Le Puerto retrouve son lustre avec cinq corridas, une novillada et deux classes pratiques. C’est bien mais fallait-il primer ceux que l’on voit partout Morante, Luque, Juli en les mettant deux fois ? Décidemment les empresas manquent de créativité. Positif néanmoins le retour d’Alejandro Morilla dans un défi ganadero dans un défi ganadero Cuadri/Ana Romero, inattendu dans cette merveilleuse plaza.