stes07k

Arènes quasiment pleines, soleil, température estivale de bord de mer. Six toros de Victorino Martín formant un lot sérieux, en 3 et 3 pour le tamaño, inégaux de forces, donnant un jeu divers, meilleur le sixième, Estudioso, qui a eu les honneurs de la vuelta.

vm07z

En deçà les 3 et 5. A noter encore que plusieurs d’entre eux se sont rapidement épointés les extrémités de leurs défenses.

vm07h

Marseillaise à l’issue du paseo suivie d’un hommage en piste à l’éleveur Victorino Martín avec au micro le rappel de ce qui a fait la réputation, voire la légende, de cette ganadería… 

Clemente : oreille et oreille.

Adrien Salenc : oreille et saluts.

El Rafi : silence et deux oreilles. 

clem07h

Clemente a ouvert le bal avec un balèze qui s’évertua à lui compliquer la vie par manque de charge franche. Il alla deux fois au cheval, la seconde pour la forme, et à la muleta, Clemente fit l’effort de tirer quelques séquences méritoires, montrant de surcroît aguante et ganas. Pinchazo puis entière et descabello. Réception du cuarto par excellent capoteo, deux rencontres avant brindis à Diego Ventura. Ensuite, Clément se lança dans un trasteo décidé au cours duquel il étala sa détermination et son savoir-faire dans plusieurs passages réalisés en y mettant les formes. Entière au second envoi libérant l’oreille de la grande porte.

as07h

Adrien Salenc eut en partage un premier toro qui rapidement passa dans le callejón avant plusieurs autres tentatives infructueuses. Rien de bien notable au cheval en deux assauts puis faena dynamique, Adrien proposant un affrontement enlevé sur les deux ailes rematé par entière puis un coup de verdugo. Il eut plus tard l’infortune de tomber sur un quinto qui ne confirma guère l’adage, reçu par capoteo varié avant batacazo. Brindis à Victorino d’une faena au cours de laquelle il fit de son mieux face à un adversaire qui jouait du chef et ne lui rendait pas la partie facile. Tout au long de son labeur, sans pouvoir triompher, le Nîmois y mit de la couenne et s’attira la sympathie du conclave. Conclusion par entière à la seconde tentative.

rafi07x

El Rafi démarra avec un client qui alla deux fois au cheval en mettant les reins sur la première rencontre, avant un salut de Morenito d’Arles au second tercio. Brindis à l’auditoire d’une première faena donnée à un toro qui réservait ses charges et qui ne transmettait guère. Il frôla l’accrochage puis en finit sans pouvoir réellement s’imposer. Demie la seconde fois. Puis avec celui qui fermait le ban, un « studieux » dépassant les 600 kg sur la romaine qui avait dû bien enregistrer les bonnes manières apprises à la Faculté de Las Tiesas, la machine s’emballa, notamment sur un tercio de piques très applaudi à charge de Gabin, ovationné en deux rencontres en s’arranquant de loin. Musique !

vm07k

Rafi alla à son tour brinder à Victorino une faena qui prit d’emblée de la hauteur, utilisant la bonne charge de l’animal pour réaliser des mouvements relâchés et ajustés sur les deux rives au son d’Opera Flamenca. Moral retrouvé, après la vuelta d’Estusioso, Rafi allait récolter les deux oreilles d’une grande porte franchie dans une « happy end » avec Clemente et le ganadero. Dans l’alegría et à la grande satisfaction bien visible de l’assistance…

Paul Hermé

Voir le résumé vidéo : 

https://www.facebook.com/watch?v=1078663909702000