Dimanche, deuxième corrida du cycle estival du PUERTO DE SANTA MARIA.

Six toros de LA QUINTA bien présentés (505 à 540 Kg) de jeu varié excellent le quatrième et le sixième vuelta al ruedo au 4 à noter que les six moururent bouche fermée c’est assez rare pour le relever

EL JULI oreille et deux oreilles

MANZANAREZ salut au tier et silence

TALAVANTE silence et deux oreilles

pas grand chose à dire du premier du Juli assez collaborateur des deux ôtes mais toréé sur le voyage une pétition minoritaire fit tomber un e oreille aprés un julipie infructueux et un second efficace. Julian sut utiliser les grandes capacités de son deuxième qui répétait à l’envie venant un peu plus dans le terrain de l’animal il régala le public portuesin de longues séries sur les dux bords templée avec un toro qui transmettait .un julipé fulgurant déclancha une volée de mouchoirs blans et ce furent deux oreille. la présidence et à juste titre offrit à Aventurero une vuelta posthume.

A Mnzanares echut le moins bon du lot un premier soso à l’envie auquel il offrit une faèna à mi hauteur sans jamais parvenir à franchir la barrière aprés une bonne estocade en sitio le public bon enfant l’invita à saluer son secont ne fut guère mieux à part quelques série bien dessinées dont il a le secret quatre pinchazos le dernier un peu plus profond avec hémorigie finit par faire plier l’animal et s’envolérent tout espoir de triomphe.

Talavante qui ici aussi faisait son retour ne fut guéravantagé par frascuelo qui malgré son nom fut plus que terne sans transmission allant de poco à menosl’exercice se termina d’un entière d’effet rapide.. Les choses changèrent avec Mièlero un joli cardenio qui prit vaillament une pique et permit ensuite à talavante de développer son art series longues et profondes des deux mains les pied rivés à l’albero faisnt se lever le public bon toreo de face en se croisant enfin tout ce que l’on aime le tout conclu d’une grande estocade d’une sincérité absolue..

pourquoi ce toro n’a pas eu droit à sa vuelta al ruedo réponse parce que personne ne l’a demandé comme pour le quatrième au demeurant, explication d’un aficionado espagnol de toutes façon ils ne savent demander que l’indulto alors il vaut mieux ne rien demander (humour andalou).
Jean Dupin