Mois : janvier 2023 Page 1 sur 14

MADELEINE 2023, ALTERNATIVE DE LUXE POUR YON LAMOTHE

Le premier cartel de la feria 2023 a été dévoilé par la commission taurine extra-municipale 🤩

👉 Elle débutera par une entrée exceptionnelle avec l’alternative du jeune talent landais Yon Lamothe, qui sera accompagné par le n°1 du moment, Andrés Roca Rey, en tant que parrain et par le prometteur Tomas Rufo comme témoin, face aux exigeants toros de Garcigrande.

🐂Les autres élevages de la feria ont également été annoncés : Pedraza de Yeltes, La Quinta, El Pilar et Cebada Gago.

🎟️ Renouvellement des abonnements à partir du 13 février à la Régie des Fêtes. Les personnes souhaitant s’abonner pour la première fois pourront le faire à partir du 27 février.

👉 Retrouvez plus d’infos sur le cartel du mercredi 19 juillet : https://cutt.ly/N9GLkej

📅 Rendez-vous le samedi 4 mars à 17h place Charles de Gaulle pour l’annonce complète des cartels !

Les cartels de Vic-Fezensac

Samedi, 27 mai. Matinale. Novillos de Monteviejo pour Yon Lamothe, Jorge Molina et Christian Parejo.

27. Toros de Dolores Aguirre pour Alberto Lamelas, Luis Gerpe et Maxime Solera.

Dimanche 28. Matinal. Corrida concours. Toros de Saltillo, Villamarta, Conde de la Corte, Santa Teresa, Yonnet et Couto de Fornilhos pour Sánchez Vara, Adrián de Torres et Gómez del Pilar.

Dimanche 28. Toros de Baltasar Ibán pour Morenito de Aranda, Leo Valadez et Jesús Enrique Colombo.

Lundi 29. Matinale. Erales de Alma Serena, La Espera, Lartet, Turquay et La Golosina pour le gagnant du Bolsín de Bougue, Manuel Martín Morilla et El Quitos.

Lunes 29. Toros de Rehuelga pour López-Chaves et Daniel Luque, mano a mano.


🇫🇷 La billetterie ouvrira le lundi 6 février à partir de 9h avec la possibilité de réserver des abonnements ou des places individuelles soit :

– directement sur notre site : www.toros-en-vic.fr à la rubrique Taquilla

Рpar T̩l̩phone au 05 62 06 56 55

– à nos bureaux de 9h à 12h et de 14h à 17h

Рpar mail ctv@clubtaurinvicois.com en indiquant vos nom, pr̩nom et num̩ro de t̩l̩phone pour ̻tre recontact̩

Dans l’attente de nous retrouver pour Pentecôte pour défendre notre passion commune.

🇪🇸 La taquilla se abrirá el lunes 6 de febrero desde las 9 de la mañana, con la posibilidad de comprar abonos o entradadas individuales:

– En nuestro web : www.toros-en-vic.fr/es/

Рpor tel̩fono al + 33 5 62 06 56 55

– por correo electrónico ctv@clubtaurinvicois.com (indicando su Nombre, Apellido y número de teléfono)

Esperamos volver a reunirnos en Pentecostés para defender nuestra pasión común.

Vistalegre s’ouvre à la jeunesse

Retour du certamen de novilladas sans picadors madrilène dans la seconde arène (couverte) de Madrid, Vistalegre.

Les 18 élus de la Copa Chenel

Voici la liste des 18 participants de la Copa Chenel qui donne une opportunité considérable aux matadors de toros qui en ont trop peu. Des toreros qui dans l’ensemble ont sut séduire les professionnels et l’aficion en leur donnant une nouvelle chance dans des conditions favorables. L’an dernier tous les spectacles ont été télévisés par les chaînes autonomes avec de bons résultats d’audience et avec des entrées satisfaisantes aux spectacles grâce à une politique de prix modérés.

Dans ce cadre le madrilène Antonio Plaza prendra l’alternative, c’est une première dans la Copa. Voici les autres compétiteurs : le colombien Juan de Castilla, l’extremeño Alejandro Fermín, le zamorano Alberto Durán, le madrilène Juan Miguel, l’albaceteño Diego Carretero, les extremeños Mario Palacios et Manuel Perera, le madrilène Daniel Menés, le français Adrien Salenc, le salmantino Juan del Álamo, les madrilènes Rafael González et  Francisco José Espada, les sévillans Rafael Serna, Calerito Borja Jiménez, le murciano Filiberto et le mexicain Isaac Fonseca. 30% des postes sont pour des toreros de la Comunidad de Madrid. 

Adrien Salenc est donc le seul matador français annoncé.

https://www.youtube.com/live/BY7JfdOo7HQ?feature=share

La Cour de cassation donne raison à la ville de Bayonne : “une décision exceptionnelle”

Excellent professionnel du journalisme Paul Nicolaï relève sur le site de France Bleue Pays Basque les conséquences d’un récent arrêt de la cour de cassation qui va consolider la légitimité juridique de la tauromachie non seulement à Bayonne mais dans toute les régions taurines de France. Nous citons son “papier” in extenso:

“La SPA avait attaqué en justice la ville de Bayonne qui organise des corridas dans les arènes Lachepaillet, en raison du caractère cruel de la tauromachie. La Cour de cassation déclare la demande irrecevable au nom de la tradition locale.

Les arènes de Lachepaillet de Bayonne (illustration), 10.000 places assises, pendant une corrida
Les arènes de Lachepaillet de Bayonne (illustration), 10.000 places assises, pendant une corrida Â© Radio France – Stéphane Garcia

C’est un arrêt de la Cour de cassation, en date du 6 décembre 2022, qui donne raison aux partisans de la tauromachie à Bayonne contre la SPA. Elle confirme une décision d’appel à Pau et une décision de première instance Ã  Bayonne. La Société protectrice des animaux attaquait la ville de Bayonne et sa capacité à organiser des corridas dans ses arènes, en raison “des sévices graves et des actes de cruautés envers les animaux”. La chambre criminelle de la Cour de cassation rejette la demande, les magistrats la jugeant irrecevable.

Tradition locale ininterrompue

Après le texte parlementaire du député insoumis de Paris, Aymeric Caron, pour interdire la corrida, voila une autre démarche des anti-taurins qui échoue. En novembre 2022, les propositions d’Aymeric Caron avaient été retirées des débats à l’Assemblée nationale au dernier moment. Cette fois-ci, la justice donne raison aux amateurs de fiesta brava. Dans son arrêt, la Cour précise la notion de “tradition locale ininterrompue, ancrée dans une localité et recueillant l’adhésion d’une part substantielle de la population”. Cette tradition préserve la ville de tout “chef du délit de sévices graves ou d’actes de cruauté envers les animaux”.

Nous avons aussi obtenu le point de vue d’André Viard le président de l’Office National des Cultures Taurines, animateur de L’Union des Villes Taurines de France dont les compétences juridiques font autorité:

Pour lui:  “Cette décision est exceptionnelle » et relève trois points très importants :

– Elle confirme que l’immunité légale accordée par l’article 521 – 1, alinéa 9 du code pénal à tous les acteurs de la corrida dans les régions de tradition locale couvre aussi bien leur responsabilité civile que leur responsabilité pénale.

Elle confirme la jurisprudence de la Chambre Civile de la Cour de Cassation sur la définition de la notion de tradition locale ininterrompue dont la persistance est constatée lorsqu’elle demeure partagée par un nombre suffisant de personnes, ce qui se déduit de l’affluence constatée aux arènes ou du nombre d’associations et d’activités culturelles liées à la tauromachie constaté localement.

La Chambre Criminelle a rejeté en outre une question prioritaire de constitutionnalité qui avait été liminairement déposée par la SPA, par laquelle celle-ci entendait faire juger par le Conseil Constitutionnel que le cumul de l’immunité pénale et de l’immunité civile revenait à priver la victime d’un dommage de la possibilité d’être indemnisée !

Un dimanche Américain…

Guadalajara, Jal.- Plaza “Nuevo Progreso”. Première corrida de la temporada. Un tiers d’arène.

7 toros de De la Mora, et un de Boquilla del Carmen (2o. bis) . 

Alfredo Ríos “El Conde”: Ovation et oreille. 

Sebastián Castella: Palmas et ovation. 

Leo Valadez: Ovation et oreille.

 

 Mérida, Yuc.– Plaza Monumental. Troisième corrida de feria. Lleno. Toros:

Cincq toros de Fernando de la Mora et un de Santa Inés (2o).

Arturo Macías: Oreille et silence après avis. 

Joselito Adame:  Oreille et palmas après avis. 

Andrés Roca Rey: Oreille et palmas.

Le banderillero Cristhian Sánchez, a salué au 6ème.

Lenguazaque (Boyacá), Colombie.- Plaza portative. Corrida de feria. Lleno de “Agotado el boletaje”, Toros de Salento.

Juanito Ortiz: Palmas et ovation.

Sergio Blanco: Palmas et silence.

Alejandro Adame: Oreille et silence.

Cadereyta, N.L.- Plaza “Cadereyta”. Festival au benefice de Shriners Anezeh. 1/2 entrée

Novillos de El Charc.

David Galán: Oreille et deux oreilles.

Juan Fernando: Oreille et oreille.

Ernesto Javier “Calita”: Ovation et deux oreilles.

Villa Hidalgo, Jal.- Plaza portátive. Corrida de toros de feria. 3/4 d’entrée

Toros de Rosas Viejas,  1o. et 4o. arrastre lent.

Le rejoneador Diego Ventura: Deux oreilles et deux oreilles et la queue.

Fermín Espinosa “Armillita IV”: Oreille et ovation.

Diego Sánchez: Oreille et ovation.

Aire-sur l’Adour : le cartel de la novillada

Le 1er mai prochain à Aire, les novillos de Flor De Jara Ganadería seront combattus par :

👤 𝑺𝒐𝒍𝒂𝒍𝒊𝒕𝒐 🇫🇷

👤 𝑺𝒆𝒓𝒈𝒊𝒐 𝑹𝒐𝒅𝒓𝒊́𝒈𝒖𝒆𝒛 🇪🇸

👤𝑰𝒔𝒎𝒂𝒆𝒍 𝑴𝒂𝒓𝒕𝒊́𝒏 🇪🇸

📅 Lundi 1er mai 2023

16 h Desafío des Bandas, paseo à 17 h

Festival de Valero, Daniel Luque en grande forme

Daniel Luque (proclamé hier triomphateur de la temporada passée du sud-ouest par l’UCTF) s’est montré en grande forme à Valero lors du fameux festival qui marque l’ouverture de la temporada en Castilla La Mancha. Devant un public venu en masse, il a coupé deux oreilles à chacun de ses deux opposants des Hermanos Garcia Jimenez.

Le congrès de l’UCTF

Samedi, 28 Janvier 2023
uctf28ph
Belle réussite à Arles du 1er congrès de l’Union des Clubs Taurins de France…No hay billetes dans les installations du Patio de Camargue où environ 800 personnes ont participé à cette journée d’aficion, dont pas mal de personnalités politiques et taurines, avec le président Gérard Suberchicot aux commandes.
uctf28a
Des discours du président, puis de Patrick de Carolis, maire d’Arles, Camille Hoteman Reine d’Arles, Julie Bérard, secrétaire et le trésorier Laurent Lucasson, on retiendra des mots récurrents comme rassembler, unité, soutien, avec l’accent mis notamment sur l’importance de la manifestation du 11 février à Montpellier. 
uctf28b
Christophe Chay a ensuite pris les manettes pour revenir sur la dernière temporada qui par la suite a été détaillée par Thierry Reboul pour la corrida, Nicolas Manchon pour la camarguaise puis Lucien Laurède pour la landaise, le tout étant étayé par d’excellentes et spectaculaires vidéos. uctf28d
Sur scène, ont été appelés dans chaque catégorie tous les récipiendaires d’un trophée UCTF pour s’être illustrés lors de la temporada 2022, avec dans l’ordre, la corrida dans les deux zones, la course camarguaise puis landaise.
uctf28c

Ci-dessous, la liste des lauréats :Corrida Sud-Est Meilleure novillada sans picadors : Pagès-Mailhan. Meilleure novillada avec picadors : Olivier Fernay y sus Hijas. Meilleur lot de toros : La Quinta.Meilleur novillero non piquée : Nino Julián.Meilleur novillero : Christian Parejo. Meilleur matador : Andrés Roca Rey. Coup de cœur : Mobilisation « Oui à la corrida ».uctf28e

Corrida Sud-Ouest  Meilleure novillada sans picadors : Alma Serena. Meilleur lot de novillos : La Quinta. Meilleur lot de toros : La Quinta. Meilleur novillero : Christian Parejo.Meilleur novillero sans picadors : Tristan Barroso. Meilleur matador : Daniel Luque, représenté par Greg Boyer. Coup de cœur : Mobilisation « Oui à la corrida ».

uctf28f
Course Camarguaise  Meilleur taureau de l’avenir : “Ripart”, de la manade Didelot-Langlade. Meilleure vache cocardière : “Octopussy. Meilleur raseteur vaches cocardières : Jean-Henri Oudjit. Meilleur raseteur Trophée Avenir : Belkacem Benhammou. Meilleur raseteur Trophée Honneur : Fayssal Allam.Champion Trophée des As : Zako Katif.Coup de cœur : les Arlésiennes.

uctf28g

Course Landaise Champion des jeunes écarteurs : Djoé Dubos. Champion des jeunes sauteurs : Louis Larrere. Trophée Challengita – “Soltera” de la Ganaderia Dal (Michel Agruna). Champion de France écarteurs : Cyril Dunouau. Champion de France sauteurs : Kevin Ribeiro. Hommage-coup de cœur à l’écarteur Christophe Dussau qui à 50 ans va ranger le boléro pour s’occuper de la ganadería familiale.

uctf28h

Paul Hermé torofiesta.com

Colombo et De Justo triomphent au Venezuela

Voici le palmarés de la féria de San Cristobal qui a été un beau succès populaire réconfortant pour l’aficion de ce grand pays taurin

Meilleur Subalterne: Salvador Moreno

Meilleur Banderillero: Salvador Moreno

Meilleur Picador: Carlos Alzate

Meilleure Faena: Emilio de Justo

Meilleures Estocade: Jesús Enrique Colombo

Meilleure Ganadería: Los Aránguez

Meilleur Toro: Embajador, Nº 329, 430 Kgs, de la ganadería herederos de Campolargo, lidié par Emilio de Justo, (vuelta al ruedo).

Triomphateurs de la feria: Jesús Enrique Colombo y Emilio De Justo.

Page 1 sur 14

© 2023 Corridasi - Tous droits réservés