Auteur : Thierry Page 2 sur 52

Les autres festejos de ce dimanche

Casatejada (Cáceres). Deux novillos de Jandilla, (rejon),   et quatre de Guadalest,  . Indulto du 6ème,  sobrero de regalo. 

Moura Caetano, oreille et deux oreilles; Julio Benítez “El Cordobés”, deux oreilles; Manuel Fernández “Mazzantini”, deux oreilles; Manolo Vázquez, deux oreilles et rabo et deux oreilles et rabo symboliques  au sobrero de regalo. 

Entrée:  lleno.

La Peza (Granada). Novillos de Talavante

Juan Cervera,  et deux oreilles; Jesús Mejías, deux oreilles et oreille

Bars-Marciac (Francia). Festival. Novillos de Camino de Santiago

Richard Milian, deux oreilles; Clemente, deux oreilles; Denis Labarthe, deux oreilles.

Les élèves de l’Ecole taurine Adour Aficion ont participé à la lidia.  .

Ledesma (Salamanca). Festival. Novillos de Puerto de San Lorenzo, López-Chaves, Adelaida Rodríguez et Hnos. Asensio

López-Chaves, ovation avec salut et deux oreilles et rabo; Jesús de la Calzada, deux oreilles; Mario Navas, deux oreilles; Ismael Martín, deux oreilles et rabo. 

Entrée: Trois quarts.

Découverte des tauromachies pour les pitchouns

Découverte des tauromachies pour les pitchouns
C’est dans le cadre d’un rassemblement dédié aux enfants que Denis Labarthe, aidé par Richard Milian et ses élèves de l’école taurine Adour Aficion, organisera une initiation aux tauromachies, course landaise et corrida, le dimanche 20 octobre prochain, à 14h, aux arènes de Morlane à SAINT SEVER

Cette manifestation, ouverte à tous les enfants, s’inscrit dans une volonté de contestation par rapport au projet de loi visant à interdire l’accès aux corridas pour les enfants.

Afin de faire découvrir les valeurs taurines aux plus jeunes, cette après-midi aura pour objectif la découverte du toreo, avec une initiation au maniement des capes et muletas.

 Les plus audacieux auront l’occasion de se mesurer à des petits veaux, sous la protection et l’encadrement de Richard Milian et Denis Labarthe.

Les professionnels taurins du Sud-Ouest sont également attendus. L’accès aux arènes et aux animations diverses sera entièrement gratuit. Informations auprès de Denis Labarthe au 06 84 06 59 08.
Partagez et venez en masse . Ami aficionado matador , Novillero , coursayre et tous professionnels de la tauromachie dans tout son ensemble vous n’avez jamais été aussi importants que aujourd’hui !

(communiqué)

Plus qu’une mobilisation, une démonstration

L’appel à la mobilisation des aficionados du Sud-ouest contre l’interdiction des arènes aux mineurs a été un franc succès. Belle réussite quand on sait qu’il s’agit d’une proposition de projet de loi qui a encore beaucoup de chemins à parcourir et de barrières à franchir avant d’être mis à l’ordre du jour de nos chers députés.

Cela démontre  la mauvaise influence de Walt Disney sur deux femmes complètement déconnectées du monde réel. Elles ont complètement oublié que toute espèces animale devient agressive si on touche à sa progéniture.

Si on s’en prend à la corrida, l’aficionado grogne , si on s’en prend en plus à ses enfants , il mord.

Ces deux braves dames feraient bien de relire Masslow pour qui le besoin de transmettre est un besoin fondamental de notre espèce.

Elles ont réussi à faire ce que leurs congénères du Crac n’ont fait qu’à moitié. Créer parmi les aficionados un mouvement unitaire  partant de la base (merci mille fois à Benoit Persillon et son groupe facebook « Aficion Gascogne Occitanie », et appuyé par les élus locaux, l’UVTF et l’ONCT.

Mieux, et on devrait les en remercier, elles ont apporté la preuve que voir des corridas contribuait à former des jeunes gens équilibrés, structurés dans leur réflexion et leur discours.

Nous le savions , nous aficionados, qui avons été initiés souvent dès notre plus jeune âge à la tauromachie.

Nous le savions aussi quand nous rencontrons les élèves d’Adour Aficion , tous si courtois et bien élevés et qui sont tous aussi brillants collégiens ou étudiants qu’ils sont courageux face au bétail brave.

La mobilisation des jeunes aficionados du Sud-est a montré combien ils étaient capables de s’organiser pour défendre leur Aficion.

Mais la plus belle démonstration des effets bénéfiques de l’Aficion sur les jeunes , nous a été faite par les deux représentantes des jeunes aficionados du Sud-ouest. Passionnées, s’exprimant dans un français parfait , ayant un discours structuré avec une argumentation pertinente, elles ont prouvé qu’il y avait une jeunesse capable de se mobiliser pour défendre sa culture. Il y a une jeunesse équilibrée, impliquée, cultivée et qui n’est pas avachie devant Smartphone et consoles ou ordinateurs. Ce sont ces enfants a qui nous avons transmis , sans l’aide des conseils de dames patronnesses bien pensantes , nos valeurs morales, culturelles et taurines.

C Q F D Mesdames les députées

rt

Les autres festejos del Dia de la Hispanidad

Fregenal de la Sierra (Badajoz). Toros de Núñez de Tarifa,     vuelta al ruedo au cinquième. 

José Garrido, oreille  et oreille; Ginés Marín, deux oreilles  et deux oreilles  et rabo; Juanito, deux oreilles  et oreille.

Yepes (Toledo). Corrida de la Hispanidad. Un toro de Los Derramaderos (rejon  ),  et 4 de Marqués de Quintanar  vuelta al ruedo. Au cinquième

 Sánchez Vara, oreille, deux oreilles, deux oreilles  et deux oreilles  et rabo; Sergio Domínguez, oreille.  .

Mejorada del Campo (Madrid) Novillos de Puerto de San Lorenzo (1º  et 2º)  et La Ventana Del PuertoJesús Mejías, silence  et silence; José Rojo, palmas  et vuelta al ruedo.

La Peza (Granada). Novillos de Talavante     Carlos Olsina, oreille  et ovation; Daniel Barbero, ovation  et silence

Canencia de la Sierra (Madrid). Festival. Novillos de La LagunaEl Fundi, deux oreilles; Curro Díaz, deux oreilles; Morenito de Aranda, deux oreilles; Juan del Álamo, deux oreilles  et rabo;  et le novillero Marcos, deux oreilles  et rabo.

Villanueva del Rosario (Málaga). Festival. Reses de Centeno Guerra para ‘rejon)  et Villamarta 

 Le rejoneador José Velasco, oreille; Canales Rivera, oreille; Víctor Janeiro, deux oreilles; Rubén Sanz, deux oreilles;  et le novillero José Anaya, deux oreilles.

Zorita de Canes (Guadalajara). Festival. Novillos de Gregorio OrtegaFran Ferrer, oreille  et deux oreilles; Carlos García, palmas.

Madrid: grave blessure de Gonzalo Caballero

Madrid,  . Corrida del Día de la Hispanidad. Toros de Valdefresno inégaux de comportement et de comportements intéressants  

Eugenio de Mora, silence, silence et silence  à celui tué pour Caballero; 

Gonzalo Caballero, oreille et blessure;

Jesús Enrique Colombo, oreille après un avis et vuelta al ruedo après   petición. 

Entrée:  media plaza.

parte facultativo: « Herida por asta de toro en el tercio proximal de la cara interna del muslo izquierdo con dos trayectorias; una de 30 cm hacia arriba y hacia fuera que produce destrozos en músculo sartorio y cuádriceps, y contusión a pala ilíaca izquierda; y otra de 25 cm hacia atrás que secciona vena femoral y ramas colaterales. Se interviene quirúrgicamente bajo anestesia general en la enfermería de la plaza de toros siendo trasladado al Hospital San Francisco de Asís. Pronóstico: muy grave ».

Les toreros soutiennent nos libertés

À l’initiative de Juan Bautista les figuras mondiales de la tauromachie ont signé le manifeste suivant :


« La relation qui nous unit à la France va bien au-delà du respect et de l’admiration réciproques qui nous ont toujours liés. La France, pays des libertés, défend la ligne de front qui nous oppose à l’idéologie sectaire anti spéciste qui prétend détruire les fondements de notre civilisation.
Pour l’y aider, nous collaborons activement avec les Villes Taurines et l’Observatoire National des Cultures Taurines afin de revendiquer les valeurs d’un art qui permet à l’homme de s’élever au-dessus de sa condition dans un élan de transcendance partagée par tous.
Quelques députés du parti majoritaire prétendent interdire l’entrée des arènes aux mineurs et nous tenons à rappeler que c’est ainsi que débuta en Catalogne la crise institutionnelle qui a fracturé la région suite à une loi d’exception totalitaire et anti constitutionnelle.
La communauté taurine française lutte aujourd’hui pour conserver le droit fondamental de transmission de sa culture à ses enfants, et démontre au travers d’une étude fondamentale réalisée auprés des élèves des écoles taurines que la tauromachie est une école de vie dont les piliers sont le respect et le sens des responsabilités.
Nous ratifions ici cette réalité en apportant le témoignage de nos vies : la tauromachie fit grandir dans les enfants que nous fûmes les vertus qui fleurirent dans la solitude des arènes, à base de sacrifices, de générosité, de solidarité et de respect vis-à-vis du taureau, du public et de nous-mêmes.
Nous sommes meilleurs parce que nous sommes devenus toreros et il est certain que pour tous les enfants qui s’en approchent la tauromachie sera une source d’inspiration positive ainsi qu’une grande école d’humilité.

Oui aux mineurs aux arènes !
Oui à la liberté culturelle !
Oui au droit fondamental et universel de transmettre notre culture à nos enfants !

Soutien inconditionnel à la France taurine, seconde patrie que nous chérissons et portons dans nos coeurs ! »

A ce jour, les signataires sont :

El Juli, Andrés Roca Rey, José María Manzanares, Morante de La Puebla, Enrique Ponce, Alejandro Talavante, Miguel Ángel Perera, Paco Ureña, Juan José Padilla, El Fandi, Diego Urdiales, Diego Ventura, Cayetano, Álvaro Lorenzo, Manolo Vanegas, El Fundi, Víctor Mendes, Domingo López Chaves, Andy Cartagena, Emilio de Justo, El Cid, Pablo Aguado, Rafaelillo, Ginés Marín, Luis David Adame, Manuel Escribano, Alberto López Simón, Octavio Chacón, Pepe Moral, Fernando Robleño, José Garrido, Rui Fernandes, Alberto Lamelas.

(communiqué)

Le prochain Café Toro

Communiqué clubs taurins bayonnais

COMMUNIQUE DE PRESSE
Bayonne, le 8 octobre 2018

Le projet de loi concernant l’interdiction d’accès aux corridas pour les enfants de moins de 14 ans est tout à la fois liberticide et non fondé.
Liberticide, parce qu’il viendrait donner à la loi la capacité de l’Etat à se substituer à l’autorité parentale vis-à-vis d’activités constitutionnellement admises dont la corrida fait partie dans nos régions de tradition taurine ininterrompue.
Non fondé, car rien ne démontre, et nous pouvons en témoigner dans nos familles respectives, les écoles de tauromachie venant récemment d’apporter leur pierre à l’édifice à travers un questionnaire précis et très édifiant, effectué auprès de leurs élèves, que la corrida et son monde ne provoquent aucun traumatisme particulier sur des enfants, en l’occurrence baignés de cette culture basée sur une quête d’esthétique et de courage.
Personne, en revanche, n’est dupe de l’intention réelle de ce projet de loi. Son but unique, et parfaitement lisible, est de séparer le fait taurin de toute transmission générationnelle et, par voie de conséquence, d’éradiquer à plus ou moins brève échéance une haute tradition culturelle du sud de la France.
Nous ne nous laisserons pas faire et notre détermination est entière devant ce qui n’est ni plus ni moins qu’une atteinte inadmissible à une de nos libertés culturelles fondamentales.

Les clubs taurins bayonnais
Betisoak,
Cercle Taurin Bayonnais,
Peña Campera,
Peña Taurine Bayonnaise,
Peña Taurine Côte Basque.

Communiqué Mairie et clubs taurins dacquois

L’image contient peut-être : texte
L’image contient peut-être : texte

Valencia : oreille pour Molina et Miguelito

Valencia,  . Festividad de la Comunidad Valenciana. Novillos de José Luis Iniesta dont un sobrero (2nd bis)bien présentés et  deslucidos sauf les premier et  quatrième 

Fernando Plaza, silence , un avis et ovation avec pétition et aviso; 

José Fernando Molina, silence , oreille; 

Miguelito, oreille , silence. 

Entrée: media plaza.

Valencia,  . Festividad de la Comunidad Valenciana. Novillos de José Luis Iniesta dont un sobrero (2nd bis)bien présentés et  deslucidos sauf les premier et  quatrième 

Fernando Plaza, silence , un avis et ovation avec pétition et aviso; 

José Fernando Molina, silence , oreille; 

Miguelito, oreille , silence. 

Entrée: media plaza.

Salut de Sergio Aguilar au quatrième  

Salut de Sergio Aguilar au quatrième  

© 2019 Corridasi - Tous droits réservés