©montra qu’il avait acquis dĂ©sormais un solide mĂ©tier.

Peut ĂȘtre une image de 1 personne, tauromachie, cheval et plein air
Photo Daniel Chicot

La surprise du chef fut pour la fin : avec Raquel Marin. La jeune salmantina, dont la carriĂšre est menĂ©e par la grande Cristina Sanchez. Face Ă  un toro noble de Gallon, elle dĂ©montra par sa profondeur, son aisance, son autoritĂ© et son Ă©lĂ©gance qu’elle peut en remontrer Ă  tous ces messieurs… MĂȘme si elle eut du mal aux aciers, sa prestation fut le clou de cette belle journĂ©e. On devrait la revoir dans le sud-ouest bientĂŽt et ce sera Ă  ne pas manquer.

Peut ĂȘtre une image de 9 personnes, animal et plein air
A noter la présence des razetteurs qui firent briller cette belle tauromachie provençale. (Photo Daniel Chicot)

JosĂ© Gomez sorti en triomphe portĂ© par ses camarades. Hommage lĂ©gitime Ă  un grand banderillero, un homme intĂšgre; organisateur d’une tarde qui montre la tauromachie sous son meilleur jour : celui d’une famille fraternelle qui partage les mĂȘmes valeurs et qui aime Ă  se retrouver pour honorer ses Anciens. A noter enfin la prĂ©sence des razetteurs qui firent briller cette belle tauromachie provençale. Ainsi la fĂȘte Ă©tait complĂšte.

Pierre Vidal

Ultime adieu de José Gomez (PV)

Au Mexique

Zacatecas . Toros de Barralva justes de prĂ©sentation et un de JosĂ© JuliĂĄn Llaguno de regalo,  

José Garrido, vuelta, palmas et palmas.
Luis David Adame, palmas et palmas

Leo Valadez, silence et vuelta.

Quatre mille personnes

Plaza de toros de La Esperanza, Lima, PĂ©rou. Corrida de toros. Toros de Vellosino -1 et 6-, PaijĂĄn -2 et 5, de vuelta al ruedo- et Santa Rosa de Lima -3 et 4-.

FINITO DE CÓRDOBA, ovation, silence et ovation.

ROCA REY, deux oreilles, oreille et oreille.

Lleno de COVID

Irapuato, Guanajuato. Plaza de toros RevoluciĂłn Toros de Begoña inĂ©gaux de prĂ©sentation et de jeu

Joselito Adame, palmas et palmas
Octavio García “El Payo”, oreille et silence.
Diego Silveti,  oreille et salut au tercio.
AndrĂ© Lagravere “El Galo”,  deux oreilles et une oreille.

Trois quarts d’arùne

Plaza de toros Monumental Raul DĂĄvalos de Riobamba. Corrida du bicentenaire.   toros de la ganaderĂ­a de Ortuño, indulto du second

EL FANDI , oreille et oreille.

JUAN PABLO DÍAZ, deux oreilles et rabo symboliques et ovation avec un avis.

MIGUEL ÁNGEL PERERA, ovation et silence.

Demi arĂšne

Ciudad Lerdo. Toros de San Isidro. 

Juan Pablo SĂĄnchez, oreille et silence avec un avis; 

Fermín Espinosa «Armillita IV», silence avec un avis et oreille.

Jiquilpan. Toros de Pablo Moreno.

Le rejoneador Tarik OthĂłn, silence et deux oreilles. 

Antonio GarcĂ­a «El Chihuahua», oreille et oreille; 

Ernesto Javier «Calita», silence et deux oreilles.

Doxey. Toros de Cerro Viejo.

Le rejoneador Jorge HernĂĄndez Garate, oreille et deux oreilles; 

Uriel Moreno «El Zapata», ovation et deux oreilles; 

Alejandro MartĂ­nez VĂ©rtiz, silence avec un avis et palmas.

Cadereyta. Novillos de La Playa. 

Juan Pedro Llaguno, oreille; 

JosĂ© Miguel Arellano, ovation; 

Cayetano Delgado, oreille avec un avis; 

Enrique de Ayala, silence avec un avis; 

LĂĄzaro RodrĂ­guez, deux oreilles; 

Gustavo García «Solito», palmas.

Morelia. Quatre  novillos de Jaral de Peñas et un eral de Gustavo FarĂ­as,  

Patricio Ochoa, silence avec un avis et ovation;

Mauricio Medina, ovation et oreille.

Le becerrista Santiago Ochoa, palmas.

Les prix de la CTEM d’Arles

Arles, les triomphateurs de la Temporada 2021 par la Commission Taurine Extra Municipale..

.Comme tous les ans, une fois l’automne bien installĂ©, les membres de la commission taurine extra municipale arlĂ©sienne se sont rĂ©unis pour faire le bilan de la saison taurine et dĂ©cerner leurs prix aux triomphateurs.

TrĂšs attendu pendant plusieurs mois, Alejandro Talavante a fait son grand retour lors de la Goyesque d’Arles et c’est son triomphe de 3 oreilles qui a Ă©tĂ© retenu par l’assemblĂ©e pour dĂ©cerner le matador de toros triomphateur.

Diego Ventura remporte, quand à lui, le trophée du meilleur rejoneador.

Du cĂŽtĂ© des toros, c’est Ă©galement la feria du riz qui a Ă©tĂ© mise Ă  l’honneur puisque c’est le lot de Jandilla, Vegahermosa qui a Ă©tĂ© dĂ©clarĂ© triomphateur. Une corrida au cours de laquelle les trois toreros Ă©taient sortis en triomphe alors que le 6e exemplaire de la course Ă©tait crĂ©ditĂ© d’une vuelta al ruedo posthume. Les jeunes se sont Ă©galement distinguĂ©s lors de la temporada.

L’arlĂ©sien Adam Samira a Ă©tĂ© dĂ©clarĂ© triomphateur chez les novilleros piquĂ©s, alors qu’au rang infĂ©rieur c’est la salmantine Raquel MartĂ­n, qui avait impressionnĂ© les aficionados lors de sa prĂ©sentation en public qui a retenu l’attention de la commission.

Le novillo n°66 de R.Durand et le lot de becerros de Gallon FrĂšres ont Ă©galement Ă©tĂ© mis Ă  l’honneur.

Comme le veut la tradition, la C.T.E.M a tenu Ă  attribuer un trophĂ©e coup de cƓur, qui rĂ©compensera cette annĂ©e, la chorale d’enfants de Rognonas qui s’est produite lors de la corrida goyesque du dimanche 12 septembre

.Vincent Marignan, Trancardel et Mari Peu mis à l’honneur

En ce qui concerne le monde de la bouvine, c’est le vainqueur du trophĂ©e des AS, Vincent Marignan, qui a Ă©tĂ© dĂ©signĂ© meilleur raseteur de la saison et un coup de cƓur sera remis Ă  Nordine El Ghiati

.Du cĂŽtĂ© des bious, Mari Peu de la manade Gillet et Trancardel de la manade Bon ont tous les deux Ă©tĂ© mis Ă  l’honneur. Le premier parce qu’il a Ă©tĂ© dĂ©signĂ© meilleur taureau de la Cocarde d’Or 3 fois de façon consĂ©cutive et le second pour rĂ©compenser l’ensemble de sa carriĂšre.

L’ensemble des prix sera remis le vendredi 15 avril, en ouverture de la prochaine feria de Pñques

.La commission taurine extra municipale d’Arles

PalmarÚs des lauréats de la CTEM section corrida 2021 :

Matador triomphateur : Alejandro Talavante

Rejoneador triomphateur : Diego Ventura

Meilleur lot de toros : Jandilla / Vegahermosa

Meilleur novillero piqué: Adam Samira

Meilleur novillero sans picadors: Raquel Martin

Meilleur novillo : N°66 de R.Durand

Meilleur lot de becerros : Gallon FrĂšres

Coup de cƓur : la chorale d’enfants de la corrida du dimanche 12 Septembre

PalmarĂšs des laureats de la CTEM section course camarguaise 2021 :

Meilleur raseteur : Vincent Marignan

Coup de cƓur : Nordine El Ghiati

Prix décerné à un taureau « des Cocardes en or » : Mari Peu de la manade GilletP

rix dĂ©cernĂ© Ă  un taureau « la carriĂšre d’un bon cocardier » : Trancardel de la manade Bon

.(communiqué)

© 2023 Corridasi - Tous droits réservés