Mois : octobre 2022 Page 4 sur 15

B√ČZIERS D√ČFEND LA CORRIDA !

Avant d‚Äôentrer dans les ar√®nes pour le Gala taurin, √† l’appel de la F√©d√©ration des Clubs Taurin du Biterrois (FCTB), avec le soutien d‚ÄôEsprit du Sud 34, devant leurs ar√®nes dimanche 23 octobre, plusieurs centaines de Biterroises et Biterrois se sont rassembl√©es dans le cadre des 40√®mes Journ√©es Taurines 2022  pour dire NON √† la proposition de loi liberticide du d√©put√© Caron.

Les diff√©rents orateurs¬†: Bernard Mula pr√©sident de la FCTB, Emmanuelle M√©nard d√©put√©e, Olivier Marg√© directeur des ar√®nes biterroises et ganadero, Robert Menard maire de B√©ziers, Olivia Dupont pour les jeunes aficionados Biterrois. Tous ont d√©nonc√© ce texte d‚Äôorigine vegan, avant-garde de nombreuses interdictions¬†: chasses, p√™ches, foie gras, zoos, cirques, viandes dans nos assiettes‚Ķ Mais surtout les intervenants ont mis en avant un texte qui s‚Äôen prend √† une libert√© fondamentale¬†: le choix d‚Äôaller ou ne pas aller assister √† une corrida, de choisir sa passion. Derri√®re cette proposition c‚Äôest une pens√©e unique¬†: l‚Äôanimal est l‚Äô√©gal de l‚ÄôHomme¬†! Pour cela les manifestants demandent aux d√©put√©s de tous bords ‚Äď la corrida n‚Äôest ni de gauche, ni de droite – de rejeter cette proposition de loi. Et ce n‚Äôest pas la quinzaine d‚Äôanti-corridas d√©confis venus se coller √† la porte des ar√®nes (dans quel but ?) qui pouvaient faire changer d‚Äôavis les aficionadas et aficionados Biterrois pr√©sents.

http://lotaureroge.canalblog.com/

Indulto à Guadalajara (Mexique)

Guadalajara, Jal.- Plaza “Nuevo Progreso”. corrida de la temporada. Trois quart dentr√©e.¬†

Toros de Jaral de Pe√Īas,.¬†

Octavio Garc√≠a “El Payo”: Pitos et silence.¬†¬†

Andrés Roca Rey: Deux oreilles et oreille. 

Héctor Gutiérrez: Indulto et oreille.

Le toro indult√© s’appelait “Pont√≠fice”, No., 174, c√°rdeno oscuro, cornidelantero, con 495 kilos. A la fin de l de la lidia du 3o.,¬†H√©ctor Guti√©rrez¬†invita le ganadero¬†Juan Pedro Barroso √† faire la vuelta.

Lima

Plaza de¬†Acho, Lima (P√©rou). Dimanche; plus de 3/4 d’entr√©e. Premier spectacle du cycle: novillada.

Novillos de¬†San Alejandro¬†(1¬ļ et 3¬ļ)¬†et Apu Saywa¬†(2¬ļ, 4¬ļ, 5¬ļ et 6¬ļ), vuelta au cinqui√®me

Samuel Calderón, Silence et silence.

Jorge Martinez, Ovation et oreille après avis.

Rub√©n N√ļ√Īez,¬†Silence et vuelta al ruedo apr√®s avis.

Alcázar de San Juan, hommage à Carretero

Alcázar de San Juan (Ciudad Real).- XX Aniversaire du Festival Taurino de Banderilleros, hommage à José Antonio Carretero, qui quitte la profession. 1/2 arène. Pluie

Astados, dans cet ordre, de¬†Garcigrande,¬†El Montecillo,¬†Domingo Hern√°ndez,¬†Fuente Ymbro,¬†Toros del Ojail√©n¬†y¬†Las Cuadrillas. Le 2¬ļ,¬†¬ęAlcachofo¬Ľ, de¬†El Montecillo, vuelta al ruedo.

José Antonio Carretero, deux oreilles

Antonio Manuel Punta, deux oreilles

Iván García, oreille

Curro Javier, oreille

√ďscar Castellanos, oreille

Le novillero Sergio Cartas, oreille

Francisco Montero reçu par la Fondation Cultura Taurina de Jerez

Dimanche, dans le cadre très jerezano de la bodega Fernandez Gao, la Fondation Cultura Taurina, présidée par Raphael VALENZUELA , recevait le jeune matador de toros Francisco MONTERO. Venu en voisin de Chiclana de la Frontera. Il est revenu sur sa longue et difficile trajectoire de novillero avant son alternative en Juillet à ORTHEZ.
Une carri√®re √† l’ancienne, faite de sang et de sueur, dans les capeas o√Ļ il affronta des toros parfois ag√©s de six ans, les novilladas dure tant en Espagne qu’en France avant d’√©clater en 2019 avec¬† le zapato de oro d’ARNEDO. La pand√©mie mit un s√©rieux coup de frein √† sa carri√®re mais rien n’arr√™te Francisco: il tor√©e tant qu’il peut et jamais des toros faciles avant cette alternative fran√ßaise. Au passage il souligne tout l’int√©r√™t de l’aficion fran√ßaise pour lui et remercie chaleureusement tous ceux qui lui ont facilit√© son doctorat re√ßu des mains d’un autre ancien de l’√©cole taurine de Jerez, Octavio CHACON.

C’est en partageant le Jerez d’honneur que c’est cl√ītur√©e cette chaleureuse r√©union.

Le matador jerezano Luis Parra, Marciano Brena et Francisco Montero

Texte et photo Jean Dupin.

Niebla : retour gagnant pour El Galo

Niebla (Huelva), dimanche. 1/3 d’ar√®ne. Temps pluvieux. Corrida mixte.

4 toros de José Luis Pereda et 2 novillos de Millares. Le toro de Pereda sorti en cinquième eut droit à la vuelta al ruedo.

El Galo: une oreille et deux oreilles

Mario Sotos: une oreille et deux oreilles et la queue.

Le novillero Enrique Toro: une oreille et deux oreilles et la queue.

Pr√©sentation disparate mais correcte dans l’ensemble; les toros de Pereda discrets sous le cheval, se montr√®rent noble avec de la transmission pour ce qui concernent les quatri√®mes et cinqui√®mes. Le premier et le second plus sosos. Les novillos de Millares nobles aussi; le premier inlassable dans ses charges.

Nous attendions beaucoup de la venue d’Andr√© Lagrav√®re un peu perdu de vue malgr√© sa campagne de novillero int√©ressante avant le Covid qui le for√ßa √† l’exil . Andr√©s a continu√© son chemin de l’autre c√īt√© du Charco au Mexique et au P√©rou et on a pu voir √† Niebla que ce p√©riple lui a r√©ussi. Le gerso-yucatanesco a montr√© qu’il avait muri en ne perdant rien de cet enthousiasme attachant. Sa premi√®re faena fut bien pos√©e, pierre par pierre, laissant le toro se reprendre entre chaque s√©rie. Il sut extraite tout ce que le toro poss√©dait, sa noblesse essentiellement et coupa une oreille. Son second adversaire, plus solide, encast√©, √©tait plus exigeant. Andr√©s prit rapidement le dessus et construisit une faena engag√©e, gauch√®re pour l’essentiel, avec classe et profondeur et surtout beaucoup de temple. Une enti√®re tendida, un descabello et deux oreilles. Il avait banderill√© avec suret√© ses deux adversaires.

Mario Sotos trop d√©centr√© pour r√©ellement peser sur son premier toro se rattrapera par la suite, face au cinqui√®me, noble mais sans concessions. Il s’y colla alors et fut plus convainquant que lors de son premier passage. Un estoconazo au second voyage emporta le morceau.

Bonne sensations du jeune inconnu Enrique Toro, sensationnel √† la cape, qui d√©fend avec assurance un concept tr√®s andalou du toreo et qui eut la chance d’affronter deux √©l√©ments qui lui ont permis de le d√©velopper. Il a de l’allure et de la classe mais il lui manque encore de cette fluidit√©, cette continuit√© qui lui viendront avec l’exp√©rience. Un nom √† mettre sur ses tablettes en tous les cas.

Pierre Vidal

Apr√®s la corrida, Andr√© Lagrav√®re “El Galo” qui √©tait accompagn√© de son ami Lalo de Maria, nous a confi√© ses impressions :

C’est ma seconde corrida en Europe apr√®s la corrida de Miura. C’est aussi ma derni√®re et je suis content de finir la saison ici, de cette mani√®re. J’esp√®re l’an prochain tor√©er plus en Europe et faire ma pr√©sentation comme matador de toros, chez moi en France. Faire une temporada europ√©enne avec de la force c’est le r√™ve que j’esp√®re atteindre.

Comment as-tu vu cette tarde de Niebla ?

Le premier toro a manqu√© un peu de transmission mais je ne suis pas l√† pour parler de ce que les toros ne m’ont pas donn√© je suis l√† pour parler de ce qu’ils m’ont apport√© pour me permettre de faire le toreo que je souhaite. Ce sont deux toros nobles, qui ont permis deux faenas tr√®s diff√©rentes et on a pu voir la dimension que je veux donner √† mon toreo. Je sais que j’ai confiance en moi, je suis tr√®s content des s√©ries √† gauche que j’ai r√©alis√© face au second. C’est ce que je recherche; bien que je ne sois √† pas encore √† 100% c’est une constante √©volution et √† chaque corrida je dois progresser.

-Le futur c’est le retour au Mexique?

-Je repars cette semaine au Mexique il me reste des contrats au Mexique et au P√©rou pour finir la saison avec 25 corrida ce qui est mon objectif. L’an prochain je veux tor√©er beaucoup plus en Europe.

Itw PV

Photos J. Hernandez

La Dal génération à Arzacq

” Nouvelle √©quipe, nouveaux changements, nouveaux d√©fis‚Ķ”

La DaL G√©n√©ration 2023, vous attend nombreux du c√īt√© d‚ÄôArzacq, le dimanche 30 Octobre, pour d√©couvrir de nombreuses surprises‚Ķ

Paseo 16h.

Un dernier clin d‚ÄôŇďil, hommage‚Ķ √† notre √©ternel chef, Monsieur Christophe Dussau.
#DaL

Aguascalientes: oreille pour Roca Rey dans ses débuts mexicains.

Aguascalientes, (Mexique) samedi plus de 3/4 d’entr√©e.

7 toros de Fernando de la Mora et un de San Pablo (de regalo). Le sixième arrastre lent.

Le rejoneador Tarik Othón: Vuelta.

Joselito Adame:¬†Oreille, division d’opinions et oreille avec une l√©g√®re division au toro de regalo.

Andrés Roca Rey: Palmas et oreille.

Leo Valadez: Palmas et palmas

Santa Olalla : la caste des LAS MONJAS



Santa Olalla de la Cala, samedi
Six toros de Las Monjas (origine Jandilla)  bien présentés tous braves sous le fer  onze rencontres au cheval, encastés pour:

David GALVAN violet et or , une oreille et deux oreilles

Rafael SERNA sang de toro et or , ovation et deux oreilles



Angel JIMENEZ bleu ciel et noir une oreille et une oreille


Soirée venteuse et pluie fine intermittente pour une demi arène formèrent le décor de cette intéressante soirée taurine de SANTA OLALLA DEL CALA devant les caméras de
Canal Sur;

David GALVAN ancien √©l√®ve de l’√©cole de JEREZ DE LA FRONTERA¬† accueillit son premier par une belle s√©rie de v√©roniques termin√©e par une demi de gala. Il conduit son toro au cheval par chicuelinas march√©es pour une pique longue poussant fort et promenant le groupe √©questre sur un bon quart d’ar√®ne. Apres avoir brind√© au respectable David entame par des passes hautes sur les deux bords. Bravoure et noblesse sont au rendez-vous. Le toro est prompt √† la charge el les s√©ries s’enchainent en rond bien templ√©es par derechazos altern√©es avec les s√©ries naturelles un toreo tout en temple comme David Galvan sait faire. En fin de faena deux circulaires invers√©es de toute beaut√© termin√©es d’une trois en un, la cerise sur le g√Ęteau. Apr√®s avoir pris l’√©p√©e les adornos continu√®rent par deux s√©ries de bernadinas. Aux aciers les choses se g√Ęt√®rent un peu une enti√®re apr√®s deux pinchazos eurent raison de l’animal. La p√©tition fut suffisante¬† pour l’obtention de la premi√®re oreille de la soir√©e.
Le second toro du fils de SAN FERNANDO fut un peu plus compliqu√© il fallut d‚Äôabord lui apprendre √† charger et l’int√©resser au leurre. La premi√®re pique fut un peu d√©sordonn√©e la seconde plus franche fit cependant un peut entendre les √©triers. David dut remettre son toro compliqu√© sur les rails lui faire comprendre que seule la muleta √©tait int√©ressante pour lui, les deux premi√®res s√©ries¬† furent consacr√©es √† ce travail efficace. La suite ne fut qu’√©l√©gance et esth√©tique dans ce ballet o√Ļ pourtant la science du placement √©tait toujours indispensable. Un pinchazo, encore, et une demi suffisante permirent √† GALVAN de couper deux oreilles.

Rafael SERNA touche en premier un toro violent dont la corne gauche semble d’entr√©e difficile. Le toro sort un peu distrait d’une bonne pique cela n’emp√™che pas un superbe quite par chicuelinas termin√© par une revolvera. A la muleta SERNA entame par une s√©rie par le bas genou pli√© sur les deux cornes, la gauche est tr√©s seche. C’est donc de la main droite qu’il poursuit par de belles s√©ries circulaires tentant parfois un pecho sur la corne gauche qui semble s’adoucir. Rafael l’engage donc par naturelles mais tr√®s vite le toro devient collant et il reprend la main droite restant ferme avec son adversaire qui fait montre de beaucoup de caste. Trois pinchazo et une demie en avant ne lui permirent pas d’obtenir de troph√©es mais il √©couta une belle ovation.
Le cinqui√®me sortit magnifique un peu distrait de prime abord, SERNA l’enferme dans son capote pour une belle s√©rie de v√©roniques. La premi√®re pique entraine la chute du cavalier qui fait une vuelta de campana sur l’encolure de son cheval et retombe lourdement au sol devant le toro qui ne s’int√©resse qu’√† l‚Äô√©quid√©. La deuxi√®me pique est dure et longue et Clandestino qui n’a de clandestin que le nom pousse en brave. C’est cependant un toro s√©rieux qu’il ne faut pas n√©gliger et SERNA s’y emploie √† la muleta, faisant preuve de beaucoup de s√©rieux et d’un bon sens du placement. La faena est enlev√©e le toro r√©p√®te √† l’envie sur les deux bords. Une enti√®re en place¬† offre au s√©villan deux pavillons bien m√©rit√©s d’un toro qui aurait peut √™tre lui, m√©rit√© la vuelta

Angel JIMENEZ ancien √©l√®ve de l’√©cole d’ECIJA prend un premier toro qui sort la t√™te haute de son capote la premi√®re pique est forte bien situ√©e et le toro exprime sa bravoure il en est de m√™me √† la seconde. Le toro est brave et noble mais il faut absolument r√©gler ce port de t√™te qui l’emp√™che d‚Äôhumilier. De bonnes s√©ries la main basse y parviennent. Une s√©rie √† gauche, termin√©e d’un immense pecho d√©clenchent la musique et s’en suit une faena ourl√©e au petit point, tout en douceur et temple Le toro s’est rendu √† son maestro tout en exprimant sa bravoure. Ici encore les aciers vont un peu g√Ęcher la f√™te une enti√®re tomb√©e apr√®s un pinchazo et deux descabellos emp√™chent un triomphe majeur et une seule oreille r√©compensera cette belle faena.
Le dernier pensionnaire de LAS MONJAS sort lui aussi fort et un peu distrait mais le s√©rieux revient vite deux piques dures ne lui suffisent pas pour son propre compte il vient en prendre une troisi√®me et cela n’entame en rien ses ardeurs. Il arrive bouche ferm√©e dans la muleta de JIMENEZ. Jamais son Ňďil ne quittera le torero, un coup d’Ňďil avant de partir au cite et un autre en sortant de la passe. Ce toro exigeant met parfois le torero en difficult√©s mais celui-ci ne c√®de pas repart au combat¬† m√™me si parfois on le sent un peu vert. La faena est remplie d’√©motion et de transmission. Une enti√®re en place au deuxi√®me essai permet √† Angel de couper l’oreille qui lui ouvre la grande porte en compagnie de ses deux coll√®gues.


Bonne apr√®s-midi de toros, une fois de plus dans une ar√®ne de troisi√®me cat√©gorie et avec des toreros qui sont trop peu appel√©s √† faire montre de leur talent dans des ar√®nes plus importantes. Nombreux sont les aficionados qui s’√©poumonent √† le r√©p√©ter, mais le poids des figuras.

Jean Dupin

El Adoure√Īo avec Jos√© Luis Sese√Īa

L’apoderado Jos√© Luis Sese√Īa, qui fut matador de toros, s’est incorpor√© √† l’√©quipe d’apoderamiento du matador gersois El¬†Adoure√Īo √† c√īt√© d’√Āngel Vaquerizo.¬†Ils vont d√©sormais g√©rer la carri√®re du matador fran√ßais.

© 2023 Corridasi - Tous droits réservés