Catégorie : divers

Jean Baptiste Jalabert entre au CA d’ANOET, l’organisation qui rassemble les organisateurs.

L’Association nationale des organisateurs de corridas (ANOET) a tenu une assemblée générale ce mercredi à Las Ventas au cours de laquelle de futurs projets ont été discutés et un nouveau conseil d’administration a été approuvé.

Le retour à la présidence d’ANOET de Plaza 1 au nom des arènes de Madrid a été acté, ainsi que la création d’une nouvelle vice-présidence pour répondre aux besoins et aux problèmes des places de troisième et quatrième catégorie que Carmelo García occupera. Les deux autres vice-présidents conservent leur poste : Ramón Valencia représentant les arènes de Séville et Óscar Martínez Labiano « Chopera » représentant Bilbao.

Ángel Bernal, Antonio Barrera et José Cutiño restent membres de l’équipe de direction ; et Alberto García et Nacho Lloret s’y réincorporent. Comme nouveauté, ANOET a décidé d’intégrer dans son conseil d’administration en tant que membre un représentant des postes professionnels français en la personne de Juan Bautista Jalabert. Jesús Hijosa, maire de Villaseca de la Sagra, a été intégré en raison de son lien avec le monde des novilladas. Le conseil d’administration est complété par l’homme d’affaires d’Estrémadure Joaquín Domínguez, nommé membre du conseil d’administration.

Lors de cette Assemblée générale, l’ANOET a non seulement procédé à une restructuration de son Conseil d’administration, mais également de son fonctionnement interne, approuvant la création de commissions ou de groupes de travail différenciés pour aborder les différents fronts dans lesquels elle intervient. Chaque bloc thématique aura un membre du conseil d’administration en tant que personne responsable qui traitera de cette question et informera le reste des gestionnaires.

Tous ces accords ont été adoptés à l’unanimité par les nombreux partenaires présents à l’assemblée, conscients de la nécessité d’innover et d’accorder une attention particulière aux problèmes rencontrés par les postes de troisième et quatrième catégorie du fait de la crise économique.

Représentation de « « Je ne me sens bien, au fond, que dans des lieux où je ne suis pas à ma place » à Tarascon

Très chers amis,

En ce début d’année, nous souhaitions vous présenter de tout coeur nos meilleurs voeux à l’occasion de cette nouvelle année 2023 ! Puisse-t-elle vous apporter bonheur, santé, amour, fraternité et prospérité.

Parmi les moments marquants de cette année à venir, nous aurons la joie immense de vous retrouver pour une représentation très spéciale de Je ne me sens bien, au fond, que dans des lieux où je ne suis pas à ma place. le :

VENDREDI 28 AVRIL 2023

à 20h30 au Théâtre de Tarascon (13)

Les places sont d’ores et déjà en vente en cliquant sur ce lien, par téléphone au 04 90 91 52 10, ou sur place, les mardis et mercredis de 9h à 12h et de 13h30 à 17h.

D’ici là, plein de douces choses pour vous, et encore TRÈS TRÈS BONNE ET HEUREUSE ANNÉE 2023 À TOUTES ET À TOUS !

L’ÉQUIPE DE PRODUCTION

En Espagne données positives sur le temporada 2022

L'Association Nationale des Organisateurs de Spectacles Taurins (ANOET) présente son rapport statistique pour la Saison 2022 en Espagne, une étude approfondie des spectacles taurins qui livre des données positives, notant une augmentation de 14% des spectacles taurins par rapport à la saison 2019, avant la pandémie.

En termes globaux, 197 festivités de plus qu'en 2019 ont eu lieu, le nombre de corridas augmentant de 25 %, les novilladas piquées de 22 % et les corridas de rejones de 9 %. Au total, 1 622 spectacles taurins se sont déroulés, un nombre qui n'avait pas été atteint depuis la saison 2015.

Le rapport montre que les corridas dominent le marché: 436 la saison dernière contre 278 novilladas piquées. Selon cette étude, septembre a été le mois avec la plus grande activité taurine et, en termes de communautés, Castilla La Mancha et Castilla León sont en tête. L'Andalousie est la province qui organise le plus de corridas (94) et Madrid le plus de novilladas (100). 

Il faut remonter à 2015 pour trouver un nombre équivalent de spectacles taurins en Espagne, ce qui est encourageant sans aucun doute.


Page 4 sur 4

© 2024 Corridasi - Tous droits réservés