Plaza 1 a confirmé ce matin à travers ses réseaux sociaux la nouvelle : la prochaine Féria ‘Automne ne sera pas télévisée . La société des arènes de Las Ventas, par le biais de ses canaux de communication, a expliqué que « malgré son grand intérêt pour la présence de la télévision et la diffusion de la prochaine féria ‘automne, ne sera pas télévisée » et elle l’a rendue publique « pour éviter les spéculations de dernière minute et offrir des informations véridiques » .
C’est la première fois en plus de deux décennies que la Feria d’Automne , qui a déjà réussi à dépasser les abonnements pour la Feria de San Isidro de cette année , n’aura pas de caméras de télévision payantes en direct. La féria de Séville qui débute ce vendredi sera par contre télévisée; un accord de dernières minutes ayant été trouvé. On peut donc espérer encore une issue du même genre pour Madrid: c’est à dire un accord à quelques jours du débuts du cycle. C’est peut-être ce que souhaitent les uns et les autres: remplir les uns et les autres et négocier les droits par la suite.

On ne peut pas croire en effet que dans la situation où se trouve la tauromachie, avec la lucidité qui habite Simon Casas, aux manettes de Las Ventas, et qui sans doute en est le premier conscient, la télévision soit écartée de la plus grande arène du monde. Ne spéculons pas sur le pourquoi; tenons-nous aux conséquences d’une féria de cette importance sans la télévision, c’est à dire sans la répercussion qu’elle pourrait ou devrait avoir, sans son rayonnement nécessaire en Espagne comme à l’étranger…

Les taurins n’arrêtent pas de se tirer dans balles dans le pied: Pourquoi ce qui est possible à Séville ne le serait pas à Madrid ? Imaginons-nous la finale de la coupe du monde de foot sans la télé?

Pierre Vidal