Photo “El Estoconazo.es



La PUEBLA DEL RIO ouvrait ce samedi la temporada andalouse. Les rois mages sont passés il y a peu et se sont certainement attardés sur les bords du Guadalquivir. Les trophées ont plus comme les bonbons lors de la cavalcade pas moins de onze oreilles et trois queues. Mais le plus beau cadeau est certainement celui fait par GALLARDO le propriétaire de FUNTE YMBRO qui a envoyé un lot fantastique de novillos  -premier et sixième, ce dernier primé de la vuelta al ruedo, encore au-dessus des autres. Les arènes de LA PUEBLA DEL RIO  combles d’ un public festif et jeune assistant à ce grand spectacle.


Coté toreros le Jerezano Nunez de MOLINA  (deux oreilles et une queue) a canalisé l’ardeur de son adversaire, un jabonero increvable : les séries s’enchaînent d’abord fougueuse puis plus lentes et templées. Toro et torero s’accordent et c’est un régal sur les deux bords. Une épée portée avec sincérité met un terme &u combat et fait tomber les premiers trophées de l’après-midi

Angel Delgdo, d’UBEDA ,  hérite d’un adversaire, quoique bon, un peu plus compliqué. Il finit par l’intéresser au capote et le toro découvre la charge ; au quite El ESQUISITO donnera une belle série de chicuelinas DELGADO répliquant de même. A la muleta rien n’est simple le choix des terrains et des distances est fondamental.  Il y a de bonnes séries à droite le côté gauche est plus compliqué et l’on n’est certain du dominio. A la mise à mort les choses se compliquent quatre pinchazo et une entière tendida longue d’effet terminent l’ouvrage. Les rois mages étant toujours là, une oreille tombe du palco.

Manuel LUQUE “EL ESQUISITO” joue à domicile et parait décidé au capote face à fusée qui vient de sortir des chiqueros. Il fixe son adversaire par une bonne série de véroniques conclues de deux demi ; au quite ZULUETA nous gratifie du temple de son capote trés sévillan. Le jeune cigarero nous gratifie d’une bonne faena digne de son apodo tout en douceur Le toro passe avec noblesse des deux côtés. Malheureusement les choses se gatent un peu pour la suerte suprême une entière tombée sans effet  un essai de descabllos impossible puis reprise de l’épée pour deux pinchazos et un troisième profond puis un coup de descabello. Deux oreilles sont cependant accordées.


Xavier ZULUETA nous a déjà gratifié la temporada précédente de bonnes faenas. Le sévillan repéte aujourd’hui amenant par véroniques jusqu’au centre du ruedo Aprés avoir brindé à Curro DIAZ il fait montre de tout son temple et de son élégance toute sévillane à la muléta une faena allègre des deux mains alliant temple et profondeur Même si il se fait un peu bousculer sur une inversée il n’interrompt pas et reprend avec la même douce fermeté L’estocade donnée dans les règles est fulgurante et lui vaut deux oreilles et la queue de son adversaire aux cris de torero torero de la jeunesse en délire.


Le chiclanero ISAAC GALVIN  touche le cinquième qui si il ne fut pas malo ne fut quand même pas le meilleur de la soirée. Le novillero veut lui aussi triompher et il ouvre sa faena à droite par une bonne série bien liée. Pour la seconde il prend la main gauche et se fait prendre sans mal. Isaac reprend alors à droite pour canaliser l’animal et régler sa tête. Il y parvient et nous offre de belles séries bien cadencées tout en douceur. Reprenant alors la main gauche il sort deux bonnes séries avant de prendre l’épée de mort. S’en suivent deux pinchazo et une épée de peu d’effet conclue par un descabello. Deux oreilles généreuses.

Le tout jeune Ignacio SABATEA a la chance de toucher le meilleur de la soirée et vu le niveau des précédent je peux vous assurer qu’il a vraiment eu de la chance. Un toro extraordinaire de noblesse et de bravoure qui ne demandait qu’à faire briller son torero. Ignacio n’a pas loupé le coche et il a  su profiter de ce cadeau du ciel une faena toute en douceur la main basse avec une élégance rare homme et animal s’accordent à merveille. Deux pinchazos et une entière fulgurante font tomber les trois derniers trophées de la soirée.


Inutile de vous dire que la sortie des arènes fut apothéotique dans le village de LA PUEBLA DEL RIO particulièrement festif. Pour notre part c’est le cœur en joie que nous avons quitté cette placita si sympathique, nous disant que nous avions eu bien de la chance de commencer ainsi notre temporada 2023 espérant qu’elle se poursuivra au même niveau.

Jean Dupin