La Chambre des représentants de Colombie a rejeté pour la cinquième fois le projet de loi présenté par certains parlementaires qui demandaient l’interdiction de la tauromachie sur tout le territoire national. La proposition de rejet du projet a été entérinée par 78 voix pour et 75 contre. Ainsi, la Fiesta en Colombie se démarque des attaques des politiciens camouflés en animaliste.

L’intervention du maestro César Rincón a été fondamentale. Il s’est largement exprimé sur l’importance que la tauromachie et ses triomphes sur toutes les places du monde ont eu dans sa vie. L’importance d’être un défenseur du taureau sur le terrain, en tant qu’éleveur en Espagne et en Colombie, où il a investi tout ce qu’il a gagné au cours de ses années actives dans les arènes du monde.

Il a terminé son discours par une phrase qui a marqué la salle : « Dans une démocratie où tout le monde s’intègre, nous ne voulons pas être des victimes. Je vous demande de ne pas interdire la tauromachie ». Un autre torero, Gitanillo de América a également été un pilier fondamental avec un travail acharné pour assurer ce succès.

#OuiàlaCorrida